Face à la réapparition d’une grippe aviaire, la FAO et l’OIE appellent à renforcer la surveillance de la pandémie

17 mars 2017 – Suite à la réapparition en Chine d’une nouvelle souche de la grippe aviaire pouvant être mortelle pour les êtres humains, l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) ont appelé vendredi à la mise en place d’une détection rapide et fiable du virus H7N9 et de systèmes de réactions à la source, à savoir chez l’animal.

Les deux agences internationales encouragent vivement les pays de la région à se montrer vigilants face à une incursion potentielle du virus, sous une forme faiblement ou hautement pathogène et appellent à davantage d’investissements dans la surveillance et les techniques de détection en laboratoire afin de protéger les échanges commerciaux, et notamment les échanges transfrontaliers. Selon la FAO et l’OIE, de telles mesures contribueraient à réduire le risque de propagation du virus et ses répercussions sur la santé publique….Lire