Archives de l’auteur : UNIC Algiers

À Cox’s Bazar, le chef de l’ONU appelle à davantage de solidarité avec les réfugiés rohingyas

02  Juillet  2018  – Depuis les camps de réfugiés rohingyas au sud du Bangladesh, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé lundi la communauté internationale à concrétiser ses promesses d’aide humanitaire. Au deuxième jour de sa visite au Bangladesh, le Secrétaire général a déclaré être sorti ému de ses rencontres avec les réfugiés rohingyas de Cox’s Bazar.

Photo UNFPA Bangladesh/Allison Joyce
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, le Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, la Directrice de l’UNFPA, Natalia Kanem et le Haut Commissaire aux réfugiés, Filippo Grandi, rencontrent des Rohingyas à Cox’s Bazaar, an Bangladesh.

Meurtres, viols, tortures, maisons ou villages incendiés : lors de ses rencontres avec les réfugiés, M. Guterres a écouté les terribles témoignages rapportés par celles et ceux qui ont fui les violences de masses perpétrées au Myanmar.

« C’est probablement l’une des histoires les plus tragiques concernant la violation systématiquedes droits de l’homme », a reconnu le Secrétaire général lors d’une conférence de presse à Cox’s Bazar aux côtés du Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim. « Je ne doute pas que les Rohingyas ont toujours été l’un des peuples, sinon le peuple le plus discriminé au monde, sans aucune reconnaissance des droits les plus élémentaires en commençant par la reconnaissance du droit de citoyenneté par leur propre pays – le Myanmar », a-t-il ajouté.

Lutte contre le terrorisme : le chef de l’ONU souligne la nécessité de travailler ensemble

28 Juin 2018-  A l’ouverture d’une Conférence de haut niveau des chefs d’agences de lutte contre le terrorisme des Etats membres des Nations Unies, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a insisté sur la nécessité pour la communauté internationale de travailler ensemble pour éradiquer ce fléau.

Photo ONU/Stuart Price
Des voitures détruites après un double attentat suicide d’Al Shabaab, un groupe extrémiste affilié à Al-Qaïda qui a tué 18 personnes et blessé des dizaines d’autres dans un restaurant de Mogadiscio, la capitale somalienne

« À mesure que la menace terroriste continue d’évoluer, nous devons nous adapter et tirer des leçons de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. Notre réponse doit être aussi agile et multiforme que la menace », a dit M. Guterres dans un discours.

Le Secrétaire général a noté qu’aujourd’hui la ligne de front dans la lutte contre le terrorisme est de plus en plus dans le cyberespace. « Les terroristes exploitent les médias sociaux, les communications cryptées et le ‘dark web’ pour diffuser leur propagande, recruter de nouveaux adeptes et coordonner des attaques », a-t-il souligné.

La défaite militaire de l’Etat islamique d’Iraq et du Levant (EIIL/Daech) en Iraq et en Syrie l’année dernière signifie que les combattants terroristes étrangers sont en mouvement, rentrant chez eux ou se réinstallant dans d’autres théâtres de conflits.« Alors que certains d’entre eux peuvent être désenchantés et prêts à renoncer à la violence, d’autres restent déterminés, transmettant leur expertise du champ de bataille, recrutant de nouveaux partisans et menant des attaques », a noté le chef de l’ONU. « Les terroristes locaux testent également les capacités des agences nationales de sécurité et de renseignement. Il y a eu une évolution vers des attaques moins sophistiquées contre des cibles plus faciles qui sont plus difficiles à détecter et à prévenir », a-t-il ajouté.

 

Continuer la lecture

Journée des réfugiés : le chef de l’ONU appelle à la solidarité et à la compassion

20 Juin 2018 – A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés qui est célébrée chaque année le 20 juin, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé le monde à ne pas oublier les réfugiés et à montrer solidarité et compassion à leur égard.

Selon le rapport annuel de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), les guerres, les violences et la persécution ont propulsé les déplacements forcés dans le monde vers un nouveau record, avec 68,5 millions de personnes déracinées en 2017. Ce phénomène touche, pour l’essentiel, les pays les plus pauvres.

« En cette Journée mondiale des réfugiés, nous devons tous réfléchir à ce que nous pouvons faire pour aider ces personnes. Pour commencer, nous devons faire preuve d’unité et de solidarité », a dit M. Guterres dans un message.

