Espagne : le chef de l’ONU condamne une attaque terroriste « odieuse » à Barcelone

17 août 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a vivement condamné l’attaque terroriste perpétrée jeudi à Barcelone, en Espagne.

Une camionnette a percuté en fin d’après-midi la foule présente sur les Ramblas, l’avenue la plus bondée de Barcelone. Les médias, citant le gouvernement catalan, ont fait état d’au moins douze morts et de plus de 50 blessés.

« (Le Secrétaire général) transmet ses plus sincères condoléances aux familles et aux amis des personnes tuées ainsi qu’au gouvernement et au peuple espagnol », a annoncé jeudi son porte-parole adjoint, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse. « Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés ».

Le chef de l’ONU espère que les responsables de cette « violence odieuse » seront rapidement traduits en justice.

« Les Nations Unies affirment leur solidarité avec le gouvernement espagnol dans sa lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent », a souligné le porte-parole du Secrétaire général.

الأمم المتحدة تعرب عن القلق بشأن عرقلة توزيع المساعدات في اليمن

أعرب جيمي ماكغولدريك منسق الأمم المتحدة للشؤون الإنسانية في اليمن عن القلق البالغ بشأن مواصلة عرقلة وصول مواد الإغاثة إلى المحتاجين في الوقت المناسب

ونقلا عن ماكغولدريك قال فرحان حق نائب المتحدث باسم الأمم المتحدة إن الشركاء في العمل الإنساني يواجهون منذ شهور تعطيلا من السلطات في صنعاء لدخول عاملي الإغاثة إلى اليمن، وتدخلا في الجهود الإنسانية واختيار الشركاء المنفذين، واختطاف سيارات الإغاثة

وأضاف حق في مؤتمره الصحفي اليومي:

جيمي ماكغولدريك منسق الأمم المتحدة للشؤون الإنسانية في اليمن. الصورة: مكتب تنسيق الشؤون الإنسانية (أوتشا).

« أشار ماكغولدريك أيضا إلى تزايد حوادث تحويل المساعدات من المستفيدين المستهدفين في مناطق خاضعة لسيطرة سلطات صنعاء. وقال إن الضغط يتزايد على وكالات الإغاثة لتوسيع استجابتها الإنسانية، فيما تقترب الخدمات الاجتماعية الأساسية في اليمن من الانهيار. وأكد أن ضمان الوصول الإنساني بدون عوائق أمر أساسي لإنقاذ أرواح المعتمدين على المساعدة، خاصة فيما يواجه اليمن أزمة كوليرا غير مسبوقة، وفي ظل تعرض أكثر من سبعة ملايين شخص لخطر حدوث المجاعة. »

وحث ماكغولدريك جميع أطراف الصراع على احترام التزاماتها وفق القانون الإنساني الدولي لتيسير التوصيل الآمن وبدون إعاقات للمساعدة الإنسانية.

من ناحية أخرى ذكر صندوق الأمم المتحدة للسكان أن تفشي وباء الكوليرا يهدد حياة وصحة نحو 1.1 مليون امرأة حامل في اليمن.

وتتعرض النساء الحوامل والمرضعات بشكل خاص للإصابة بسوء التغذية، بما يجعلهم أكثر عرضة للإصابة بالكوليرا الأمر الذي يزيد لديهن خطر المضاعفات الفتاكة.

Meurtre des experts de l’ONU en RDC : António Guterres déterminé à tout faire pour voir les responsables punis

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, revient sur l’enquête portant sur l’assassinat en mars 2017 de deux experts des Nations Unies au Kasaï, en République démocratique du Congo. Crédit: Nations Unies

16 août 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a réaffirmé mercredi son intention de « tout faire » pour que les responsables « criminels » du meurtre de deux experts de l’ONU au Kasaï, en République démocratique du Congo (RDC) en mars dernier, soient punis.

Le 27 mars, les corps de Michael Sharp (Etats-Unis) et de Zaida Catalan (Suède), deux experts des Nations Unies travaillant pour le Groupe d’experts qui surveillaient le régime des sanctions dans la province du Kasaï Central, ont été retrouvés à l’extérieur de la ville de Kananga.

Lors d’un point de presse au siège de l’ONU, le Secrétaire général a indiqué avoir transmis mardi au Conseil de sécurité le résumé du rapport de l’enquête menée par les Nations Unies pour établir les circonstances de l’assassinat des deux experts.« Il est clair dans ce rapport que les deux experts sont des victimes innocentes. Ils n’ont rien fait qui puisse contribuer à ce crime intolérable », a déclaré aux journalistes M. Guterres avant sa rencontre avec le Ministre des affaires étrangères de la RDC prévue mercredi après-midi à New York.

