L’OMS déclare le virus Zika urgence sanitaire de portée mondiale

1 février 2016 – La propagation récente du virus Zika constitue « une situation d’urgence de santé publique de portée mondiale », a déclaré lundi la Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Margaret Chan.

Lors d’une conférence de presse tenue à Genève à l’issue d’une réunion du Comité d’urgence du Règlement sanitaire international (RSI) de l’OMS, Dr Chan a indiqué que les experts du comité avaient confirmé que l’existence d’un lien entre ce virus, transmis par un moustique, et une multiplication de cas de microcéphalie chez des nouveaux-nés observés dans plusieurs pays, notamment au Brésil, était « fortement soupçonné bien que pas encore prouvé scientifiquement ».

Selon les experts, « ces cas de microcéphalie et d’autres affections neurologiques constituent un événement extraordinaire et une menace pour la santé publique dans d’autres parties du monde », a ajouté Mme Chan.

Estimant qu’« une réponse internationale coordonnée est nécessaire pour minimiser les risques dans les pays affectés et réduire les risques de propagation dans d’autres pays », les experts ont conclu que « la situation actuelle remplit les conditions nécessaires à la déclaration d’une urgence internationale en matière de santé publique ».

Mme Chan avait convoqué jeudi dernier cette réunion des experts du Comité d’urgence, après avoir annoncé que la propagation récente du virus Zika, notamment sur le continent américain, avait pris une tournure « alarmante » et « explosive ».

La présence du virus dans certains pays du continent américain, notamment le Brésil, a été associée à une forte hausse des naissances de bébés atteints de microcéphalie et parfois également atteints du syndrome de Guillain-Barré, une affection encore mal connue dans laquelle le système immunitaire s’attaque au système nerveux, causant parfois une paralysie.

Le virus a été identifié pour la première fois en 1947 chez un singe dans la forêt de Zika, en Ouganda. Son origine se situait le long d’une étroite ceinture équatoriale allant de l’Afrique à l’Asie.

Pendant des décennies, la maladie, transmise par le moustique Aedes, a stagné, affectant essentiellement des singes. Chez les humains, le virus Zika a parfois causé une légère indisposition suscitant peu d’inquiétude.

En 2007, Zika a étendu son rayon géographique et causé la première éruption documentée dens les îles du Pacifique, dans les Etats fédérés de Micronésie. Depuis 2013-2014, quatre autres pays insulaires du Pacifique ont documenté d’importantes poussées du virus Zika.

En mai 2015, le Brésil a signalé son premier cas de maladie due au virus Zika. Depuis lors, la maladie s’est répandue au Brésil et dans 22 autres pays et territoires dans la région.

Consulter cet article dans d’autres langues :

Zika virus an ‘international public health emergency,’ UN health agency declares

منظمة الصحة العالمية تعلن الوضع المرتبط بفيروس زيكا والتشوهات الخلقية حالة طوارئ للصحة العامة تثير قلقا دوليا

 


Autres dépêches sur la question

Le virus Zika se propage de manière « alarmante » et pourrait constituer une situation d’urgence mondiale, selon l’OMS

Radio de l’ONU: 

Réunion d’un comité d’urgence de l’OMS sur le virus Zika

منظمة الصحة العالمية تعلن الوضع المرتبط بفيروس زيكا والتشوهات الخلقية حالة طوارئ عامة