Continuer la lecture

استعدادات لانتخاب الدولة التي ستحل محل الولايات المتحدة بعد انسحابها من مجلس حقوق الإنسان

 تواصلت ردود الفعل الدولية يوم الأربعاء على قرار الولايات المتحدة بالانسحاب من عضوية مـجلس حقوق الإنسان، بسبب ما وصفته بنفاق

UN/Elma Okic Edit
من الأرشيف: مجلس حقوق الإنسان في جنيف.

المجلس وعدائه لإسرائيل

فويسلاف سوك رئيس مجلس حقوق الإنسان، الذي يتخذ جنيف مقرا له، أكد أن المجلس هو المكان الأمثل لبحث كافة قضايا حقوق الإنسان ومنها ما قد تحجم جهات أخرى على مناقشته

« إذا لم تناقش قضايا حقوق الإنسان هنا في هذه القاعة، ستكون هناك فرصة ضئيلة للتعامل مع هذه القضايا بشكل ذي مغزى في أي مكان آخر. إن المجلس يوفر مكانا فريدا للاستماع إلى مجموعة منوعة من الآراء، بما في ذلك ما تعجز المنظمات الأخرى على مناقشته أو لا ترغب في مناقشته »

والمجلس هو هيئة حكومية دولية تابعة لمنظومة الأمم المتحدة، يضم في عضويته 47 دولة، تنتخب من الجمعية العامة، لتصبح مسؤولة عن تعزيز وحماية حقوق الإنسان في جميع أنحاء العالم

وقال رئيس مجلس حقوق الإنسان إن الخطوات المقبلة ستتخذ فور استلام الإخطار بالانسحاب من الولايات المتحدة رسميا، وسيتم انتخاب عضو جديد في أقرب وقت ممكن ليحل محل الولايات المتحدة حتى انتهاء فترة ولايتها

Continuer la lecture

Le nombre de déplacés dans le monde a atteint le record de 68,5 millions en 2017 (HCR)

Photo HCR/Ivor Prickett
Une famille déplacée par les combats dans le village de Shora, à 25 kilomètres de Mossoul, en Iraq.

19 Juin 2018 – Plus de 68 millions de personnes étaient déplacées en 2017, un record pour la cinquième année consécutive, selon un rapport du Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) publié mardi à Genève.

La crise en République démocratique du Congo (RDC), la guerre au Soudan du Sud et la fuite de centaines de milliers de réfugiés rohingyas du Myanmar vers le Bangladesh ont alimenté ce record. Les pays en développement sont les plus massivement touchés. Au total, 85% des réfugiés se trouvent dans des pays en développement. Et 80% dans des Etats voisins du leur.

Les déplacements massifs de populations au-delà des frontières sont également moins fréquents que les 68 millions de déracinés à travers le monde ne le laissent supposer. Près des deux tiers des personnes contraintes de fuir sont des déplacés internes qui n’ont pas quitté leur propre pays. Sur les 25,4 millions de réfugiés, un peu plus d’un cinquième sont des Palestiniens relevant de la compétence de l’UNRWA. Les autres, qui relèvent de la compétence du HCR, proviennent, pour les deux tiers d’entre eux, de cinq pays seulement : la Syrie, l’Afghanistan, le Soudan du Sud, le Myanmar et la Somalie. L’arrêt des conflits dans l’un ou l’autre de ces pays pourrait largement transformer la situation mondiale des déplacements.

Continuer la lecture

L’OMS reconnaît l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie

18 Juin 2018- L’Organisation mondiale de la santé (OMS) reconnaît désormais l’addiction aux jeux vidéo comme une maladie, selon la nouvelle Classification internationale des maladies publiée lundi.

Photo: UIT / A.Mhadhbi
Le trouble du jeu vidéo a été ajouté à la section sur les troubles de l’addiction

La Classification internationale des maladies (CIM) sert de base pour établir les tendances et les statistiques sanitaires, partout dans le monde, et contient environ 55.000 codes uniques pour les traumatismes, les maladies et les causes de décès. Pour la première fois, elle comporte de nouveaux chapitres tels que la médecine traditionnelle, la santé sexuelle  ou encore « le trouble du jeu vidéo ».

« La CIM est un produit dont l’OMS tire une grande fierté » a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l’OMS. « Elle nous permet de comprendre tant de choses sur les facteurs de maladie et de décès et sur les mesures à prendre pour empêcher la souffrance et sauver des vies ».

La nouvelle classification, qui a demandé plus de 10 ans de travail, comporte des améliorations significatives par rapport aux versions antérieures. Pour la première fois, elle est complètement électronique, et présentée sous un format bien plus convivial. De plus, la participation des professionnels de santé a pris une ampleur sans précédent, moyennant des réunions collaboratives et la soumission de propositions. L’équipe de la CIM au siège de l’OMS a ainsi reçu plus de 10.000 propositions de révision.

