A Genève, l’Assemblée mondiale de la santé conclut ses travaux sur un appel à servir les plus vulnérables

Bloomberg Philanthropies/Kuni Takahashi
Un groupe d’enfants à Matlab, au Bangladesh. La santé a le pouvoir de transformer la vie d’un individu, des familles, des communautés et des nations, a souligné le chef de l’OMS en conclusion de la 71e Assemblée mondiale de la santé à Genève.

26 Mai 2018 –La 71e Assemblée mondiale de la santé a clôturé ses travaux samedi sur un appel du chef de l’OMS aux Etats membres à concrétiser les objectifs du « triple milliard » qu’ils ont approuvés cette semaine en faveur des personnes démunies.

Le nouveau plan stratégique quinquennal de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) adopté à Genève fixe trois objectifs à atteindre d’ici 2023 : faire en sorte qu’un milliard de personnes de plus bénéficient d’une couverture santé universelle, mieux protéger un milliard de personnes de plus contre les urgences sanitaires et permettre à un milliard de personnes de plus de jouir d’une meilleure santé et bien-être.

Le dernier jour de l’Assemblée, les délégués sont parvenus à un accord sur la nutrition de la mère, du nourrisson et du jeune enfant et sur le confinement de la poliomyélite.

Si les progrès dans la lutte contre la malnutrition ont été lents et inégaux, les délégués ont toutefois noté un petit pas en avant dans la réduction du retard de croissance. Le nombre d’enfants de moins de 5 ans ayant un retard de croissance est passé de 169 millions en 2010 à 151 millions en 2017.

Continuer la lecture

Guterres promet l’appui de l’ONU à l’UA pour forger une « Afrique pacifique et prospère »

25 Mai 2019 –  A l’occasion de la Journée de l’Afrique (25 mai), le chef de l’ONU appelle toutes les nations à soutenir l’idée d’une « Afrique pacifique et prospère » en appui à l’Agenda 2063 de l’Union africaine (UA) et à l’engagement de l’organisation panafricaine de « faire taire les armes ».« Ce qui est bon pour l’Afrique est bon pour le monde entier », a déclaré António Guterres dans un message publié pour la Journée.

Mozambique ONU/Emídio Josine
Jeune agricultrice au Mozambique, Salita croit en elle pour devenir agronome.

En mars 2018, les dirigeants africains ont lancé la Zone de libre-échange continentale. Avec 1,2 milliard de consommateurs, cette Zone de libre-échange continentale représentant l’un des plus grands marchés du monde. Elle peut renforcer l’intégration régionale, stimuler la croissance économique, créer des emplois pour les jeunes africains, atténuer la pauvreté et promouvoir l’avènement de sociétés plus stables et pacifiques.

« Il s’agit là de l’avancée la plus récente accomplie sous les auspices de l’Union africaine – anciennement Organisation de l’unité africaine –, qui célèbre son cinquante-cinquième anniversaire cette année », s’est félicité M. Guterres.

Continuer la lecture

الأمين العام يعلن عن خطة جديدة لنزع السلاح بهدف إنقاذ البشرية والأجيال القادمة

أعلن الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش عن أجندته لنزع السلاح، التي تركز على ثلاث أولويات هي إنقاذ البشرية وإنقاذ الأرواح

ونزع السلاح من أجل الأجيال القادمة.

أسلحة الدمار الشامل

Jean-Marc Ferré/UN Geneva
الأمين العام أنطونيو غوتيريش في جامعة جنيف أثناء إطلاق أجندته الجديدة لنزع السلاح.

ويهدف الجزء الأول من الخطة التي كشف عنها النقاب بجامعة جنيف اليوم الخميس، إلى القضاء على أسلحة الدمار الشامل، النووية والكيميائية والبيولوجية. وهو أمر ذو أولوية مطلقة للأمم المتحدة، حيث كان موضوع أول قرار اتخذته الجمعية العامة في عام 1946. وعقب الأمين العام قائلا:

هناك حوالي 15 ألف سلاح نووي مخزنا حول العالم. المئات جاهزة للإطلاق في غضون دقائق.

