Archives de catégorie : 69° AG

Un appels à la cohérence entre les négociations sur le programme de développement post-2015, le financement dudit développement et la lutte contre les changements climatiques

UNGA-logoDeux jours pour évaluer la quantité de ressources nécessaires à la mise en œuvre du programme de développement pour l’après-2015, réfléchir aux mesures susceptibles de mobiliser ces ressources et arrêter les critères de leur bonne utilisation, c’est l’objectif que s’est fixé l’Assemblée générale.  Au bout de deux jours, des appels ont été lancés pour que l’on assure une réelle cohérence entre les négociations sur le financement du développement, sur le programme de développement pour l’après-2015 et sur la lutte contre les changements climatiques.  L’Assemblée générale a clos aujourd’hui ce « débat thématique » par une table ronde sur le rôle des parlements, des villes et des autorités locales dans la mise en œuvre du futur programme de développement. Continuer la lecture

مسؤول كبير في الأمم المتحدة يحذر: مستقبل السلام بين إسرائيل وفلسطين أكثر غموضا من أي وقت مضى

قال منسق الأمم المتحدة الخاص لعملية السلام في الشرق الأوسط، روبرت سيري في إحاطته لمجلس الأمن اليوم إن جهود السعي للسلام بين الإسرائيليين والفلسطينيين وصلت إلى مفترق طرق « دراماتيكي »، محذرا من أن مستقبل السلام في المنطقة أصبح « أكثر غموضا من أي وقت مضى ».

وفي إحاطته إلى المجلس المكون من خمسة عشر عضوا في نيويورك، أوضح السيد سيري أن إسرائيل بصدد إجراء انتخابات تشريعية في أعقاب انهيار الائتلاف الحاكم مؤخرا، مشيرا إلى أنه « ما نجم عن ذلك من فراغ دبلوماسي لا يمكن أن يكون مبررا لأي من الجانبين للسماح بتدهور الوضع الحالي إلى أسوأ مما هو عليه. » وأضاف « إن الوقت قد حان لتخفيف التوتر والامتناع عن اتخاذ أية خطوات استفزازية، ولبناء الثقة وتهيئة الظروف للمفاوضات التي ستحل الصراع. يتعين استعادة الأمل في التوصل إلى حل دائم للصراع قبل فوات الأوان. » وذكر أن المجتمع الدولي قد نفد صبره بسبب جمود الجهد الجاد للتوصل إلى تسوية تفاوضية بين الفلسطينيين والإسرائيليين وعدم إحراز تقدم حقيقي على مسار حل الدولتين.

Continuer la lecture

Assemblée générale: des délégations veulent que le 70e anniversaire de l’ONU en 2015 serve de date butoir pour la conclusion d’un accord sur la réforme du Conseil de sécurité

UNGA-logoAprès 7 ans et 10 cycles de négociations intergouvernementales sur la réforme du Conseil de sécurité, « rien n’a changé », s’est impatientée aujourd’hui la représentante de Sainte-Lucie, à la tribune de l’Assemblée générale qui a vu défiler une cinquantaine de délégations dont la plupart a voulu que le soixante-dixième anniversaire de l’ONU en 2015 serve de date butoir pour la conclusion d’un accord.

Au nom du Groupe L.69, qui comprend 42 pays d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Asie et du Pacifique, la représentante de Sainte-Lucie a rejeté le « double langage » et les « arguments superficiels » qui réfutent l’idée d’imposer un calendrier pour les négociations alors que tous les autres processus des Nations Unies fixent des dates.  « Il faut que cela change », a renchéri son homologue de Guyana, au nom de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), en voulant comme plusieurs autres délégations que le soixante-dixième anniversaire de l’ONU, en 2015, soit « l’occasion de montrer les progrès faits sur cette question centrale mais discutée depuis deux décennies », selon les mots du représentant du Bhoutan.

Continuer la lecture

Certains États expriment leurs inquiétudes face au problème de la surveillance électronique – 69ème Assemblée générale

UNGA-logoLes délégations de la Troisième Commission se sont livrées, aujourd’hui, à un débat intense avec pas moins de sept rapporteurs spéciaux des droits de l’homme, traitant de questions telles que celles sur la liberté d’expression des enfants, la liberté de religion ou les répercussions liées à la surveillance numérique, cette dernière, ont souligné certaines, étant de nature à présenter un risque pour la sécurité des États.

La Commission chargée des questions sociales, culturelles et humanitaires a également adopté, sans vote, trois projets de résolution*.  Elle a ainsi invité l’Assemblée générale à engager les États Membres à préserver et à développer les acquis de la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation en intégrant mieux l’alphabétisation dans les stratégies sectorielles et multi-sectorielles d’éducation et de développement.

