Zeid Ra’ad al-Hussein : « je préfère faire une erreur en m’exprimant plutôt que de me taire »

Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Al Hussein, écoute des militants et des victimes lors d’une visite officielle au Guatemala. Novembre 2017.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad al-Hussein, dont le mandat s’achève ce mois-ci, revient dans un entretien avec ONU Info sur les quatre années qu’il a passé à ce poste, les moments qui l’ont marqué et l’importance du combat contre l’injustice.

L’ancienne Présidente du Chili, Michelle Bachelet, a été nommée pour le remplacer et entamera son mandat le 1er septembre.

Diplomate expérimenté, M. Zeid a occupé auparavant le poste de Représentant permanent de la Jordanie auprès des Nations Unies à New York, de 2000 à 2007 puis de 2010 à 2014.

Il a aussi travaillé au sein du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies. Il a notamment été fonctionnaire des affaires politiques à la FORPRONU, dans l’ex-Yougoslavie, de février 1994 à février 1996.

En 2004, à la suite d’allégations de violences généralisées commises par des soldats de la paix de l’ONU il a été nommé Conseiller auprès du Secrétaire général sur l’exploitation et les abus sexuels. Son rapport, publié en 2005, prévoyait pour la première fois une stratégie globale d’élimination de l’exploitation et des abus sexuels dans les opérations de maintien de la paix. Continuer…