Archives de l’auteur : UNIC Algiers

Le chef de l’ONU appelle à défendre les valeurs universelles et à s’attaquer aux causes de la colère

18 janvier 2019  -Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé vendredi à défendre les valeurs universelles et à s’attaquer aux causes profondes de la peur, de la méfiance et de la colère exprimées par beaucoup à travers le monde.


Photo ONU / Manuel Elias  -La Conférence de presse du Secrétaire général, António Guterres (à droite), avec son porte-parole, Stéphane Dujarric (à gauche), le 18 janvier 2019.

« Quand nous voyons les défis auxquels nous sommes confrontés – du changement climatique aux migrations, en passant par le terrorisme et les effets néfastes de la mondialisation – il n’y a pas de doute dans mon esprit que les défis mondiaux exigent des solutions globales. Aucun pays ne peut le faire seul. Aujourd’hui, nous avons plus que jamais besoin du multilatéralisme », a dit M. Guterres lors d’une conférence de presse au siège des Nations Unies à New York.

Il s’est dit persuadé que le simple fait d’en parler ne permettra pas au multilatéralisme d’être une réalité et qu’il ne sert à rien de tenir à l’écart ou de dénigrer ceux qui doutent du multilatéralisme.

« La vérité est que beaucoup de gens dans le monde ne sont pas convaincus de l’intérêt de la coopération internationale. Et nous devons comprendre pourquoi et agir en conséquence », a-t-il ajouté.

Un énorme déficit de confiance

Le Secrétaire général a noté « un énorme déficit de confiance » dans les gouvernements, les institutions politiques et dans les organisations internationales. « Le plus grand défi auquel les gouvernements et les institutions sont confrontés aujourd’hui est de montrer que nous sommes attachés à trouver des solutions qui répondent aux peurs et aux angoisses des gens », a-t-il déclaré.

Dans ce contexte, il estime que les Nations Unies doivent agir dans trois domaines.

« Premièrement, nous devons démontrer par des solutions concrètes que l’ONU défend les droits des personnes laissées pour compte et est connectée à leurs besoins, leurs aspirations et leurs problèmes quotidiens », a-t-il dit. « La clé est une mondialisation juste et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 constitue notre modèle pour cette mondialisation juste ».
Il a promis qu’il ferait passer ce message au Forum économique mondial de Davos auquel il participera la semaine prochaine en Suisse.

Continuer la lecture

Climat, développement durable et nouvelles technologies – le chef de l’ONU appelle à accélérer les efforts en 2019


Photo ONU/Eskinder Debebe  -Le Secrétaire général de l’ONU António Guterres lors d’une réunion de l’Assemblée générale des Nations Unies.

16 janvier 2019-  Devant les Etats membres de l’Assemblée générale des Nations Unies, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé mercredi à accélérer cette année les efforts pour lutter contre le changement climatique, mettre en œuvre un développement durable et utiliser au mieux les nouvelles technologies.

Il a tout d’abord rappelé les « acquis importants de l’année 2018 ». « Malgré des vents contraires (…), nous avons montré notre valeur ajoutée. Grâce à votre engagement, nous avons fait une réelle différence. Nous nous sommes concentrés sur les résultats, ce qui a permis à l’ONU d’être plus réactive et plus respectée », a-t-il dit dans un discours lors d’une réunion informelle de l’Assemblée générale au siège des Nations Unies à New York.

Le Secrétaire général a cité en particulier le cessez-le-feu négocié par l’ONU au Yémen « pour mettre fin à la pire des catastrophes humanitaires au monde » et l’accord de paix conclu au Soudan du Sud.

Il s’est aussi félicité qu’après des années d’efforts, la mission de maintien de la paix des Nations Unies au Libéria ait conclu son travail, « consolidant les succès d’autres opérations des Nations Unies en Afrique de l’Ouest » et a noté que dans des contextes difficiles, notamment à Madagascar, au Mali, aux Maldives et au Libéria, « des élections importantes se sont déroulées avec succès, la plupart avec le soutien actif de l’ONU ».

« Nous espérons maintenant que le processus électoral en République démocratique du Congo se conclura sans violence et dans le plein respect de la volonté du peuple congolais et des règles juridiques et constitutionnelles du pays », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

Le G77 présidé par la Palestine : l’ONU salue un moment historique

15 Janvier 2019 -A l’occasion d’une cérémonie marquant l’accession de la Palestine à la présidence du ‘Groupe des 77 et la Chine’, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et la Présidente de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, ont salué mardi un moment « historique ».

