L’UNICEF lance un appel de 3,1 milliards de dollars pour aider les enfants en situation d’urgence

Des enfants syriens réfugiés. Photo HCR/J. Kohler

Des enfants syriens réfugiés. Photo HCR/J. Kohler

29 janvier 2015 – Le Fonds des Nations unies pour l’enfance (UNICEF) a lancé jeudi un appel de 3,1 milliards de dollars pour venir en aide à 62 millions d’enfants en danger dans les crises humanitaires à travers dans le monde, soit un milliard de dollars de plus en besoins de financement par rapport à l’année précédente.

« Qu’il s’agisse de catastrophes naturelles meurtrières ou de violents conflits ou encore d’épidémies à propagation rapide, les enfants du monde entier sont confrontés à une nouvelle génération de crises humanitaires », a déclaré la Directrice des programmes d’urgence de l’UNICEF, Afshan Khan, dans un communiqué de presse à Genève. « Qu’elles fassent la une des journaux ou qu’elles se déroulent à l’abri des regards, ces crises provoquées par la fracture sociale, le changement climatique et les maladies, traquent les enfants comme jamais auparavant ».

Selon l’agence de l’ONU, de plus en plus d’enfants sont confrontés à des conflits complexes et destructeurs, à des catastrophes naturelles et à d’autres situations d’urgence, y compris l’épidémie d’Ebola. « Ces crises les placent dans des situations de risque extraordinaire, que ce soit à cause de la violence, de la faim, des maladies ou des sévices, et pour résoudre ces crises, il est impératif d’augmenter les ressources disponibles », a ajouté Mme Khan, précisant que plus d’un enfant sur dix dans le monde – soit 230 millions – vivent actuellement dans des pays et zones touchées par les seuls conflits armés.

« Je viens de rentrer de Syrie et du Liban, deux pays où la vie de millions d’enfants a été brisée », a déclaré la Directrice des programmes d’urgence. « Depuis quatre ans, ces enfants sont témoins tous les jours d’actes de violence, de la mort, et ils ont été privés des nécessités de la vie. Cet appel permettra d’assurer l’avenir non seulement des enfants de Syrie, mais aussi de tous les enfants du monde qui sont touchés par des crises humanitaires. »

L’appel, lancé par l’UNICEF dans son rapport « Action humanitaire de l’UNICEF pour les enfants 2015 », rendu public le mercredi 28 janvier, est destiné à aider 98 millions de personnes au total, dont environ les deux tiers sont des enfants, dans 71 pays.

« Cet appel permettra d’atteindre les enfants les plus vulnérables, où qu’ils se trouvent », a souligné Mme Khan. « Il ne s’agit pas seulement d’une action humanitaire immédiate car ces investissements à court terme entraîneront des gains sur le long terme ».

En 2014, l’UNICEF a apporté une aide humanitaire à des millions d’enfants, notamment via la vaccination de 16 millions d’enfants contre la rougeole, le traitement de 1,8 million d’enfants contre les formes les plus graves de malnutrition, l’apport d’un soutien psychologique à près de 2 millions d’enfants, et l’accès à de l’eau salubre pour quelque 13 millions de personnes. Environ 2 millions d’enfants ont également bénéficié d’une meilleure éducation, un élément essentiel des interventions d’urgence de l’UNICEF, car cela contribue à rétablir une certaine routine pour les enfants et leur redonne espoir en l’avenir.

Autres dépêches sur la question

A Davos, l’UNICEF appelle à investir davantage et plus équitablement dans l’éducation

UNICEF 2015 : $3,1 milliards pour les plus de 60 millions d’enfants menacés par une « nouvelle génération » de crises (Radio des Nations Unies)

 »Sur le chemin de l’école »: quatre enfants prêts à surmonter les pires obstacles (Radio des Nations Unies)