Plus de 1.500 réfugiés et migrants morts en Méditerranée depuis le début de l’année : le HCR appelle les Etats à agir

Des opérateurs locaux spécialisés transportent le cercueil d’un migrant mort noyé au large des côtes libyennes (archive)

Le HCR a annoncé vendredi que plus de 1.500 réfugiés et migrants ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée au cours des sept premiers mois de cette année.

Une sombre étape confirmée après la mort de plus de 850 personnes rien qu’en juin et en juillet, faisant de la traversée de la Méditerranée comme la voie maritime la plus meurtrière au monde.

Bien que le nombre total de personnes arrivant sur les côtes européennes soit considérablement réduit par rapport aux années précédentes, le taux de décès augmente alerte l’agence onusienne.

Près de 60 000 personnes ont traversé la Méditerranée jusqu’à présent cette année, soit environ la moitié de l’année dernière et un retour aux niveaux d’avant 2014. Cependant, 1 personne sur 31 tentant la traversée en juin et en juillet est décédée ou a disparu, contre 1 sur 49 en 2017. La suite