Santé : les dirigeants mondiaux s’engagent à lutter contre la résistance aux antimicrobiens

De bonnes pratiques hygiéniques et de santé animale dans les fermes peuvent réduire de manière importante l’utilisation de médicaments antimicrobiens.

De bonnes pratiques hygiéniques et de santé animale dans les fermes peuvent réduire de manière importante l’utilisation de médicaments antimicrobiens.

21 septembre 2016 – Les dirigeants du monde entier se sont engagés mercredi à lutter contre la propagation des infections résistantes aux médicaments antimicrobiens, à l’occasion d’une réunion de haut niveau sur cette question en marge du débat général de l’Assemblée générale des Nations Unies.

« La résistance aux antimicrobiens menace la réussite des Objectifs de développement durable et nécessite une réaction mondiale » a déclaré le Président de l’Assemblée générale, Peter Thomson. « Aujourd’hui, les Etats membres ont approuvé une déclaration politique forte qui propose une bonne base à la communauté internationale afin d’avancer. Un pays, un secteur ou une organisation ne peut, à lui seul ou à elle seule, résoudre ce problème ».

« La résistance aux antimicrobiens pose une menace fondamentale à long terme pour la santé humaine, la production alimentaire et le développement durable. Ce n’est pas quelque chose qui se produira à l’avenir. C’est une réalité très présente dans toutes les régions du monde, dans les pays en développement et les pays développés, dans les zones rurales et urbaines, dans les hôpitaux, dans les fermes et dans les communautés », a déclaré pour sa part le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon. La suite.

Consulter cet article en arabe ICI