L’ONU appelle à la protection des droits des peuples autochtones lors de leurs migrations

Femmes des hauts plateaux andins. Essai photo sur l’alpaca

Dans son message à l’occasion de la Journée internationale des peuples autochtones, le Secrétaire général a «noté que certains [migrants] sont déplacés ou relocalisés sans leur consentement libre, préalable et éclairé», ajoutant que «d’autres fuient la violence et les conflits ou les ravages du changement climatique et de la dégradation de l’environnement» et que nombreux sont ceux qui migrent à la recherche de meilleures perspectives et d’emplois pour eux-mêmes et leurs familles.Lire la suite