اليوم، يظل القضاء الكامل على الأسلحة النووية هو أولويتنا، وأؤكد من جديد التزامي. لكن الجهود المبذولة لتحقيق هذا الهدف هي في حالة أزمة شديدة. عالمنا في تراجع. خلال فترة الحرب الباردة وبعدها مباشرة، أسفرت مفاوضات شاقة عن اتفاقيات خفضت ترسانات الأسلحة النووية، واختبارات نووية محظورة، وفككت فئات كاملة من الصواريخ… لكن اتفاقيات تلك الحقبة مهددة الآن أكثر من أي وقت مضى. الحوار الاستراتيجي بين الدول النووية لا يزال محدودا. »واستدل السيد غوتيريش على ذلك بعدم وجود مفاوضات ثنائية جارية بين روسيا والولايات المتحدة لإجراء مزيد من تخفيضات الأسلحة النووية

Continuer la lecture

La réussite des Objectifs de développement durable requiert l’implication de tous (ONU)

Photo: ONU/Evan Schneider
La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, s’adresse à la réunion spéciale du Conseil économique et social sur les sociétés résilientes et inclusives pour tous.

23 Mai 2018- La numéro deux de l’ONU a souligné mercredi que le Programme de développement durable à l’horizon 2030 se fait pour les gens, par les gens et doit être réalisé par eux. « Son succès dépendra de tous les acteurs de la société, c’est une responsabilité collective », a déclaré la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, lors d’une réunion spéciale du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) organisée sur le thème : ‘Vers des sociétés durables, résilientes et inclusives grâce à la participation de tous

« L’inclusion est en effet au cœur du Programme 2030 », a également déclaré la Présidente de l’ECOSOC, Maria Chatardova, soulignant que le développement durable requiert d’encourager la participation constructive et approfondie de tous les secteurs de la société. « Les sociétés au sein desquelles des groupes sont systématiquement exclus de la vie politique et économique courent le risque de voir leurs gains de développement compromis », a-t-elle prévenu.

Mettre l’accent sur la participation des femmes et des jeunes

Mme Mohammed s’est dite convaincue de promouvoir un environnement favorable à la participation, avec une tolérance pour des points de vue différents, pour réaliser les objectifs collectifs, parvenir à de meilleures lois et promouvoir la responsabilisation.

Continuer la lecture

 22 Mai 2018 – Le bien-être et la prospérité des générations actuelles et à venir dépendent de « la richesse de la diversité sur Terre », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, dans son message pour la Journée internationale de la diversité biologique, mardi.C’est la raison pour laquelle il y a 25 ans, les nations du monde se sont mises d’accord sur la Convention sur la diversité biologique (CBD), a-t-il rappelé.

Kadir van Lohuizen/NOOR/PNUE
Les écosystèmes des récifs coralliens abritent 25% de la vie marine et nourrissent des centaines de millions de personnes. Un récif en bonne santé dans la baie de Molinere, une zone de protection marine à la Grenade.

Entrée en vigueur en 1993, la Convention a été ratifiée jusqu’à présent par 196 États parties. Elle poursuit trois objectifs : la conservation de la diversité biologique au niveau mondial, son utilisation durable et le partage équitable de ses avantages.

« La protection et la restauration des écosystèmes ainsi que l’accès aux services écosystémiques sont nécessaires à l’éradication de l’extrême pauvreté et de la faim. La réduction de la déforestation et de la dégradation des sols ainsi que le renforcement des stocks de carbone dans les forêts, les zones arides, les pâturages et les terres cultivées sont nécessaires pour atténuer les effets des changements climatiques. Et la protection de la biodiversité des forêts et des bassins hydrographiques favorise un approvisionnement en eau propre et abondante », a souligné le chef de l’ONU.