Continuer la lecture

العمامرة: الجزائر تدعم حق شعب الصحراء الغربية في تقرير مصيره

قال رمضان العمامرة وزير الخارجية الجزائري إن التقييم الشامل الذي سيقدمه الأمين العام للأمم المتحدة في أبريل من العام المقبل حول قضية الصحراء الغربية التي « تتنازع عليها المملكة المغربية وجبهة البوليساريو » يجب أن يؤكد عقيدة المنظمة الدولية بشأن تصفية الاستعمار.

Le Ministre des affaires étrangères de l’Algérie, Ramtane Lamamra. Photo ONU/Kim Haughton

وزير الخارجية الجزائر، رمضان العمامرة. صور الأمم المتحدة / كيم هوتون

« إن الجزائر التي تساند بلا تردد حق شعب الصحراء الغربية غير القابل للتصرف في تقرير مصيره، تشجع الأمين العام ومبعوثه الخاص السيد كريستوفر روس على تكثيف جهودهما لتأمين نجاح مساعيهما الحميدة. » وفي المداولات العامة رفيعة المستوى للجمعية العامة قال العمامرة إن الجزائر ستواصل جهودها مع شركائها في لجنة العشر للاتحاد الأفريقي لإصلاح مجلس الأمن لوضع حد للإجحاف التاريخي المفروض على القارة الأفريقية والذي يظل السبب الجوهري لنقص تمثيل وشرعية مجلس الأمن. وتناول وزير الخارجية الجزائري عددا من التطورات والتحديات الأخرى منها تفشي مرض الإيبولا في بعض دول غرب أفريقيا، وجهود بلاده في الوساطة بين الحكومة المالية والحركات الناشطة في الشمال. « أما الوضع في ليبيا فإنه ما فتئ يتدهور خلال السنوات الثلاث الأخيرة، وقد جاءت المبادرة الجزائرية المزدوجة المتمثلة في وضع إطار تحرك مشترك لكل دول جوار ليبيا وكذا إطلاق حوار شامل من أجل المصالحة الوطنية وتقوية مؤسسات الدولة لتقديم مساهمة نوعية في تحقيق السلام المنشود للشعب الليبي الشقيق. » وذكر وزير الخارجية الجزائري أن الظروف الإقليمية الصعبة تتطلب تكثيف جهود مكافحة الجماعات الإرهابية الناشطة في الساحل والروابط التي أقامتها مع شبكات تجارة المخدرات والجريمة المنظمة.

Mali : l’ONU appelle les groupes armés à respecter leur engagement et à déposer les armes

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) et le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, lors d’une réunion de haut niveau sur le processus politique malien. Photo ONU/Rick Bajornas

Le Secrétaire général Ban Ki-moon (à droite) et le Président du Mali, Ibrahim Boubacar Keita, lors d’une réunion de haut niveau sur le processus politique malien. Photo ONU/Rick Bajornas

27 septembre 2014 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé samedi les groupes armés du Mali à déposer les armes et à régler leurs différends par le dialogue, comme ils s’y sont engagés lors de la signature en juillet d’une feuille de route et d’un accord de cessation des hostilités.

Lors d’une réunion de haut niveau sur le processus politique malien, organisée en marge de la 69ème session de l’Assemblée générale, M. Ban a déploré le fait que « la situation sécuritaire demeure extrêmement précaire au Mali ».

Continuer la lecture

L’Algérie estime qu’il faut intensifier la lutte contre les groupes terroristes au Sahel

Le Ministre des affaires étrangères de l’Algérie, Ramtane Lamamra. Photo ONU/Kim Haughton

Le Ministre des affaires étrangères de l’Algérie, Ramtane Lamamra. Photo ONU/Kim Haughton

27 septembre 2014 – Le Ministre des affaires étrangères de l’Algérie, Ramtane Lamamra, a déclaré samedi devant l’Assemblée générale des Nations Unies qu’il était nécessaire d’intensifier la lutte contre les groupes terroristes au Sahel.

M. Lamamra a rappelé que son pays conduisait, à la demande des parties maliennes, « une grande médiation entre le gouvernement malien et les mouvements du Nord, avec une équipe forte et représentative de l’Afrique et de la communauté internationale dans son ensemble. »

« L’adoption d’une ‘Feuille de route pour les négociations dans le cadre du processus d’Alger’ et d’une ‘Déclaration de cessation des hostilités’ ont balisé le terrain pour le lancement de négociations substantielles, depuis le 1er septembre, en vue de parvenir à un accord de paix globale et définitive », a-t-souligné. « Le lancement de ces pourparlers a été un motif de satisfaction en ce qu’il a coïncidé avec la libération des deux derniers diplomates algériens retenus en otages pendant près de trois ans par un groupe terroriste ».

