RDC : la MONUSCO demeure engagée à soutenir le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité

12 février 2018 – « La MONUSCO demeure engagée à soutenir, conformément à son mandat et dans le respect de la constitution congolaise, l’application intégrale de l’accord politique du 31 décembre 2016 qui énonce les principes généraux concernant la tenue des élections, le transfert pacifique du pouvoir et la consolidation de la stabilité en RDC », indique le communiqué de la mission onusienne publié dimanche, rendant compte de la prise des fonctions de Leila Zerrougui.

ONU/Rick Bajornas
La Représentante spéciale du Secrétaire général en RDC, Leila Zerrougui.

Suite à l’annonce de sa nomination fin décembre 2017, précise le document, Mme Leïla Zerrougui est arrivée à Kinshasa et elle a officiellement pris ses fonctions en tant que Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en République démocratique du Congo (RDC) et cheffe de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RDC (MONUSCO).

Dans les prochains jours, poursuit le communiqué, Mme Zerrougui aura des entretiens et participera à des réunions de travail avec les autorités congolaises et les personnels et partenaires des Nations unies en RDC.

C’est sous l’impulsion de la Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies que la MONUSCO continuera à mettre en œuvre son mandat tel que décrit dans la résolution 2348 du Conseil de sécurité, notamment les bons offices en soutien au processus politique et la protection des populations civiles, note le document.

En sa qualité de Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies, Mme Zerrougui est la représentante la plus haut placée des Nations unies dans le pays et a autorité sur l’ensemble des activités de l’ONU en République démocratique du Congo.