Continuer la lecture

الفضاء أداة لا تقدر بثمن من أجل تحقيق التنمية المستدامة

بعد مرور 50 عاما على انعقاد مؤتمر الأمم المتحدة الأول المعني باستكشاف الفضاء الخارجي واستخدامه في الأغراض السلمية، يجتمع قادة الحكومات وصانعو السياسات وممثلو المجتمع المدني وخبراء الفضاء في منتدى للأمم المتحدة في فيينا اعتبارا من يوم الاثنين لاستكشاف المسار

Scott Kelly/NASA
صورة أثناء الليل للكرة لأرضية مأخوذة من محطة الفضاء الدولية، أثناء مرورها فوق اليابان.

المستقبلي للتعاون العالمي في مجال الفضاء من أجل صالح البشرية

المؤتمر، الذي أطلق عليه اسم اليونيسبيس + 50، يمثل احتفالا بالذكرى الخمسين للمؤتمر ويعتبر أول قمة عالمية للأمم المتحدة تتناول موضوع الفضاء في القرن الحادي والعشرين

سيمونتا دي بيبو، مديرة مكتب الأمم المتحدة لشؤون الفضاء الخارجي، المنظم لهذا المؤتمر، قالت إن أولوية المنتدى هي إيجاد طرق من أجل استخدام الفضاء « في تحسين الحياة حول العالم وحماية الكوكب »

ومنذ دخول البشرية عصر الفضاء عند إطلاق أول قمر اصطناعي، أحرز تقدم لا يمكن تصديقه في استخدام تكنولوجيا الفضاء، وأصبحت العديد من الأفكار حقيقة واقعة بعد أن بدت وكأنها « خيال علمي » قبل سنوات

وقد أصبحت حياتنا أكثر سهولة وعالمنا أكثر تواصلا من خلال استخدام تطبيقات تكنولوجيا الفضاء كنظام تحديد المواقع العالمي (GPS) لإيجاد الطريق الأنسب كي نصل إلى المنزل، أو التواصل مع أصدقائنا في أي مكان في العالم

ويستفاد من تكنولوجيا الفضاء أيضا في كثير الأمور منها تتبع الأنواع المهددة بالانقراض من الحيوانات مثل وحيد القرن والعمل على الحفاظ عليها في مأمن من الصيادين، وتوفير البيانات الحيوية للمزارعين وتحسين غلات المحاصيل الزراعية، وتمكين العاملين في المجال الإنساني من الوصول إلى المحتاجين ومساعدة الملايين حول العالم

ويعد استخدام تكنولوجيا الفضاء، بشكل مباشر أو غير مباشر، تعزيزا لتنفيذ خطة أهداف التنمية المستدامة التي اتفق على تحقيقها بحلول عام 2030

دي بيبو، أشارت في كلمتها إلى أهمية الفضاء للبشرية جمعاء، وحثت على مزيد من التعاون العالمي في مستقبل الأنشطة الفضائية، وأضافت:

« الفضاء أداة لا تقدر بثمن من أجل تحقيق التنمية المستدامة في جميع أنحاء العالم، ولذا فمن المهم أن يتمكن الجميع من الوصول إلى فوائده والاستفادة من المزايا التي يجلبها إلينا الفضاء »

ويعقد اليونيسبيس + 50 خلال الفترة من 18 إلى 21 حزيران/يونيو. ويشارك فيه مسؤولون أمميون، بالإضافة إلى رائد الفضاء الأمريكي السابق سكوت كيلي، الذي تم تعيينه بطلا للأمم المتحدة في مجال الفضاء عام 2016.

Sommet Etats-Unis/Corée du Nord : étape importante dans la dénucléarisation de la péninsule coréenne (ONU)

Photo: ONU/Jean-Marc Ferré
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

12 Juin 2018 –  Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité mardi de la tenue du Sommet entre les dirigeants de la République populaire démocratique de Corée (RPDC) et des États-Unis, qui constitue, selon lui, « une étape importante dans la promotion d’une paix durable et la dénucléarisation complète et vérifiable de la péninsule coréenne ».

Le Président américain Donald Trump et son homologue nord-coréen Kim Jong-un se sont

rencontrés mardi matin à Singapour. Il s’agissait de la toute première rencontre face à face entre un président américain et un dirigeant nord-coréen.