La Palestine, Etat non membre observateur aux Nations Unies, a été choisie en octobre 2018 pour présider en 2019 cette coalition de pays en développement.


Photo ONU/Manuel Elias -Cérémonie marquant l’accession de la Palestine à la présidence du ‘Groupe des 77 et la Chine’.

« Je félicite l’État de Palestine alors qu’il assume la présidence du ‘Groupe des 77 et la Chine’ pour 2019. Je souhaite la bienvenue à votre Excellence le Président Mahmoud Abbas et vous remercie de votre présence aujourd’hui, témoignant ainsi du ferme engagement de l’État de Palestine à une présidence efficace du ‘Groupe des 77 et la Chine’ », a déclaré M. Guterres dans un discours.

Selon le Secrétaire général, le G77 a fait preuve « d’un leadership fort tout au long de 2018 » et s’est révélé « une fois de plus une force centrale pour démontrer que le multilatéralisme est le seul moyen de relever nos défis communs ».

« Je suis impatient de continuer à travailler étroitement avec le ‘G77 et la Chine’ en 2019 sous la direction historique de l’État de Palestine », a-t-il ajouté. « La Palestine et ses citoyens ont une expérience directe de certains des problèmes mondiaux les plus difficiles et les plus dramatiques auxquels nous sommes confrontés. Vous êtes bien placés pour assumer la présidence de cet important groupe de pays ».

Continuer la lecture

Des nuages s’amoncellent sur l’économie en 2019, avertit la Banque mondiale

  • 11 Janvier  2019 – Dans les Perspectives pour l’économie mondiale en 2019 publiées cette semaine, la Banque mondiale prévoit une croissance de 2,9% cette année, en léger repli par rapport à 2018, année qui a enregistré une croissance de 3%.

La Banque mondiale souligne que les échanges commerciaux et les investissements internationaux faiblissent. Elle note que les tensions commerciales restent vives; mais aussi que plusieurs grands marchés émergents ont subi de fortes pressions financières l’année dernière.


Banque mondiale/Dominic Sansoni : Un port commercial au Sri Lanka.


11 Janvier 2019  – Dans les Perspectives pour l’économie mondiale en 2019 publiées cette semaine, la Banque mondiale prévoit une croissance de 2,9% cette année, en léger repli par rapport à 2018, année qui a enregistré une croissance de 3%.

Dans ce contexte difficile, la croissance devrait stagner en 2019 dans les marchés émergents et les économies en développement. Parmi les pays très tributaires des exportations de produits de base, la reprise sera probablement beaucoup plus lente que ce qu’on avait pu espérer, prévient la Banque. On s’attend en outre à un ralentissement de la croissance dans de nombreuses autres économies.

De surcroît, l’édition de janvier 2019 des Perspectives pour l’économie mondiale de la Banque mondiale évoque une augmentation de la probabilité d’une croissance encore plus faible que prévu.

Les banques centrales des économies avancées continueront d’éliminer les politiques accommodantes mises en œuvre pour soutenir la reprise prolongée qui a fait suite à la crise financière survenue il y a dix ans. Les différends commerciaux latents risquent de dégénérer. Des niveaux d’endettement élevés accentuent la vulnérabilité de certaines économies — notamment celles des pays les plus pauvres — face à la hausse des taux d’intérêt mondiaux, aux changements d’humeur des investisseurs ou aux fluctuations de taux de change.

Continuer la lecture

Atelier de sensibilisation des Organisations de la Société Civile sur les Objectifs de Développement Durable

Communiqué de presse

Alger, 11 Décembre 2018 – Le Ministère des Affaires Etrangères, en coordination avec le Conseil Economique et Social (CNES) et avec l’appui du Système des Nations Unies (SNU) en Algérie organise un atelier de sensibilisation sur les Objectifs de Développement Durable (ODD) au profit des organisations de la société civile (OSC) le Mercredi 12 Décembre 2018, à partir de 9H00, à Hôtel Lamaraz Kouba (Alger).

Sous le thème « Quels rôle et quel cadre d’intervention pour la société civile dans la mise en œuvre des ODD ? », cet atelier, deuxième du genre, après l’atelier de sensibilisation des médias, regroupera une cinquantaine de représentants des organisations de la société civile. Il a pour objectif principal de réaffirmer l’importance de la contribution des OSC dans la mise en œuvre des ODD au niveau national.  Il est attendu, lors de cette rencontre, d’identifier, de discuter et de renforcer le rôle des OSC comme acteur transversal dans la promotion des ODD et l’accompagnement de leur mise en œuvre.

