Une pianiste géorgienne nommée Artiste de l’UNESCO pour la paix

intro_back20 janvier 2015 – La pianiste géorgienne Elisso Bolkvadze va être nommée Artiste de l’UNESCO pour la paix par la Directrice générale de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova.

Lors d’une cérémonie organisée le 22 janvier au siège de l’Organisation à Paris, Elisso Bolkvadze recevra ce titre « en reconnaissance de son engagement pour accompagner les jeunes talents dans leur éducation musicale et leur créativité, notamment grâce à sa Fondation LYRA, et de son dévouement aux idéaux de l’Organisation », a indiqué l’UNESCO dans un communiqué de presse.

Née à Tbilissi, Elisso Bolkvadze, musicienne prodige, a donné son premier concert avec orchestre à l’âge de 7 ans. Diplômée du Conservatoire de Tbilissi, elle entame en 1995 sa carrière professionnelle en France et en Autriche.

Depuis, elle s’est produite dans des salles prestigieuses en Europe et aux États-Unis, accompagnée d’orchestres de renom tels que celui de Saint-Pétersbourg (Russie), l’Orchestre de la Fondation Gulbenkian (Portugal), le Georgia National Symphony Orchestra ou encore l’Orchestre philarmonique de Radio France.

Lauréate de plusieurs prix internationaux en Allemagne, au Portugal ou aux États-Unis, elle a également créé la fondation LYRA en 2012, dont le but est d’accompagner les jeunes prodiges géorgiens dans leurs études.

Les Artistes de l’UNESCO pour la paix sont des personnalités internationales qui donnent, grâce à leur influence, leur charisme et leur célébrité, une résonance particulière aux messages et aux programmes de l’Organisation.

L’UNESCO fait appel à ces personnalités pour sensibiliser le public à ses actions. L’écrivain haïtien Frankétienne, le musicien camerounais Manu Dibango, la comédienne et chanteuse portugaise Maria de Medeiros ou l’écrivain américain Scott Momaday figurent parmi ces personnalités.

Lire plus (points de presse) :

La Chef de l’UNESCO et le Secrétaire général de l’ONU appellent les États à défendre la liberté de la presse en tant que contributions cruciales à la promotion du programme pour l’après-2015

Les Chefs de l’ONU et de l’UNESCO attirent l’attention sur le plan d’action relatif à la sécurité des journalistes et à la question de l’impunité

Journée internationale de la tolérance: M. Ban Ki-moon appelle à s’inspirer de la Déclaration universelle de l’UNESCO sur la diversité culturelle