Archives de catégorie : Changements climatiques

Les inégalités accentuent les conséquences des aléas climatiques subis par les pauvres, selon un rapport de l’ONU

3 octobre 2016 – Un nouveau rapport de l’ONU publié lundi met en évidence les inégalités structurelles comme facteur principal d’exacerbation des conséquences des aléas climatiques sur les populations pauvres et vulnérables, plus particulièrement dans les pays en développement.

Intitulée « Enquête économique et sociale mondiale 2016 : la résilience au changement climatique – une opportunité pour réduire les inégalités », cette étude indique qu’au cours des 20 dernières années, 4,2 milliards de personnes ont été touchées par des catastrophes liées aux conditions météorologiques qui ont entrainé des pertes humaines importantes.

Des enfants dans un camp de réfugiés à Kabelewa, dans la région de Diffa, une des régions les plus pauvres du Niger. Photo UNICEF/Sylvain Cherkaoui« Malheureusement, les personnes les plus exposées aux risques liés aux aléas climatiques sont les personnes pauvres, vulnérables et marginalisées qui, dans de nombreux cas, ont été exclues du progrès socio-économique », a noté le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en préface du rapport publié par le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies. « Nous n’avons pas de temps à perdre – et beaucoup à gagner – lorsqu’il s’agit de faire face aux inégalités socio-économiques qui aggravent la pauvreté et laissent les gens sur le côté », a-t-il ajouté.

Responsabilité des gouvernements

Le rapport démontre que la plupart des catastrophes liées au changement climatique que subissent les pauvres et vulnérables ne sont pas des « accidents » mais sont dues à l’échec des gouvernements à combler les écarts de développement qui mettent à risque d’importants groupes de population.

Continuer la lecture

Tout ce qu’il faut savoir sur la ratification de l’Accord de Paris

Continuer la lecture

Climat : Ban Ki-moon appelle à doubler les investissements dans les énergies propres d’ici à 2020

27 janvier 2016 – A l’occasion d’un sommet des investisseurs sur les risques climatiques qui s’est déroulé mercredi au siège des Nations Unies à New York, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé les investisseurs à doubler leurs investissements dans les énergies propres d’ici à 2020.« En 2015, les investissements dans les énergies propres se sont élevés à 330 milliards de dollars, six fois plus élevés qu’en 2004. C’est un bon acompte, mais loin des ‘1.000 milliards’ nécessaires chaque année au cours des décennies à venir pour maintenir la hausse des températures à des niveaux acceptables et limiter les risques liés au changement climatique », a déclaré M. Ban dans un discours à ce sommet.

« Aujourd’hui, j’appelle la communauté des investisseurs à s’appuyer sur la dynamique générée à Paris et à saisir les occasions permettant la croissance des énergies propres », a-t-il ajouté, en faisant référence à l’Accord de Paris sur le climat auquel sont arrivés les Etats membres des Nations Unies en décembre dans la capitale française.« Je mets au défi les investisseurs de doubler, au minimum, leurs investissements dans les énergies propres d’ici à 2020 », a-t-il encore dit. « Les énergies propres et durables sont en hausse mais pas assez rapidement pour répondre aux besoins en énergie ».

Selon le chef de l’ONU, les investisseurs ont un rôle crucial à jouer pour faire en sorte que l’Accord de Paris devienne une réalité. « Le secteur privé est le moteur qui générera les solutions climatiques dont nous avons besoin pour réduire les risques climatiques, mettre fin à la pauvreté en énergie et créer un avenir plus sûr, plus prospère pour cette génération et les générations futures », a-t-il souligné.

Des panneaux d’énergie solaire au Mali. Photo: Banque mondiale/Curt Carnemark

Des panneaux d’énergie solaire au Mali. Photo: Banque mondiale/Curt Carnemark

Continuer la lecture

L’année 2015 est la plus chaude jamais enregistrée, selon l’ONU

Un champ asséché au Kenya, où la sécheresse a fait des ravages dans l’agriculture. Photo FAO/Giulio Napolitano

Un champ asséché au Kenya, où la sécheresse a fait des ravages dans l’agriculture. Photo FAO/Giulio Napolitano

25 janvier 2016 – La température moyenne à la surface du globe a largement battu tous les 0records en 2015. Pour la première fois, les températures ont dépassé d’environ 1 degré Celsius celles de la période préindustrielle, d’après une analyse de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) publiée lundi.