Pour rappel, les ODD constituent une nouvelle vision stratégique pour les programmes et politiques mis en œuvre par les Etats membres de l’Organisation des Nations-Unies (ONU) dont l’Algérie, d’ici à 2030.   Le Gouvernement algérien s’est pleinement engagé dans l’intégration des ODD dans sa stratégie de développement, à travers une démarche qui s’inscrit en continuité et en consolidation des avancées réalisées dans le cadre des Objectifs du Millénaire de Développement (OMD.

Cet atelier intervient dans le cadre du projet d’Appui conjoint du Système des Nations Unies (SNU) à la coordination et suivi de la mise en œuvre des ODD par le Gouvernement Algérien. Ce projet, propose une approche coordonnée impliquant l’ensemble du Système des Nations Unies en Algérie, en alignement avec les priorités nationales, le Cadre de Coopération Stratégique Algérie/Système des Nations Unies 2016-2020 et le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

 

Conférence sur les migrations : l’ONU souligne la vulnérabilité des jeunes en mouvement

Photo ONU/Mark Garten
Une exposition artistique représentant la migration au centre de conférence de la réunion du Pacte mondial pour la migration à Marrakech, au Maroc (Décembre 2018)

08 Décembre 2018 – À l’avant-veille de la conférence sur les migrations à Marrakech, au Maroc, les agences des Nations Unies ont organisé une série d’événements parallèles pour mettre en exergue les différents aspects de la migration, accordant une attention particulière aux personnes en mouvement les plus vulnérables ainsi qu’aux défis auxquels elles sont confrontées.

La Représentante spéciale du Secrétaire général pour les migrations internationales, Louise Arbour, a ouvert le débat du Forum de la jeunesse lors de la conférence, soulignant l’importance d’assurer que « les politiques en matière de migration respectent systématiquement les droits et l’intérêt supérieur de l’enfant ».

« Un des principes directeurs du Pacte mondial pour une migration sûre, ordonnée et régulière est la promotion des obligations juridiques internationales existantes en matière de droits de l’enfant et la nécessité de défendre le principe de l’intérêt supérieur de l’enfant à tout moment », a déclaré la Représentant spéciale.

Continuer la lecture

الأمم المتحدة تشدد على ضرورة عدم تجريم إنقاذ المهاجرين في البحر

حثت مفوضية الأمم المتحدة السامية لشؤون اللاجئين على ضرورة تعزيز قدرات البحث والإنقاذ في مسار وسط البحر المتوسط الذين يخاطرون

Photo: IOM/Francesco Malavolta
من الأرشيف: مهاجرون في البحر المتوسط يتم إنقاذهم بالقرب من صقلية، إيطاليا

بحياتهم لعبور البحر الأبيض المتوسط ​​إلى أوروبا، ودعا مكتب حقوق الإنسان إلى عدم تجريم تقديم الدعم والمساعدة للمهاجرين

 جاء ذلك عقب تقارير أفادت بأن آخر سفينة إنقاذ تابعة لمتطوعين في المنطقة، وهي أكواريوس، قد أوقفت عملياتها

وشددت رافينا شامداساني، المتحدثة باسم مكتب الأمم المتحدة لحقوق الإنسان على أن جميع البلدان تتحمل مسؤولية تجنب خسارة الأرواح في البحر

« يجب على الدول أن تحمي أرواح وسلامة المهاجرين وأن تضمن إنقاذ جميع أولئك الذين يواجهون خطرا على حياتهم وسلامتهم وتقديم المساعدة الفورية لهميجب عدم تجريم تقديم الدعم والمساعدة للمهاجرين. إن انخفاض عمليات البحث والإنقاذ التي تقوم بها المنظمات الإنسانية وفشل الدول في توفير القدرة الكافية على البحث والإنقاذ يؤدي إلى زيادة ضعف المهاجرين وسط البحر« 

ورددت شابيا مانتو المتحدثة باسم مفوضية الأمم المتحدة السامية لشؤون اللاجئين نفس المخاوف، قائلة:

 » نواصل الدعوة وبقوة لزيادة قدرات البحث والإنقاذ وسط البحر المتوسط ​​ولإتاحة المجال أمام المنظمات غير الحكومية للمساهمة بطريقة منسقة في هذه الجهود. ما يهمنا في المقام الأول هو إنقاذ الأرواح. »

وتشير أحدث البيانات الصادرة عن المنظمة الدولية للهجرة، إلى أن أكثر من 107 آلاف شخص قد دخلوا أوروبا عبر البحر خلال الأحد عشر شهرا الأولى من العام الحالي، فيما لقي 2133 شخصا مصرعهم خلال الرحلة المحفوفة بالمخاطر.

