OIT: 56 millions de jeunes travailleurs sont pauvres ou extrêmement pauvres

Un nouveau rapport de l’OIT sur l’Emploi et questions sociales pour les jeunes dans le monde montre que le nombre global de jeunes chômeurs devrait ainsi augmenter d’un demi-million cette année pour atteindre 71 millions – la première hausse du genre en trois ans.

Plus inquiétants encore, la proportion et le nombre de jeunes, souvent dans les pays émergents et en développement, qui vivent dans une pauvreté extrême ou modérée tout en ayant un emploi. En fait, 156 millions, ou 37,7 pour cent, des jeunes travailleurs sont pauvres ou extrêmement pauvres. Et selon l’OIT, cette montée alarmante du chômage des jeunes et les hauts niveaux de jeunes gens qui travaillent mais continuent de vivre dans la pauvreté, montrent combien il sera difficile d’atteindre l’objectif global d’éradication de la pauvreté d’ici à 2030 si les efforts ne sont pas redoublés pour instaurer une croissance économique durable et le travail décent.

emploi-jeunes

Cette étude révèle aussi de fortes disparités entre  entre jeunes hommes et femmes, qui fondent et alimentent un creusement des écarts pendant la transition vers l’âge adulte. En 2016, par exemple, le taux d’activité des jeunes hommes s’élevait à 53,9 pour cent contre 37,3 pour cent pour les jeunes femmes – ce qui représente un écart de 16,6 points de pourcentage.

Lire la suite

Le chômage mondial des jeunes repart à la hausse, selon l’OIT

24 août 2016 – Après plusieurs années d’amélioration, le chômage des jeunes est appelé à augmenter en 2016 et les jeunes sont affectés de manière disproportionnée par la pauvreté au travail, selon un nouveau rapport publié mercredi par l’Organisation internationale du travail (OIT).

L’OIT estime que le taux mondial du chômage des jeunes devrait atteindre 13,1% en 2016 et se stabiliser à ce niveau en 2017 (contre 12,9% en 2015). Le rapport de l’OIT intitulé « Emploi et questions sociales pour les jeunes dans le monde (2016) » montre que le nombre global de jeunes chômeurs devrait ainsi augmenter d’un demi-million cette année pour atteindre 71 millions, la première hausse du genre en trois ans.

De jeunes travailleurs d’usines produisent des chemises à Accra, Ghana. Photo: Banque mondiale/Dominic Chavez

De jeunes travailleurs d’usines produisent des chemises à Accra, Ghana. Photo: Banque mondiale/Dominic Chavez

 

Plus inquiétants encore, la proportion et le nombre de jeunes, souvent dans les pays émergents et en développement, qui vivent dans une pauvreté extrême ou modérée tout en ayant un emploi. En fait, 156 millions, ou 37,7%, des jeunes travailleurs sont pauvres ou extrêmement pauvres (contre 26% des travailleurs adultes).

Lire la suite

La multiplication des conflits armés a un terrible impact sur les enfants, selon un rapport de l’ONU

Le 5 août 2016 à Alep, en Syrie, un enfant avec une atrophie musculaire spinale qui a besoin d’un traitement médical spécial, vit maintenant dans la rue, après avoir fui avec sa famille les attaques et les combats intenses dans le quartier numéro 1070. Photo: UNICEF/Khuder Al-Issa

Le 5 août 2016 à Alep, en Syrie, un enfant avec une atrophie musculaire spinale qui a besoin d’un traitement médical spécial, vit maintenant dans la rue, après avoir fui avec sa famille les attaques et les combats intenses dans le quartier numéro 1070. Photo: UNICEF/Khuder Al-Issa

24 août 2016 – La Représentante spéciale du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés, Leila Zerrougui, a dénoncé mercredi dans son rapport annuel l’échec collectif à prévenir et à mettre fin aux conflits dans lesquels les enfants paient un lourd tribut .Dans ce rapport à l’Assemblée générale des Nations Unies, Mme Zerrougui met en évidence l’impact dévastateur sur les enfants de conflits de plus en plus complexes, en dépit des efforts concertés et des progrès importants réalisés au cours de l’année écoulée.

Selon elle, cette situation découle directement de l’érosion du respect du droit international humanitaire et des droits humains par les parties en conflit.

Le rapport, qui couvre la période allant d’août 2015 à juillet 2016, note que la prolifération des acteurs impliqués dans un conflit armé et des opérations aériennes transfrontalières a créé des environnements très complexes pour la protection des garçons et des filles.

