Un revers pour les droits des femmes, c’est un revers pour nous tous

GENÈVE (8 mars 2017) – En ce 8 mars, nous rendons hommage au combat des droits de l’homme engagé par des millions de femmes pour exiger le respect de leurs droits et des droits des autres. Le mouvement féministe a suscité de profonds bouleversements, mais il nous faut admettre que les progrès enregistrés sont lents et particulièrement inégaux.

Ces progrès comportent également leur lot de difficultés. Trop nombreux sont les pays où nous assistons aujourd’hui à un revers pour les droits des femmes, un revers qui nous affecte tous. Nous devons faire preuve de vigilance – les progrès accomplis ces dernières décennies sont fragiles et ils ne sauraient être tenus pour acquis, où que ce soit.

Le récent démantèlement de lois fondamentales en de nombreux points du globe est extrêmement préoccupant, étayé par une obsession renouvelée à vouloir contrôler et limiter les décisions des femmes concernant leur propre corps et leur existence, et par une vision réductrice de leur rôle, qui se limiterait essentiellement à la reproduction et la famille. De telles perspectives menacent les acquis du passé…Lire