Continuer la lecture

Libye : l’envoyé de l’ONU souligne la soif de renouvellement politique exprimée par la population

21 Mai  2018 –Les discussions sur l’avenir de la Libye organisées auprès de la population à travers le pays indiquent que les citoyens « aspirent à une nation unie et souveraine », a déclaré lundi l’envoyé de l’ONU en Libye devant le Conseil de sécurité à New York.

Photo: ONU/Eskinder Debebe
Ghassan Salamé, Représentant spécial et Chef de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL) en visioconférence avec le Conseil de sécurité le 21 mai 2018.

Le Représentant spécial de l’ONU, Ghassan Salamé, a rappelé qu’une ‘Conférence nationale’ avait été lancée en avril, afin de permettre à tous les Libyens de s’exprimer sur des solutions à la crise que traverse le pays. Jusqu’à présent, des discussions ont été organisées dans 27 endroits différents, attirant des milliers de participants.

Cette ‘Conférence nationale’ fait partie d’un plan d’action de l’ONU qui prévoit la modification de l’accord politique libyen de 2015, aujourd’hui au point mort et qui visait notamment à établir un gouvernement unique d’union nationale.

Selon M. Salamé, des Libyens de tout bords politiques et secteurs de la société ont participé à cette conversation politique, « beaucoup pour la première fois, et avec un enthousiasme qu’on ne pouvait pas prévoir ».

Une fois que ces réunions seront terminées fin juin, les résultats seront recueillis et partagés lors d’un événement spécial.

Continuer la lecture

Mettre l’intelligence artificielle au service du bien social

Photo ONU/Manuel Elias
Sophia, le dernier modèle avancé de robot développé par Hanson Robotics, lors d’une conférence sur le développement durable dans une ère de changement technologique rapide aux Nations Unies en octobre 2017 (archive)

19 Mai 2018 –  Les plus grands spécialistes mondiaux de l’intelligence artificielle (IA) et de grands noms de l’action humanitaire se sont réunis cette semaine à Genève dans le cadre du 2ème Sommet mondial sur l’intelligence artificielle au service du bien social.

Au cours des trois jours du sommet, les représentants de l’Union internationale des télécommunications (UIT), de la Fondation XPRIZE, de l’Association for Computing Machinery (ACM) et de 32 institutions du système des Nations Unies ont pu élaborer des stratégies en matière d’intelligence artificielle et apporter un appui à une trentaine de projets complémentaires visant à accélérer les progrès sur la voie de la réalisation des Objectifs de développement durable définis par les Nations Unies.

Selon l’UIT, l’intelligence artificielle offre des perspectives sans précédent pour trouver des solutions permettant d’éradiquer la faim, de mettre un terme à la pauvreté et d’inverser le processus de dégradation de notre environnement naturel.

Continuer la lecture

Alger Capitale du vivre-ensemble en paix

Alger 17 Mai 2018- La célébration, hier, de la journée internationale du vivre-ensemble dans sa première édition a été marquée par l’organisation de plusieurs activités proclamant ainsi « Alger Capitale du vivre-ensemble en paix » ».

Eric Overvest ,Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Algérie

Au siège du  Ministère des Affaires étrangères, une cérémonie officielle pour commémorer la Journée internationale de « vivre-ensemble en paix »  a été présidée par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, en présence du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Eric Overvest et  plusieurs membres du gouvernement de délégués de plusieurs organisations internationales ainsi que les représentants du corps diplomatique   accrédités en Algérie.

Dans son message à l’occasion de la journée lu par le coordonnateur résident du Systéme des Nations Unies en Algérie ,   Eric Overvest   ,  le  secrétaire général des Nations Unies, António Guterres  ,  a appelé à « promouvoir davantage la tolérance, l’inclusion et le respect de la diversité dans toutes les nations et entre toutes les communautés ».

Pour rappel  , l’Assemblée générale des Nations Unies avait adopté, le 8 décembre 2017, à l’initiative de l’Algérie, la résolution 72/130 proclamant le 16 mai de chaque année Journée internationale de « vivre ensemble en paix ».