Lire la suite

أمريكيتان أبهرتا بجمال اللغة العربية والخط العربي، شاركتا بالكتابة بالعربية في مسابقة دولية

يمي وريتشل شابتان أمريكيتان مغرمتان بجمال اللغة العربية، لم تمنعهما صعوبة تعلمها ولا اختلاف لهجاتها من اتقانها وتمثيلها في مسابقة عالمية. جيمي، اجتذبتها نسخة من المصحف الشريف لتعلم العربية، ثم دراسة ثقافة وتاريخ الشرق الأوسط. بينما ريتشل وبلكنتها الشامية عبرت بطلاقة عن مدى حبها للغات، فبالإضافة لإلمامها باللغتين الإنجليزية والعربية فهي أيضا متقنة للغة الفرنسية
كانت جيمي وريتشل من الشباب الذين التقيناهم خلال مشاركتهم في مسابقة دولية تنظمها الأمم المتحدة سنويا بالتعاون مع خدمات ELS التعليمية، تحت عنوان (لغات كثيرة، عالم واحد) بكتابة مقال بإحدى اللغات الست الرسمية للأمم المتحدة، يناقش مفهوم المواطنة العالمية والتفاهم الثقافي ودور التعددية اللغوية في تعزيز تلك المفاهيم
التفاصيل في تقرير كتبه عبد الملك الحامدي

 

Ban Ki-moon appelle les Etats à éradiquer les armes de destruction massive une fois pour toutes

23 août 2016 – A l’occasion d’un débat sur la non-prolifération des armes de destruction massive organisé mardi, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a rappelé au Conseil de sécurité que le programme du désarmement est au point mort dans plusieurs domaines alors que le monde est confronté à des dangers toujours plus importants.

Le Secrétaire général Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité. Photo ONU/JC McIlwaine

Le Secrétaire général Ban Ki-moon devant le Conseil de sécurité. Photo ONU/JC McIlwaine

« Je demande à tous les États de se concentrer sur une vérité absolue : le seul moyen sûr d’empêcher la destruction humaine, environnementale et existentielle que peuvent causer ces armes est de les éradiquer une fois pour toutes », a dit le Secrétaire général.

« Le contexte stratégique mondial est plus incertain et dangereux que jamais auparavant », a indiqué M. Ban soulignant que les progrès technologiques ont rendus moins chers, plus faciles et plus accessibles les moyens de production et les méthodes de transmission de matériaux nucléaires, chimiques, biologiques et radiologiques.

« Il est temps de se recentrer sérieusement sur le désarmement nucléaire », a déclaré le Secrétaire général qui s’est dit déçu que les progrès enregistrés dans ce domaine soient tombés dans une impasse. « Nous voyons la réapparition d’arguments discrédités qui avaient été employés pour justifier les armes nucléaires pendant la Guerre froide. Ces arguments étaient erronés sur le plan moral, politique et pratique il y a trente ans, et ils le sont toujours maintenant ».

Alors que le prochain cycle d’examen du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP) doit débuter en mai 2017, M. Ban a appelé tous les Etats à résoudre les problèmes qui ont miné la Conférence d’examen du TNP de 2015 dans un « esprit de compromis tout en respectant pleinement les objectifs convenus, les valeurs communes et les principes de base ».

Dans le sillage des très graves épidémies d’Ebola, du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et de la fièvre jaune, le Secrétaire général s’est également dit extrêmement préoccupé par le fait que la communauté internationale ne soit pas adéquatement préparée pour empêcher ou répondre à une attaque biologique.

Lire la suite

Souvenir de la traite négrière : l’UNESCO célèbre le courage des esclaves qui se sont révoltés en 1791

23 août 2016 – A l’occasion de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition, la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a célébré mardi le courage des esclaves qui se sont révoltés en 1791 en Haïti.

« Dans la nuit du 22 au 23 août 1791, des hommes et des femmes arrachées à l’Afrique et mis en esclavage se sont insurgés contre le système esclavagiste pour obtenir la liberté et l’indépendance d’Haïti, obtenue en 1804 », a rappelé Mme Bokova dans un message. « Cette révolte a marqué un tournant dans l’histoire humaine, dont l’impact fut considérable pour l’affirmation de l’universalité des droits humains, dont nous sommes tous redevables ».

« Leur courage nous impose des devoirs », a insisté la chef de l’UNESCO.

Des chaînes utilisées pour attacher les esclaves. Photo ONU/Mark Garten

Des chaînes utilisées pour attacher les esclaves. Photo ONU/Mark Garten

Selon elle, la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est l’occasion de rendre hommage « à tous ces combattants de la liberté, et perpétuer en leur nom l’enseignement de cette histoire et les valeurs qu’elle porte ».

« L’aboutissement de ce combat, mené par les esclaves eux-mêmes, est une source inépuisable d’inspiration pour lutter aujourd’hui contre toutes les formes de servitude, le racisme, les préjugés, les discriminations raciales et les injustices sociales hérités de l’esclavage », a-t-elle ajouté.