L’OMM associe trois jeux de données d’observation reconnus internationalement à ceux de systèmes de ré-analyse sophistiqués, ce qui fait de son analyse la référence internationale la plus fiable.Selon l’agence onusienne, le 21ème siècle compte 15 des 16 années les plus chaudes. L’année 2015 a connu des températures nettement supérieures aux températures record de 2014. La période quinquennale 2011–2015 confirme cette tendance à long terme et est la plus chaude jamais enregistrée. En 2015, aux températures record relevées à la surface des terres et des océans se sont ajoutés de nombreux phénomènes météorologiques extrêmes, tels que des vagues de chaleur, des inondations et de graves sécheresses.

Continuer la lecture

خبراء أمميون: السكان المنحدرون من أصل أفريقي يجب أن يتمتعوا بدور أكبر في جهود معالجة تغير المناخ

قال فريق الأمم المتحدة العامل المعني بالسكان المنحدرين من أصل أفريقي في بيان اليوم، إن الجهود الدولية للتصدي لتغير المناخ يجب أن تكون أكثر شمولا وتشمل أولئك الذين تم تجاهلهم إلى حد كبير خلال مؤتمر تغير المناخ الذي عقد بباريس.

تغير المناخ يؤثر على تقدم يسوتو نحو التنمية في عدد من المجالات، بما في ذلك الزراعة والأمن الغذائي والموارد المائية والصحة العامة وإدارة مخاطر الكوارث. الصورة للفاو

تغير المناخ يؤثر على تقدم يسوتو نحو التنمية في عدد من المجالات، بما في ذلك الزراعة والأمن الغذائي والموارد المائية والصحة العامة وإدارة مخاطر الكوارث. الصورة للفاو

وأشار البيان إلى أن المنحدرين من أصل أفريقي من الأكثر تضررا من تغير المناخ، ولكن بالكاد تم إبرازهم خلال المفاوضات التي استمرت أسبوعين. وأكد على أنه ينبغي أن يركز تنفيذ اتفاق تغير المناخ ومحادثات المناخ في المستقبل على احتياجات وآراء أولئك الأكثر عرضة للخطر، بما في ذلك الأشخاص المنحدرون من أصل أفريقي. ورغم التقدم في معالجة العنصرية والتمييز العنصري، بشكل مباشر أو غير مباشر لا يزال المنحدرون من أصل أفريقي في كثير من الأحيان من بين الأكثر فقرا وتهميشا في المجتمع، حيث يعيش أغلبهم في المجتمعات المتضررة بصورة غير متناسبة على مدى عقود من التدهور البيئي مثل تلوث الهواء والنفايات السامة. وأكد البيان على أن مناقشات تغير المناخ يجب أن تصاغ في ضوء الفوارق البيئية وتأخذ في الاعتبار هؤلاء الأشخاص الذين يعيشون في جميع مناطق العالم، وكثير منهم ما زالوا عالقين في الخفاء الهيكلي والمؤسسي. يشار إلى أن الأمم المتحدة تحيي العقد الدولي للمنحدرين من أصل أفريقي، الذي يمتد من 2015 إلى 2024. ويهدف العقد إلى تسليط الضوء على مساهمة المنحدرين من أصل أفريقي للمجتمعات، كما تهدف إلى تعزيز التعاون الوطني والإقليمي والدولي فيما يتعلق بالتمتع الكامل بالحقوق الاقتصادية والاجتماعية والثقافية والمدنية والسياسية من قبل أشخاص من أصل أفريقي، تلك الحقوق التي من المقرر أن تتأثر بدرجة أكبر أو أقل من تغير المناخ .

Les lauréats du concours Solutions climat 2015 de l’ONU célébrés à Paris De véritables solutions et un véritable élan en cours autour du monde

Header Image(Paris, France, le 10 décembre 2015) – Seize initiatives issues du monde entier qui changent la donne ont été honorées ce soir en devenant lauréates d’un prix prestigieux des Nations Unies sur le changement climatique lors d’unecérémonie spéciale qui a eu lieu dans le cadre de la Conférence de l’ONU sur le changement climatique organisée à Paris, en France.

