Six ans après le début du conflit, l’ONU rappelle que la paix en Syrie est un « impératif qui ne peut pas attendre »

Au cours des six années de la guerre en Syrie, l’accès aux services de santé pour la population civile dans le pays s’est sérieusement détérioré. Photo: OMS

Au cours des six années de la guerre en Syrie, l’accès aux services de santé pour la population civile dans le pays s’est sérieusement détérioré. Photo: OMS

15 mars 2017 – Alors que la guerre en Syrie entre dans sa septième année, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a lancé mercredi deux appels urgents à toutes les parties au conflit.

« Tout d’abord, tirer le meilleur parti du cessez-le-feu du 30 décembre 2016 établi par les garants des réunions d’Astana, l’améliorer davantage et veiller à ce que l’aide humanitaire puisse atteindre tous ceux qui sont dans le besoin en Syrie sans obstacles et entraves » a dit le chef de l’ONU dans une déclaration.

« Deuxièmement, tous ceux qui ont une influence sur les parties au conflit doivent s’efforcer de surmonter leurs différences et de travailler ensemble pour mettre fin au conflit », a ajouté le Secrétaire général. « C’est-à-dire contribuer à la réussite des négociations inter-syriennes à Genève sur la base du communiqué de Genève et les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité, y compris la résolution 2254 (2015) », a-t-il précisé….Lire