Plus de 70% des jeunes en ligne dans le monde sont confrontés au harcèlement et à l’intimidation (UNICEF)

Photo: UIT / A.Mhadhbi Deux utilisateurs parcourent des sites Web sur leurs ordinateurs (contenu flouté pour des raisons de respect de la vie privée).

L’UNICEF a mis en garde mardi contre les dangers de la violence en ligne, de la cyberintimidation et du harcèlement numérique qui affectent 70,6% des jeunes de 15 à 24 ans en ligne, et a appelé à une action concertée pour lutter contre la violence à l’encontre des enfants et des jeunes en ligne.

Cet appel a été lancé à l’occasion de la Journée pour un internet plus sûr, un rendez-vous mondial annuel qui démarre le 5 février et dure pendant tout le mois pour promouvoir un Internet meilleur auprès des jeunes, de leurs parents et de la communauté éducative.

Il fait suite à un récent sondage du Fonds des Nations Unies pour l’enfance auprès des jeunes, qui a reçu plus d’un million de réponses en cinq semaines dans plus de 160 pays et à des suggestions tirées d’une série de conférences organisées par des étudiants dans le monde.

Les jeunes y ont apporté des réponses réfléchies sur ce qu’eux-mêmes et leurs parents, les enseignants et les décideurs politiques pourraient faire pour assurer leur sécurité. Une des conclusions : la gentillesse constituait l’un des moyens les plus puissants de prévention de l’intimidation et de la cyberintimidation.

« Nous avons entendu des enfants et des jeunes du monde entier et ce qu’ils disent est clair : l’ Internet a perdu sa gentillesse », a déclaré la Directrice exécutive de l’UNICEF, Henrietta Fore. C’est la raison pour laquelle, à l’occasion de la Journée pour un internet plus sûr, l’UNICEF invite tout le monde, jeunes et moins jeunes, à être gentil en ligne, et appelle à davantage d’actions pour faire de l’Internet un endroit plus sûr pour tous. Lire la suite depuis la source UN