Message du SG de l’ONU Journée du vivre ensemble en paix

Message du Président de l’Assemblée Général des Nations Unies à l’occasion de la célébration de la Journée Internationale du Vivre Ensemble en Paix

Allocution du ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel

الجزائر تقود احتفال العالم باليوم الدولي للعيش معا في سلام

بمبادرة من الجزائر أحيت الأمم المتحدة ولأول مرة اليوم الدولي للسلام، الذي صادقت عليه الجمعية العامة للأمم المتحدة في ديسمبر 2017، فقد أعلنت الجمعية العامة بموجب قرارها 72/130 يوم 16 أيار/مايو يوما دوليا للعيش معا في سلام، مؤكدة أن يوما كهذا هو السبيل لتعبئة جهود المجتمع الدولي من أجل تعزيز السلام والتسامح والتضامن والتفاهم والتكافل، والإعراب عن رغبة أفراد المجتمع في العيش والعمل معا،

مّقر وزارة الخارجية الجزائر
©UNIC Algiers

متحدين على اختلافاتهم لبناء عالم ينعم بالسلام وبالتضامن وبالوئام

ويأتي الاحتفال بالعيش معا بسلام لتعضيد فكرة تقبل الاختلاف والتمتع بالقدرة على الاستماع إلى الآخرين والتعرف عليهم واحترامهم، والعيش معا متحدين في سلام

ويمثل هذا اليوم أيضا دعوة للبلدان لزيادة تعزيز المصالحة وللمساعدة في ضمان السلام والتنمية المستدامة، بما في ذلك العمل مع المجتمعات المحلية والزعماء الدينيين والجهات الفاعلة الأخرى ذات الصلة، من خلال تدابير التوفيق وأعمال الخدمة وعن طريق التشجيع على التسامح والتعاطف بين الأفراد

Gaza : le chef des droits de l’homme condamne la journée « la plus sanglante » depuis 2014

15 Mai 2018 – Le Bureau du Haut-Commissariat aux droits de l’homme de l’ONU a condamné, mardi à Genève, les violences meurtrières de Gaza qui ont eu lieu lundi au cours desquelles au moins 58 Palestiniens ont été tués.

Photo Suhair Karam/IRIN
Vue sur Jabalia, le plus grand des huit camps de réfugiés de la bande de Gaza.

« Sur les 2.700 blessés, près de 1.360 manifestants l’ont été à la suite de tirs des forces de sécurité israéliennes », a précisé le porte-parole du Haut-Commissariat, lors d’un point de presse ce matin à Genève. Selon Rupert Colville, parmi les blessés, 155 sont dans un état critique. Six enfants et un agent de santé ont été parmi ceux qui ont perdu la vie et 10 journalistes ont été blessés par balles. Pour l’ONU, ce lundi reste la journée la plus sanglante dans le conflit israélo-palestinien depuis la guerre de Gaza en 2014.

De son côté, le porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (BCAH) note qu’aucun décès n’a été signalé du côté israélien, mais un soldat israélien a été légèrement blessé et transporté à l’hôpital pour y être soigné hier.

Pour les services du Haut-Commissaire Zeid, une tentative visant à approcher, franchir ou d’endommager la clôture ne constitue pas une menace pour la vie ou une blessure grave et ne constitue pas un motif suffisant pour l’utilisation de munitions réelles. C’est également le cas en ce qui concerne les pierres et les cocktails Molotov lancés par des manifestants à distance des forces de sécurité bien protégées situées derrière des positions défensives.

« Il semble que n’importe qui peut être tué » s’inquiète le Chef des droits de l’ONU

Reste que pour les services du Haut-Commissaire Zeid, les règles relatives au recours à la force répétées à maintes reprises semblent être « ignorées à maintes reprises ». Pour le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme, tout Palestinien manifestant à Gaza, qu’il représente une menace imminente ou non, pouvait être tué par les forces israéliennes. « Il semble que n’importe qui peut être tué », a déclaré aux médias Rupert Colville.

Continuer la lecture