Les quatre dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées (OMM)

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a confirmé mercredi que les années 2015, 2016, 2017 et 2018 ont été les plus chaudes jamais enregistrées.

ONU Info/Anton Uspensky Rayons de soleil sur la mer.

En 2018, la température moyenne à la surface du globe dépassait de quelque 1,0 °C (avec une marge d’erreur de ±0,13 °C) celle de l’époque préindustrielle (1850-1900).  2018 se classe au quatrième rang des années les plus chaudes constatées, après 2016 (1,2 °C de plus qu’à l’époque préindustrielle) et 2015 et 2017 (1,1 °C de plus qu’à l’époque préindustrielle pour ces deux années).

« Il est bien plus important d’examiner l’évolution à long terme de la température, qui accuse une tendance à la hausse, que d’opérer un classement entre les différentes années », a souligné le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas dans un communiqué. « Les 22 dernières années comptent les 20 années les plus chaudes jamais enregistrées, et le rythme du réchauffement constaté ces trois dernières années est exceptionnel, tant à la surface des terres que dans les océans », a-t-il précisé.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a pris note « avec préoccupation » des informations confirmées par l’OMM. Pour M. Guterres, les données publiées par l’OMM confirment « l’urgence de lutter contre le changement climatique », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse. La suite