« Faites le choix du service » – Ban Ki-moon aux jeunes diplômés de l’Université de Georgetown

17 mai 2015 – En visite dans la capitale des Etats-Unis, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a prononcé samedi un discours lors de la cérémonie de fin d’année de l’Université de Georgetown, dans lequel il a insisté sur le rôle des jeunes dans l’évolution du paysage mondial actuel et la nécessité de renforcer l’action collective pour façonner un monde plus sûr et plus durable.

« Faites le choix du service. Nombreux sont les chemins qui y mènent, dont celui que j’ai choisi : le service public. Il est important de retenir que l’Histoire ne mesure pas un individu en fonction de son compte en banque. Ce qui compte est de savoir combien on donne au monde en retour », a déclaré M. Ban lors de la cérémonie, durant laquelle il a reçu un diplôme honorifique de l’Université de Georgetown.

En 70 ans d’existence, l’ONU a contribué à mettre fin à des guerres et à réaliser des progrès dans des endroits du monde où il n’y avait plus aucune raison d’espérer, s’est félicité le Secrétaire général.

Cependant, M. Ban a précisé que le monde était toujours confronté à de nombreux défis, qu’il s’agisse des crises tragiques en Syrie, au Yémen et au Soudan du Sud, du nombre sans précédent de réfugiés sur la planète (50 millions au total), des inégalités croissantes ou de la montée de l’extrémisme.

« Vous avez atteint un moment charnière dans vos vies. Notre monde est aussi à la croisée des chemins », a-t-il dit.

« Parallèlement, il s’agit d’une occasion unique. Nous faisons face à notre meilleure chance de mettre fin à la pauvreté mondiale. Nous sommes confrontés à notre dernière chance de ralentir le réchauffement climatique », a précisé le Secrétaire général.

M. Ban a mis l’accent sur le fait que lorsque des individus se mettent au service d’autres individus, ils s’enrichissent personnellement. De la même façon, a-t-il ajouté, lorsque les pays servent la cause de l’intérêt mondial, ils servent leur propre sécurité par la même occasion.

« Lorsque je suis devenu Secrétaire général de l’ONU, j’ai été confronté à des problèmes d’ordre nouveau — y compris le respect des droits de l’homme pour toutes les personnes, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur identité de genre », s’est remémoré le Secrétaire général.

Bien que certaines personnes eussent préféré que le chef de l’ONU n’aborde pas ces questions, il a estimé qu’il était de son devoir de parler publiquement, parce que des vies étaient en jeu.

« J’ai pris le parti des membres LGBT de la famille humaine — et aujourd’hui les partenaires de même sexe au sein des Nations Unies jouissent de droits égaux », a-t-il dit à la veille de la Journée internationale contre l’homophobie et la transphobie.

M. Ban a par ailleurs insisté sur deux grands enjeux mondiaux qui vont mobiliser l’attention de l’Organisation durant l’année 2015, rappelant que la communauté internationale adoptera en septembre un nouveau programme de développement durable pour mettre fin à la pauvreté et parviendra en décembre à un accord ambitieux sur le changement climatique.

Afin qu’ils puissent jouer effacement un rôle dans l’évolution du paysage mondial, le Secrétaire général a donné aux jeunes diplômés de l’Université de Georgetown le conseil suivant : « Ecoutez — écoutez surtout les points de vues opposés. En tant que Secrétaire général, j’ai trop souvent vu des dirigeants faire la sourde oreille face à la voix et aux aspirations de leur peuple. On dirait qu’ils gouvernent avec un casque anti-bruit sur les oreilles ».

 

Plus d’information : 

La nouvelle génération de diplômés a le devoir de rapprocher le monde de la justice sociale – Ban