Traite des êtres humains : l’ONU appelle à protéger les victimes et à mettre fin à ce crime

Une jeune fille de 18 ans attirée à Almaty, au Kazakhstan, pour travailler comme femme de ménage mais obligée de devenir travailleuse du sexe. Photo UNICEF/UN045727/Pirozzi

Une jeune fille de 18 ans attirée à Almaty, au Kazakhstan, pour travailler comme femme de ménage mais obligée de devenir travailleuse du sexe. Photo UNICEF/UN045727/Pirozzi

30 juillet 2017 – A l’occasion de la Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov, a appelé à protéger les victimes et à mettre fin à ce crime.

Cette année, le thème de cette Journée est « Agissons maintenant pour protéger et aider les victimes de la traite ». Il s’agit pour l’ONUDC de mettre l’accent sur les actions qui peuvent être entreprises en vue d’aider et de protéger les victimes de la traite.

Ce thème est également lié à la question des larges mouvements de réfugiés et de migrants. Il met en évidence les conséquences multiples que font peser les conflits et les catastrophes naturelles sur les risques de traite d’êtres humains.

« Les groupes criminels se nourrissent des conflits dans le monde ainsi que de l’instabilité et de l’insécurité qu’ils créent. Les conflits sont une base propice à l’activité criminelle. Les personnes forcées de fuir leurs maisons sont la proie de trafiquants d’êtres humains alors qu’elles essaient désespérément d’échapper à la violence », a souligné M. Fedotov dans un message pour cette Journée. La suite

Lire aussi الأمم المتحدة: ملايين البشر حول العالم يقعون عرضة للاتجار بالأشخاص