Archives de catégorie : Incategorized

Intelligence artificielle : quel avenir pour l’emploi ?

19 octobre 2017 – La technologie a un impact indéniable sur l’amélioration de la qualité de vie et l’augmentation de la productivité. Mais suite aux progrès technologiques rapides de ces dernières années, les ordinateurs empiètent de plus en plus sur des domaines qui étaient auparavant exclusivement réservés aux humains.

Les craintes suscitées par l’innovation technologique impliquent une augmentation du chômage, une compression des salaires et de plus grandes inégalités. On redoute que les machines activées par l’intelligence artificielle ne remplacent de nombreux emplois humains, entraînant chômage de masse et appauvrissement.

Cette question centrale et autres interrogations sont abordées dans le nouveau rapport « Frontier Issues » préparé par les chercheurs du Département des affaires économiques et sociales (DAES) de l’ONU, en collaboration avec le PNUD, l’OIT et ONU Femmes. Le rapport intitulé « L’impact de la révolution technologique sur les marchés du travail et la répartition des revenus » conclut que les nouvelles technologies auront un impact profond sur les marchés du travail du monde entier : aucun pays ne sera épargné. Les inégalités augmenteront et certains emplois disparaîtront, entraînant un ajustement douloureux. Cependant, les craintes du chômage de masse causé par l’automatisation sont exagérées. L’impact de ces nouvelles technologies sur les marchés du travail et la répartition des revenus n’est pas prédéterminé. Les nouvelles technologies fourniront également de nouveaux emplois sur le marché du travail. La bonne combinaison de stratégies politiques et arrangements institutionnels peut faire en sorte que les avantages de l’innovation seront largement partagés, ce qui constitue une étape essentielle pour atteindre les ODD. La suite

En 40 ans, les cas d’obésité chez l’enfant et l’adolescent ont été multipliés par 10, selon l’OMS

11 octobre 2017 – Le nombre d’enfants et d’adolescents obèses dans le monde a été multiplié par 10 au cours des quatre dernières décennies, a annoncé mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS) lors de la Journée mondiale de l’obésité.

Selon une étude menée par l’OMS et l’Imperial College London (Royaume-Uni) et publiée dans la revue The Lancet, le nombre d’enfants d’obèses est passé de 11 millions en 1975 à 124 millions en 2016. En outre, 213 millions étaient considérés en surpoids en 2016 mais restaient en dessous du seuil de l’obésité.

« Au cours des quatre dernières décennies, les taux d’obésité chez les enfants et les adolescents ont grimpé en flèche dans le monde entier, et la tendance se poursuit dans les pays à revenu faible ou intermédiaire », a déclaré Majid Ezzati, principal auteur de l’étude et professeur à l’École de santé publique de l’Imperial College London. « Plus récemment, ils se sont stabilisés dans les pays à revenu élevé, mais les niveaux d’obésité restent toutefois inacceptables ». La suite

الأمم المتحدة تحيي، لأول مرة، اليوم الدولي للترجمة

الصورة: الأمم المتحدة

تحتفل الأمم المتحدة هذا العام لأول مرة باليوم الدولي للترجمة

ويعتبر نقل العمل الأدبي أو العلمي بما في ذلك العمل التقني، من لغة إلى لغة أخرى، والترجمة المهنية بما في ذلك الترجمة الصحيحة والتفسير والمصطلحات، من الأمور الضرورية للحفاظ على الوضوح والبيئة الإيجابية والإنتاجية في الخطاب العام الدولي والاتصال بين الأشخاص

مما دفع الجمعية العامة في 24 أيار / مايو 2017 إلى اعتماد القرار 71/288 بشأن دور المهنيين اللغويين في ربط الأمم وتعزيز السلام والتفاهم والتنمية، الذي أعلنت فيه يوم 30 أيلول / سبتمبر يوما دوليا للترجمة.

Le HCR et la Ligue des États arabes signent un accord de coopération pour répondre aux besoins des réfugiés

Une fillette syrienne dans un camp de fortune à Ghazzeh, dans la vallée de la Bekaa, au Liban. Photo HCR/Dalia Khamissy

22 septembre 2017 – L’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et la Ligue des États arabes ont signé vendredi un protocole d’entente visant à établir un cadre de coopération global pour apporter une réponse efficace aux besoins des réfugiés dans les pays arabes et faciliter un meilleur accès humanitaire et les réponses d’urgence.