Lire la suite

محمد عساف: أنا لاجئ ومثال حي على أهمية دعم اللاجئين وإتاحة الفرص أمامهم

شارك النجم الفلسطيني محمد عساف في فعالية بالجمعية العامة للأمم المتحدة بمناسبة اليوم العالمي للعمل الإنسانيتضامنا مع اللاجئين بأنحاء العالم والدعوة لدعم وكالات الأمم المتحدة الإنسانية وخاصة وكالة الأونروا

وأشار محمد عساف، في حوار أجرته ريم أباظة، إلى أنه هو شخصيا لاجئ فلسطيني وقال إنه مثال على أهمية دعم اللاجئين وإتاحة الفرص أمامهم

 

Le comité régional de l’OMS pour l’Afrique adopte un nouveau programme de lutte contre le paludisme

22 août 2016 – Les 47 Etats membres du comité régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique ont adopté ce weekend un nouveau programme de lutte contre le paludisme, comprenant un certain nombre de mesures à mettre en œuvre pour débarrasser le continent de cette maladie.

« Le paludisme n’est plus la principale cause de décès chez les enfants en Afrique sub-saharienne », explique la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, le Dr Matshidiso Moeti. « Nous avons fait des progrès substantiels dans la lutte contre le paludisme dans notre région. Depuis 2000, les taux de mortalité dû au paludisme ont chuté de 66%, se traduisant par 6,2 millions de vies sauvées, la grande majorité d’entre elles étant des enfants ».

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide sont un moyen efficace pour lutter contre le paludisme. Photo UNICEF/Adenike Ademuyiwa

Les moustiquaires imprégnées d’insecticide sont un moyen efficace pour lutter contre le paludisme. Photo UNICEF/Adenike Ademuyiwa

Entre 2000 et 2015, le nombre de cas de paludisme et de décès dans la Région africaine a diminué de 42% et 66%, respectivement. Cependant, en dépit des progrès importants réalisés, le paludisme continue d’être un problème majeur de santé et de développement dans la région.

À l’échelle mondiale, l’Afrique est la plus touchée, avec environ 190 millions de cas (89% du total mondial) et 400.000 décès (91% du total mondial) rien qu’en 2015. En outre, plus de 800 millions de personnes dans cette région sont encore menacées par le paludisme.

« En 2015, deux foyers sur trois en Afrique disposaient de leur propre moustiquaire imprégnée d’insecticide, contre seulement 2% en 2000 », explique la Directrice régionale. « De plus en plus d’enfants arrivent à dormir sous une moustiquaire, et nous devons continuer à investir dans le changement de comportements des gens ».

Lire la suite

Rio : Ban Ki-moon félicite le Brésil pour la réussite des Jeux olympiques

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (centre) rencontre l’équipe olympique de réfugiés au village olympique au Brésil. Photo: OSSG

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (centre) rencontre l’équipe olympique de réfugiés au village olympique au Brésil. Photo: OSSG

22 août 2016 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a félicité lundi le Brésil, la ville de Rio de Janeiro, le peuple brésilien, le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Rio 2016 et le Comité international olympique (CIO) pour le succès des Jeux Olympiques de Rio, qui viennent de s’achever.

« Après avoir eu le plaisir et l’honneur plus tôt ce mois-ci d’assister à la cérémonie d’ouverture, de participer au relais de la flamme olympique, de visiter le village olympique, de rencontrer l’équipe olympique des réfugiés et d’assister à certains des événements, le Secrétaire général a profondément apprécié l’hospitalité, la diversité et la capacité du peuple brésilien et du monde du sport affichées aux premiers Jeux olympiques se déroulant en Amérique latine », a dit son porte-parole, dans un déclaration de presse.

Le Secrétaire général s’est félicité de ce succès historique et a encouragé toutes les parties prenantes à s’appuyer sur l’impact des Jeux en matière de développement durable.

Lire la suite

Cisjordanie : de nombreuses communautés menacées de transfert forcé, selon le Coordonnateur humanitaire

La maison d’une famille palestinienne en Cisjordanie démolie par les autorités israéliennes le 4 juillet 2016. Photo UNRWA

La maison d’une famille palestinienne en Cisjordanie démolie par les autorités israéliennes le 4 juillet 2016. Photo UNRWA

22 août 2016 – Le Coordonnateur des Nations Unies pour l’aide humanitaire et les activités de développement dans les Territoires palestiniens occupés, Robert Piper, a averti lundi que de nombreuses communautés palestiniennes en Cisjordanie occupée sont confrontées à un risque accru de transfert forcé. Dans un communiqué de presse publié à l’issue d’une visite dans la communauté palestinienne d’Abu Nuwar dans le gouvernorat de Jérusalem, M. Piper a déclaré que les autorités israéliennes ont déplacé la semaine dernière 64 Palestiniens, dont 24 enfants, après avoir démoli 29 structures sur huit sites.

Depuis le 1er août, les forces de sécurité israéliennes ont détruit ou confisqué un total de 85 structures civiles dans 28 communautés de Cisjordanie, déplaçant 129 Palestiniens et affectant les moyens de subsistance d’au moins 2.100 autres, a-t-il précisé.

Le Coordonnateur humanitaire a précisé que parmi les 85 structures récemment détruites ou confisquées, une partie avait été fournie par des donateurs dans le cadre d’une assistance d’urgence suite à de précédentes démolitions de maisons, d’abris pour animaux, de latrines, d’un centre communautaire et d’un réseau d’eau potable, ce dernier soutenu par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Lire la suite