Continuer la lecture

Les questions de sécurité, du danger climatique et de la promotion du développement durable restent le principal souci des dirigeants au débat de l’Assemblée générale

unflagLe débat général de la soixante-neuvième session de l’Assemblée générale s’est poursuivi aujourd’hui, portant notamment sur l’urgence que présentent certaines questions mondiales en matière de paix et de sécurité, comme l’épidémie d’Ebola, ou la montée d’un extrémisme extrêmement violent, ou encore les dangers créés par le réchauffement climatique, et les remèdes qui pourraient lui être apportés par la promotion du développement durable, cette question étant au centre de cette session qui verra se dessiner le programme de développement pour l’après-2015.

Qualifiée de « menace à la paix et à la sécurité internationales » par le Conseil de sécurité dans sa résolution du 18 septembre dernier, l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola a commencé au mois de mars 2014 en Guinée, a rappelé le Président de ce pays, M. Alpha Condé.

Déplorant les graves conséquences de cette épidémie, qui fait de nombreuses victimes et entraîne un ralentissement de près de 2,5% de la croissance du pays, le Président guinéen a invité la communauté internationale à lancer rapidement des actions pour, notamment, renforcer les infrastructures et les systèmes de santé des pays affectés par la maladie.  La Guinée, a-t-il assuré, a installé un cordon sanitaire à tous les postes frontaliers et à tous les points de passage liant son territoire à l’extérieur.  M. Condé a cependant demandé que les pays affectés ne soient pas isolés ou placés en quarantaine par les autres.  « Seul le virus doit être isolé », a-t-il dit.

Continuer la lecture

L’ONU demande aux Etats d’aider la Libye à sauvegarder sa transition démocratique

Des restes d’engins explosifs et de munitions en Libye. Photo OCHA/Jihan El Alaily

Des restes d’engins explosifs et de munitions en Libye. Photo OCHA/Jihan El Alaily

25 septembre 2014 – Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé jeudi la communauté internationale à faire tout son possible pour aider la Libye à sortir de la spirale de violence dans laquelle elle est plongée et à sauvegarder sa transition démocratique.

Dans son discours à l’ouverture d’une réunion de haut niveau sur la Libye qu’il a organisée en marge de l’Assemblée générale de l’ONU, M. Ban a tiré la sonnette d’alarme sur le fait que ce pays « traverse une crise profonde », ces derniers mois ayant été marqués par « des violences sans précédent entre factions armées rivales » qui ont notamment forcé la Chambre des représentants à fuir la capitale, Tripoli, pour s’installer à Tobrouk.Avec plus de 300.000 personnes déplacées, des aéroports, des bâtiments gouvernementaux et d’autres infrastructures détruits et des hôpitaux souffrant de graves pénuries de matériel et de médicaments, le processus de transition démocratique « est confronté à son plus grave défi depuis la révolution », a souligné M. Ban. Continuer la lecture

LE DÉVELOPPEMENT, SEULE RÉPONSE DURABLE FACE AU DÉSESPOIR, AFFIRMENT PLUSIEURS CHEFS D’ÉTAT ET DE GOUVERNEMENT

unflagAu deuxième jour du débat général de la soixante-neuvième session de l’Assemblée générale, plusieurs chefs d’État et de gouvernement ont, aujourd’hui, insisté sur la nécessité de concentrer les efforts de la communauté internationale sur l’élimination de la pauvreté et la réduction des inégalités, deux fléaux qui alimentent l’extrémisme et le terrorisme. 

« Le monde aujourd’hui est à la croisée des chemins: soit la communauté internationale apporte son appui aux pays en développement, pour qu’ils puissent avancer et assurer la sécurité et la stabilité dans leurs régions respectives, soit nous aurons tous à supporter les conséquences de la montée des démons de l’extrémisme, de la violence et du terrorisme, qu’alimente le sentiment d’injustice et d’exclusion, et auquel aucun endroit au monde ne pourra échapper », a déclaré le Premier Ministre du Maroc, M. Abdelilah Benkirane, lisant l’allocution du Roi Mohammed VI.

« Le terrorisme puise ses racines dans la pauvreté, le chômage, la discrimination, l’humiliation et l’injustice, et prospère dans la culture de violence », a constaté pour sa part le Président de la République islamique d’Iran, M. Hassan Rouhani, qui a mis l’accent sur la nécessité de favoriser la justice et le développement.

Continuer la lecture