ADDIS-ABEBA : les Etats parviennent à un accord historique sur le financement du développement

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) lors d’une conférence de presse à Addis-Abeba. Photo ONU/Eskinder Debebe

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à gauche) lors d’une conférence de presse à Addis-Abeba. Photo ONU/Eskinder Debebe

15 juillet 2015 – A l’issue de négociations acharnées entre Etats participant à la Conférence sur le financement du développement à Addis-Abeba, en Ethiopie, un accord historique a finalement été conclu concernant une série de mesures audacieuses pour réformer les pratiques mondiales du financement du développement durable, ont annoncé mercredi soir les Nations Unies.

« Cet accord révolutionnaire, le Programme d’action d’Addis-Abeba, fournit un cadre de mise en œuvre au niveau mondial du futur programme de développement durable que les dirigeants mondiaux sont censés adopter en septembre [à New York] », a déclaré dans un communiqué de presse un porte-parole de l’ONU, précisant que l’accord a été conclu par les 193 Etats membres de l’Organisation participant à la Conférence, dans le cadre de discussions sous l’égide du Ministre éthiopien des affaires étrangères, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Le Programme d’Addis-Abeba adopté après des mois de négociations entre Etats membres, a précisé le porte-parole, marque une étape importante dans l’établissement d’un partenariat mondial renforcé en faveur d’une prospérité économique universelle et inclusive, de l’amélioration du bien-être de la population mondiale et de la protection de l’environnement.

Lors d’une conférence de presse organisée plus tôt dans la journée avant l’annonce de l’accord, M. Ban avait averti que le sort du futur programme de développement durable dépendait en grande partie du succès de la Conférence et de la capacité des Etats à s’accorder sur un programme d’action définissant les règles du financement du développement pour les années à venir.

« Je demande instamment aux négociateurs de garder cet objectif à l’esprit alors qu’ils terminent leurs travaux », avait alors déclaré le Secrétaire général, tout en notant avec satisfaction les différents engagements et initiatives annoncés dans le courant de la semaine, y compris la création d’un nouveau mécanisme de financement pour aider à éradiquer la mortalité maternelle et infantile, le Global Financing Facility (GFF).

« Pris dans leur ensemble, les résultats obtenus à Addis-Abeba peuvent constituer le fondement d’un partenariat mondial pour le développement durable revitalisé, qui ne devrait laisser personne de côté », avait-il ajouté.

« Un succès est essentiel pour renforcer la confiance et l’élan en faveur de l’adoption d’un programme de développement ambitieux pour l’après-2015 en septembre à New York et un accord universel sur le changement climatique en décembre à Paris », avait insisté M. Ban.

Le Programme d’action d’Addis-Abeba sur lequel les Etats sont tombés d’accord dans la soirée comprend des engagements concrets dans six domaines essentiels : la conclusion d’un nouveau pacte social pour l’investissement de qualité ; l’augmentation de l’aide publique au développement et la mise en œuvre d’une banque de licences de technologie d’ici 2017 pour les pays les moins avancés ; l’établissement de nouveaux mécanismes pour faciliter le développement, le transfert et la diffusion de technologies pertinentes dans le cadre de la réalisations des ODD ; une plus grande coopération internationale en matière fiscale pour endiguer l’augmentation des flux financiers illicites ; la reconnaissance de l’égalité des sexes au sein du programme de financement du développement ; et la protection de la planète, la biodiversité et le climat.

LIRE CET ARTICLE EN ANGLAIS : ADDIS: successful outcome at UN financing conference vital for future development agenda – Ban


Autres dépêches sur la question

ADDIS-ABEBA : Ban Ki-moon salue l’avènement d’une ère nouvelle de coopération pour le développement

ADDIS: successful outcome at UN financing conference vital for future development agenda – Ban

ADDIS: Africa’s economic transformation in focus at UN development financing conference

Radio des Nations Unies: 

Addis-Abeba : les États parviennent à un accord historique sur le financement du développement

Addis-Abeba : façonner la coopération internationale pour les années à venir

Addis-Abeba : Ban Ki-moon appelle à investir dans la jeunesse au nom du développement durable

Addis-Abeba : l’importance des statistiques pour affirmer la souveraineté de l’Afrique

Agreement reached on financing new development agenda

Achieving sustainable development through data revolution

Investing in youth « smartest investment »

Supporting « pro-poor » investments in agriculture

Déclarations officielles : 

Note to Correspondents on the UN Third International Conference on Financing for Development in Addis Ababa

Successful Agreement at Financing for Development Conference Vital to Implement Post-2015 Agenda, Secretary-General Tells Business Sector Steering Committee

Speakers at Addis Conference Urge ‘Fully Operational’ Development Financing Scheme to Minimize Effects of World’s Crises on Vulnerable States

WEBCAST :

Third International Conference on Financing for Development

Ban Ki-moon, United Nations Secretary-General – Press Conference

Abdelkader Messahel (Algeria), 5th Plenary Meeting

Hany Kadry Damian (Egypt), 5th Plenary Meeting

Khalid Bin Mohammed Alattiyah (Qatar), 5th Plenary Meeting

Representative from Tunisia, 6th Plenary Meeting

Angel Gurria, Secretary General, Organization for Economic Cooperation and Development

Mahmoud Mohieldin, World Bank President’s Special Envoy on MDGs

Statement by Civil Society to the Third International Conference on Financing for Development – Press Conference

José Graziano Da Silva, Director General of the Food and Agriculture Organization

Round table 5: Global partnership and the three dimensions of sustainable development

Round table 4: Ensuring policy coherence and an enabling environment at all levels for sustainable development

Mary Jervase Yak (South Sudan), 5th Plenary Meeting

Faeqa Saeed Al Saleh (Bahrain), 5th Plenary Meeting