Continuer la lecture

La force conjointe des cinq pays du Sahel peut contribuer à la stabilisation de la région, selon l’ONU

15 août 2017 – Le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux opérations de paix, El-Ghassim Wane, appelé mardi le Conseil de sécurité à saisir l’occasion unique qu’offre la mise sur pied de la Force conjointe du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Mauritanie) pour répondre aux défis de cette région d’Afrique.

Le Conseil de sécurité de l’ONU. (archives). Photo ONU/Rick Bajornas

A travers une approche régionale,cette Force conjointe peut apporter une contribution significative à la stabilisation du Sahel, en synergie avec d’autres initiatives, a-t-il affirmé lors d’une réunion du Conseil consacrée à la paix et à la sécurité en Afrique. Mais, pour réussir, il faudra traiter simultanément des autres causes de l’instabilité au Mali et dans toute la région, a-t-il ajouté.

Cette séance du Conseil intervenait à la suite de l’adoption, le 21 juin, d’une résolution par laquelle le Conseil disait « se féliciter du déploiement de la Force conjointe sur l’ensemble du territoire des pays qui y participent » et demandait au Secrétaire général de l’ONU de lui présenter dans les deux mois un rapport oral sur les activités de la Force. Un rapport écrit est en outre prévu pour octobre, date à laquelle le Conseil a décidé de « réexaminer le déploiement » de la Force conjointe.

Continuer la lecture

Mali : un Casque bleu et un soldat malien tués lors d’une attaque dans la région de Mopti

Des Casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA). Photo MINUSMA/Marco Dormino

14 août 2017 – Un Casque bleu de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) et un membre des forces armées maliennes ont été tués lundi lors d’une attaque contre des camps de la MINUSMA à Douentza, dans la région de Mopti, par des hommes armés non identifiés.

Un autre Casque bleu a été légèrement blessé, a précisé la Mission dans un communiqué de presse.

« Aujourd’hui, vers 5h30 du matin, les camps de la MINUSMA à Douentza, région de Mopti, ont été la cible d’une attaque coordonnée par des hommes armés non identifiés », a-t-elle expliqué.

 

Continuer la lecture

Youth Day 2017

 

بيان صحفي: اليوم الدولي للشباب 2017 والذي تحتفل به في العراق مبعوثة الأمم المتحدة للشباب

بمناسبة اليوم الدولي للشباب، والذي احتُفل به في جميع أنحاء العالم تحت شعار سنة 2017 « شبابٌ يبنون السلام »، جرى الاحتفال اليوم في حفلٍ خاصّ في بغداد، العراق، استضافته وزارةُ الشباب والرياضة بحضور مبعوثة الأمين العام للأمم المتحدة للشباب، السيدة جاياتما فيكراماناياكي. ومثّل هذا الحدثُ أولَ مهمةٍ دوليةٍ للمبعوثة الجديدة، واليومَ الدوليّ الأول للشباب منذ تولي الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش منصبه معلناً التزامه بوضع الشباب في صميم جدول أعماله لمنع نشوب النزاعات والحفاظ على السلام.

ويتمتع العراق، بوصفه واحداً من أكثر البلدان شباباً في العالم مع أكثرِ من 60% من سكّانه تقلُّ أعمارهم عن 25 عاماً، – ورغم العديد من التحديات التي يواجهها- بوضعٍ فريدٍ يتيحُ له تسخيرَ إمكاناتِ جيله الشاب لتعزيز السلام والازدهار. إلا أن تلك التحديات ستبقى قائمة ومستمرة في عرقلة مسار التنمية والسلام ما لم تتم مواجهتها من خلال توفير فرصٍ حقيقيةٍ للتعليم والتوظيف والمشاركة المدنية للشباب.

وجمع الحفلُ الذي تم تنظيمه بالشراكة مع مكتب صندوق الأمم المتحدة للسكان في بغداد أكثرَ من 1000 من الشباب من جميع أنحاء العراق، وحضره معالي وزير الشباب والرياضة في العراق السيد عبد الحسين عبطان والمنسقة المقيمة ومنسقة الشؤون الإنسانية للأمم المتحدة ونائبة الممثل الخاص للأمين العام للأمم المتحدة في العراق السيدة ليز غراندي. Continuer la lecture

L’ONU célèbre le 10e anniversaire de l’adoption historique de la Déclaration sur les droits des peuples autochtones

9 août 2017 – L’ONU a célébré mercredi le dixième anniversaire de l’adoption historique de la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, l’occasion d’honorer l’apport unique de ces peuples à la compréhension mutuelle, à la paix et au développement durable.