Continuer la lecture

COP21 : un accord historique sur le climat adopté à Paris

Le chef des Nations Unies Ban Ki-moon (sur la droite), le chef de la COP21 Laurent Fabius (au centre), et le President Hollande de la France, (sur la gauche) lors de la COP21 samedi. Photo UNFCC.

Le chef des Nations Unies Ban Ki-moon (sur la droite), le chef de la COP21 Laurent Fabius (au centre), et le President Hollande de la France, (sur la gauche) lors de la COP21 samedi. Photo UNFCC.

12 décembre 2015 – Un accord historique sur le climat a été adopté samedi à Paris par les Etats membres à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21).

« L’Accord de Paris est un triomphe monumental pour les gens et notre planète », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un tweet, immédiatement après son adoption. « Il ouvre la voie à des progrès pour éliminer la pauvreté, renforcer la paix et assurer une vie de dignité et d’opportunités pour tous ». Continuer la lecture

COP21 : l’ONU présente un projet de 5 milliards de dollars pour l’énergie renouvelable en Afrique

Des panneaux d’énergie solaire au Mali. Photo: Banque mondiale/Curt Carnemark

Des panneaux d’énergie solaire au Mali. Photo: Banque mondiale/Curt Carnemark

8 décembre 2015 – Les Nations Unies et leurs partenaires ont présenté lundi un projet de 5 milliards de dollars destiné à accroître les capacités de l’Afrique en matière d’énergie renouvelable, dans le cadre de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP21) qui se déroule jusqu’au 11 décembre à Paris.

« La production et l’utilisation de l’énergie est responsable de plus de la moitié du total des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Cela signifie que l’énergie fait également partie de la solution. Nous avons besoin d’une énergie durable pour réduire les émissions mondiales de gaz à effet de serre et éviter les risques d’emballement du changement climatique », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, en soulignant que l’énergie propre est aussi importante pour mettre fin à l’extrême pauvreté. Continuer la lecture

COP21 : une nouvelle étape franchie dans la préparation de l’accord final sur le climat, selon l’ONU

Session plénière de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. 8 décembre 2015. Photo UNFCCC

Session plénière de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques. 8 décembre 2015. Photo UNFCCC

9 décembre 2015 – Une nouvelle étape a été franchie mercredi dans la préparation de l’accord final visant à limiter la hausse des températures, a estimé le Sous-Secrétaire général des Nations Unies en charge du changement climatique, Janos Pasztor.

« Toutes les délégations ont reçu les documents, ils vont les lire, en discuter en groupe et donneront leurs commentaires pendant la plénière organisée dans la soirée », a indiqué M. Pazstor, dans un entretien avec le Centre d’actualités de l’ONU.

« Les délégués vont probablement travailler toute la nuit, il reste encore beaucoup de passages entre crochets, il faut qu’ils soient tous éliminés », a-t-il ajouté. Continuer la lecture

COP21 : Ban Ki-moon mobilise le secteur privé dans l’action contre les changements climatiques

Un port somalien en pleine activité avec des camions déchargeant les cargaisons de navires. Photo ONU/Tobin Jones

Un port somalien en pleine activité avec des camions déchargeant les cargaisons de navires. Photo ONU/Tobin Jones

8 décembre 2015 – S’exprimant en marge de la Conférence des Nations Unies sur le climat (COP21) à Paris, le Secrétaire 8général de l’ONU, Ban Ki-moon, a déclaré mardi, devant un parterre de chefs d’entreprises, que cette réunion mondiale servira à généraliser les progrès effectués dans des secteurs importants et à définir une ambition encore plus grande pour l’avenir.

« L’élan collectif créé au sein du secteur privé pour une action au sujet du climat s’accroit chaque jour », a dit M. Ban, siégeant aux côtés du Secrétaire d’Etat américain John Kerry et du Ministre français des affaires étrangères Laurent Fabius, lors d’une réunion de haut niveau du Forum « Caring for Business » du Pacte mondial de l’ONU. Continuer la lecture