L’ONUSIDA signe un partenariat pour mettre l’innovation technologique au service des patients

 Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) a annoncé la signature d’un accord avec l’opérateur de télécommunications français Orange, pour la création d’une plateforme mobile destinée à renforcer les liens entre les prestataires de soins et les personnes atteinte du VIH/sida.

« Ce partenariat avec Orange permettra aux pays de bénéficier d’une technologie de pointe, simple d’utilisation et qui présente un bon rapport coût-efficacité afin de fournir de meilleurs services aux personnes vivant avec le VIH et affectées par le virus », a indiqué le Directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, dans un communiqué de presse rendu public mardi.

Dans le cadre de cette collaboration, l’ONUSIDA et ses partenaires utiliseront la plateforme Internet Mobile Training EveryWhere (M-Tew) du groupe Orange, qui a été conçue pour être pleinement intégrée aux systèmes de santé. Cette plateforme M-Tew permettra aux professionnels de la santé de communiquer avec les personnes qui participent à des programmes de soins via SMS ou par téléphone et messagerie vocale. Les professionnels de la santé pourront ainsi lancer des appels et réaliser des enquêtes, afin d’évaluer la manière dont les utilisateurs perçoivent la qualité des services de santé.

« Les informations collectées resteront anonymes et leur confidentialité totalement préservée », a précisé le Directeur exécutif, ajoutant que la technologie est simple d’utilisation et que les personnes participant au projet auront uniquement besoin d’un téléphone mobile de base et d’une connexion 2G pour envoyer et recevoir des messages, sans qu’il soit nécessaire de télécharger une application ou d’avoir une connexion à Internet.

M. Sidibé a précisé qu’une phase pilote de quatre mois débutera à la fin mars 2016 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et portera sur 1.000 personnes vivant avec le VIH et participant à des programmes de traitement contre le virus, y compris 300 professionnel du sexe et hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes.

« Le Président Alassane Ouattara a lancé un appel pour que l’on réduise à moins de 1% la prévalence du VIH en Côte d’Ivoire d’ici à 2020 » a déclaré la Ministre de la santé et de l’hygiène publique de Côte d’Ivoire, Raymonde Goudou-Coffie. « Nous nous sommes engagés à atteindre cet objectif et cette nouvelle plateforme nous aidera à accélérer nos efforts pour garantir la réalisation de cet ambitieux objectif ».

L’ONUSIDA collaborera à ce projet avec le ministère de Mme Raymonde Goudou-Coffie, le district autonome d’Abidjan, Orange Côte d’Ivoire et des partenaires de la société civile, y compris des organisations de personnes vivant avec le VIH. Après la phase pilote, le projet sera plus largement déployé dans les établissements de santé d’Abidjan et il est prévu qu’il soit étendu à d’autres pays prioritaires de la région.

 


Autres dépêches sur la question

UNAIDS piloting new mobile platform to better inform HIV patients, improve health care

L’ONUSIDA va collaborer à une nouvelle plateforme de technologie mobile afin d’améliorer la collecte de données et de promouvoir la lutte contre le VIH