Une femme d’une tribu H’mong, au Viet Nam. Photo ONU/Kibae Park

Une femme d’une tribu H’mong, au Viet Nam. Photo ONU/Kibae Park

« Les peuples autochtones entretiennent et perpétuent des cultures exceptionnelles et des liens sans équivalent avec l’environnement naturel. Ils incarnent un pan immense de la diversité linguistique et culturelle de notre humanité commune. Protéger leurs droits et leur dignité revient à protéger les droits de chacun et à respecter l’âme de l’humanité, passée et à venir », a souligné la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, dans un message. La suite

Face aux risques de famine, le Conseil de sécurité appelle à protéger les humanitaires dans les zones de conflits

9 août 2017 – Le Conseil de sécurité a réaffirmé mercredi son intention de s’efforcer – aux côtés du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres – de mettre un terme « par tous les moyens » aux conflits, y compris en s’attaquant à leur causes profondes « d’une manière inclusive et durable ».

Un garçon souffrant de malnutrition sévère à l’hôpital Al-Thawra, Hodeidah, au Yémen (archives). Photo UNICEF/Abdoo Al-Karim

Un garçon souffrant de malnutrition sévère à l’hôpital Al-Thawra, Hodeidah, au Yémen (archives). Photo UNICEF/Abdoo Al-Karim

Dans une déclaration de sa Présidence, le Conseil s’est dit profondément préoccupé face aux besoins humanitaires dans le monde, « qui n’ont jamais été si grands », et au risque de famine qui menace plus de 20 millions de personnes au Yémen, en Somalie, au Soudan du Sud et dans le nord-est du Nigéria.

Le Conseil a déploré les « effets dévastateurs » qu’ont sur les civils les conflits armés qui sévissent à l’heure actuelle et la violence. « Les conflits en cours et la violence ont des conséquences désastreuses sur le plan humanitaire et empêchent le bon acheminement de l’aide humanitaire à court, moyen et long terme », ont alerté ses 15 membres, soulignant qu’ils constituent par la même une des principales causes de famine dans ces situations.

Continuer la lecture

Une conférence de l’UNESCO à Liège cherche à redéfinir le rôle des sciences humaines dans la société

Des étudiants dans une bibliothèque universitaire à Rabat, au Maroc. Photo Arne Hoel/Banque mondiale

Des étudiants dans une bibliothèque universitaire à Rabat, au Maroc. Photo Arne Hoel/Banque mondiale

9 août 2017 – Des centaines de chercheurs participent cette semaine à la Conférence mondiale des humanités, qui se déroule à Liège, en Belgique, du 6 au 12 août 2017, avec pour objectif de redéfinir les fondements, le rôle et l’engagement des sciences humaines dans la société contemporaine.

La conférence est organisée par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), avec le Conseil international de la philosophie et des sciences humaines (CIPSH) et Liège Ensemble.

Elle implique des scientifiques de tous les domaines des sciences humaines, mais aussi des sciences naturelles, sociales et formelles, et s’articule autour de six thèmes principaux : l’homme et l’environnement ; identités culturelles, diversité culturelle et relations interculturelles ; patrimoine culturel ; frontières et migrations ; histoire, mémoire et politique ; et les sciences humaines dans un monde en transition.

Continuer la lecture

Le PAM va utiliser de l’argent octroyé par les Etats-Unis pour aider des réfugiés sahraouis en Algérie

Acheminement d’aide humanitaire aux Sahraouis des camps de Tindouf, en Algérie. Photo: HCR

Acheminement d’aide humanitaire aux Sahraouis des camps de Tindouf, en Algérie. Photo: HCR

9 août 2017 – Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a annoncé mercredi qu’il utiliserait une contribution de 1 million de dollars des États-Unis pour fournir des aliments de base à des milliers de familles réfugiées du Sahara occidental dans le cadre de son programme humanitaire.

Depuis plus de 40 ans, les réfugiés sahraouis vivent dans des conditions extrêmement difficiles dans le désert du Sahara au sud-ouest de l’Algérie. Les femmes, les hommes, les garçons et les filles réfugiés – vivant dans cinq camps de réfugiés près de Tindouf – dépendent de l’aide humanitaire extérieure. Le PAM constitue la principale source d’alimentation de ces populations. Continuer la lecture