 ويعتبر هذا الرقم أقل بكثير مما كان عليه عام 2017، حيث بلغ عدد القادمين خلال نفس الفترة ما يقرب من 165 ألفا مقابل 3,113 حالة وفاة. ووفقاً للمنظمة، شهد البحر المتوسط حدوث ثلثي حالات الوفيات أثناء رحلات الهجرة هذه خلال عام 2018، والمقدرة بـ 3341​​

وتمثل قضية حماية المهاجرين وكيفية إدارة الدول لحركة الناس في جميع أنحاء العالم انشغالا دوليا كبيرا سعت الجمعية العامة للأمم المتحدة إلى معالجته عام 2016، عندما أطلقت عملية مفاوضات حكومية دولية تهدف إلى وضع الاتفاق العالمي للهجرة، والذي يمثل أول اتفاق يتم التفاوض عليه بين الحكومات لتغطية جميع أبعاد الهجرة الدولية بطريقة شاملة، تحت إشراف الأمم المتحدة. ومن المقرر أن يتم اعتماد هذا الاتفاق، غير الملزم للأطراف، في مدينة مراكش، المغرب، في 10 و 11 ديسمبر/ كانون الأول

الطريق إلى مراكش.. جعل الهجرة أكثر أمنا وكرامة للجميع

A la COP24, Guterres détaille le prochain sommet de l’ONU sur le changement climatique

04 Décembre 2018 – A la conférence de l’ONU sur le climat à Katowice, en Pologne, le chef de l’ONU a présenté mardi sa vision à long terme pour le Sommet sur le changement climatique qui se tiendra à New York en septembre 2019.

Photo CCNUCC/James Dowson
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, à la Conférence sur le climat de Katowice, avec son Envoyé spécial pour le Sommet sur le climat de 2019, Luis Alfonso de Alba.

« Le sommet se concentrera sur trois résultats clés : susciter une véritable ambition ; une action de transformation dans l’économie réelle ; et une mobilisation sans précédent des citoyens et des jeunes », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, au deuxième jour de la 24e Conférence des parties (COP24) de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Prévu pour le 23 septembre 2019 au siège des Nations Unies, le sommet a pour objectif de mobiliser le soutien en faveur d’une action urgente pour le climat aux plus hauts niveaux politiques. « Nous organisons cet événement au cours de la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations Unies afin de rassembler autant de chefs d’État et de gouvernement que possible », a expliqué M. Guterres.

Continuer la lecture

استمرار معاناة الملايين حول العالم في 2019، واليمن على رأس الدول المحتاجة إلى المساعدة

حذر كبير مسؤولي الشؤون الإنسانية بالأمم المتحدة من استمرار الاحتياجات الإنسانية حول العالم في عام 2019 لتبلغ مستويات عالية للغاية،

مدفوعة بشكل أساسي بالصراعات المسلحة، مما سيولد معاناة هائلة ويؤدي إلى تشريد الملايين.

وكيل الأمين العام للشؤون الإنسانية مارك لوكوك، أطلع الصحفيين في جنيف اليوم الثلاثاء على صورة قاتمة للعمل الإنساني في العالم العام

OCHA/Ammar Al-Hajj
منسق الأمم المتحدة للإغاثة الطارئة مارك لوكوك يستمع إلى النازحين في مخيم للمشردين داخليا في صنعاء، اليمن. 29 نوفمبر/تشرين

المقبل:« سيحتاج ما يقارب 132 مليون شخص في 42 دولة حول العالم إلى المساعدة الإنسانية والحماية. معظم هذه الاحتياجات تحدث في أزمات طويلة الأمد، حدث فيها تقدم محدود في معالجة الأسباب الجذرية للأزمة »

ويأتي اليمن على رأس البلدان التي ستكون بحاجة إلى المساعدة الإنسانية العام المقبل، كما أكد لوكوك، الذي يشغل أيضا منصب منسق الإغاثة في حالات الطوارئ

« البلد الذي يواجه أكبر مشكلة عام 2019 سيكون اليمن. نعتقد أن 24 مليون شخص في اليمن، أي 75% من السكان، سيحتاجون إلى مساعدات إنسانية. تخطط الأمم المتحدة لتلبية احتياجات 15 مليون شخص. النداء الإنساني من أجل اليمن سيبلغ 4 مليارات دولار »

وبالإضافة إلى ذلك، تهدف الأمم المتحدة والشركاء في المجال الإنساني إلى مساعدة أكثر من 93 مليون شخص من الفئات الأشد ضعفا حول

Continuer la lecture