A l’issue de cette rencontre, ils ont signé un document commun où le dirigeant nord-coréen s’engage au respect du principe d’une « dénucléarisation complète de la péninsule coréenne ».De son côté, le président américain « s’est engagé à fournir des garanties de sécurité » à la Corée du Nord.

Continuer la lecture

Humanitaire : une année 2017 marquée par des crises complexes, l’insécurité alimentaire et l’escalade des conflits (ONU)

Photo UNICEF/UN055929/Gilbertson VI
Des enfants jouent avec de l’eau lors d’une récréation dans une école soutenue par l’UNICEF dans le camp de déplacés de Bukasi, à Maiduguri, dans l’Etat Borno, au Nigéria.

11 Juin 2018 –  Au début de 2017, plus de 128 millions de personnes avaient besoin d’aide humanitaire dans 33 pays. À la fin de l’année, ce nombre était passé à 141 millions, indique le rapport annuel du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) publié lundi.

Cette augmentation du nombre de personnes ayant besoin d’aide est due à la complexité de crises prolongées, à l’escalade des conflits dans plusieurs pays, à la vulnérabilité induite par le changement climatique et à une série de catastrophes naturelles.

L’OCHA a lancé un appel de fonds de 22,2 milliards de dollars – le plus grand appel humanitaire jamais lancé – et estime avoir relevé le défi en aidant les plus vulnérables et en les protégeant contre la famine, les maladies, les ouragans, les conflits et autres catastrophes.

En 2017, le système d’aide humanitaire a traité des situations d’urgence en République démocratique du Congo, en Iraq, en Syrie et au Yémen, ainsi qu’en Éthiopie, au Nigéria et en Somalie, sans compter la crise des Rohingyas.

En réponse à l’appel lancé par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, pour lutter contre la famine dans le nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen, OCHA et ses partenaires, avec l’appui de donateurs généreux, ont contribué à éviter la famine qui menaçait 20 millions de personnes dans ces quatre pays.

OCHA a mobilisé des financements, y compris des montants records, à travers les fonds communs qu’elle gère, dont le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF), et a fait campagne pour améliorer l’accès aux personnes victimes de crises prolongées dans des pays tels que la République centrafricaine, la région du Bassin du Lac Tchad, la Syrie et le Yémen

الأمطار تهدد حياة آلاف اللاجئين الروهينجا في بنغلاديش

أدت الأمطار الموسمية الغزيرة، التي بدأ هطولها يوم السبت، إلى أضرار جسيمة في مخيمات اللاجئين الروهينجا في كوكس بازار في بنغلاديش. وما زال أكثر من 31 ألف شخص من سكان المخيم، الذين يبلغ عددهم مليونا، يقيمون في مواقع تشتد فيها مخاطر الفيضانات والانجرافات الأرضية

IOM 2018
دمرت الفيضانات البنية الأساسية المهمة في كوكس بازار، بما فيها هذا الجسر في مخيم بالوكالي.

ووفق بيان صحفي صادر عن المنظمة الدولية للهجرة، فقد أبلغت الوكالات الإنسانية عن وقوع 59 حادثة، منها انجرافات طينية ورياح عاتية وصواعق خلال الأيام الماضية

وفي نفس الفترة أفادت الوكالات بتضرر أكثر من تسعة آلاف شخص، مع توقع ارتفاع هذا العدد نتيجة استمرار هطول الأمطار

مانويل بيريرا منسق عمليات الطوارئ بالمنظمة الدولية للهجرة قال إن الوضع في المخيمات يصبح أكثر صعوبة مع كل قطرة مطر. وأشار إلى أن نحو مليون شخص يقيمون على تلال طينية لم يعد فيها أشجار تمنع الانجراف الطيني

وقال إن الوكالات الإنسانية تسابق الزمن لإنقاذ الأرواح، مشددا على الحاجة إلى مزيد من التمويل لاستمرار وتوسيع الدعم الإنساني أثناء موسم الأمطار

وأضاف بيريرا أن العمليات الإنسانية في المنطقة لم تتلق إلا 22 في المئة فقط من إجمالي المبلغ المطلوب لها، وحذر من نفاد الأموال اللازمة لتلك العمليات بنهاية الشهر الحالي

وذكرت منظمة الأمم المتحدة للهجرة أنها تكثف جهودها بشكل عاجل لتأمين البنية الأساسية وتحسين الاستعدادات، كما تعمل مع شركائها لضمان استمرار تقديم المساعدة المنقذة للحياة للاجئين بما في ذلك الماء والحماية والرعاية الصحية