L’accord a été signé lors d’une cérémonie à New York à laquelle ont participé le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, et le Secrétaire général de la Ligue des États arabes, Ahmed Aboul Gheit, en marge du débat général de la 72ème session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

L’agence onusienne estime que plus de la moitié de la population réfugiée dans le monde et environ 40% des personnes déplacées résident également dans la région des pays arabes. La moitié du budget annuel du HCR est approximativement affectée aux opérations au Moyen-Orient et en Afrique du Nord.

Le HCR travaille déjà en étroite collaboration avec la Ligue des États arabes pour sensibiliser aux problèmes de l’asile dans la région afin de favoriser le soutien des 22 États membres de l’organisation régionale et de promouvoir une meilleure protection dans toute la région.

« Cet accord consolide davantage la coopération de longue date que le HCR a eu avec la Ligue des États arabes et ses Etats membres pour s’attaquer aux principaux défis humanitaires et de déplacement », a déclaré M. Grandi.

Continuer la lecture

OIM: La migration des traditions culinaires – premier livre de recettes régionales

La Directrice régionale de l’OIM Argentina Szabados lance le premier livre de recettes de migration de l’OIM, avec Martin Nesirky, Directeur du Service d’information des Nations Unies à Vienne. Photo: Joe Lowry / Agence de migration des Nations Unies (OIM) 2017

Pour célébrer les avantages de la migration dans notre vie quotidienne, le Bureau régional de l’Agence des migrations de l’ONU à Vienne a élaboré un livre de recettes avec des recettes traditionnelles provenant d’une grande partie de l’Europe du sud-est et de l’est et de l’Asie centrale.

Le livre de recettes a été lancé cette semaine au Centre international de Vienne sous l’égide de la campagne “Ensemble” de l’ONU qui vise à promouvoir la tolérance envers les migrants et les réfugiés.

“La nourriture et nos rituels culinaires reflètent notre culture, nos traditions et notre identité”, a déclaré Argentina Szabados, Directrice régionale de l’OIM pour l’Europe du Sud-Est et de l’Est et Asie centrale. “Mais en réalité, les plats de ce livre, comme la plupart de la cuisine, sont le résultat de plusieurs siècles de mobilité humaine qui apporte de nouveaux ingrédients, de nouvelles idées et de nouvelles techniques”.

La nourriture a également une capacité unique à rassembler des personnes de différentes cultures, at-elle noté. “Briser le pain a une signification beaucoup plus profonde que de manger, c’est de construire la confiance et l’amitié. Ce n’est pas un hasard si de nombreux programmes, visant à favoriser l’intégration des immigrants dans une nouvelle communauté, sont centrés sur la nourriture et la cuisine “. La suite

لأونروا تقرع جرس المدارس من جديد

انطلق العام الدراسي الجديد في مدارس الأونروا بقطاع غزة، وسط إقبال شديد من اللاجئين الفلسطينيين في ظل ظروف اقتصادية صعبة يعاني منها السكان

مئات آلاف الطلاب في المرحلتين الابتدائية والإعدادية عادوا إلى مقاعد الدراسة مجدداً في ظل استعداد كبير من دائرة التربية والتعليم في وكالة غوث وتشغيل اللاجئين الفلسطينيين « أونروا »

10 آلاف موظف تربوي وإداري يقومون بإدارة العملية التعليمية في مدراس اللاجئين الفلسطينيين، كما يقول رأفت الهباش، مدير منطقة غزة التعليمية

Education

« بدأنا في الثامن عشر من شهر أغسطس الدوام الإداري للمعلمين، ما يزيد على 10 آلاف موظف وموظفة تابعين لدائرة التربية والتعليم في قطاع غزة، ما بين معلمين ومديري مدارس ومساعدين ومشرفين، طاقم وكادر تربوي كبير، يقوم بخدمة ما يزيد عن 270 ألف طالب في أكثر من 270 مدرسة ممتدة على مساحة قطاع غزة، في 11 منطقة تعليمية. بدأ العام الدراسي بقدوم الطلاب في الثالث والعشرين من أغسطس، جميع مدارسنا كانت متاحة ومجهزة لاستقبال هذا العدد الكبير من طلابنا »

ومع تفاقم المشكلات التي يعاني منها قطاع غزة، ازداد العبء على مدارس الأونروا، كما يقول الهباش

Continuer la lecture

La force conjointe des cinq pays du Sahel peut contribuer à la stabilisation de la région, selon l’ONU

15 août 2017 – Le Sous-Secrétaire général des Nations Unies aux opérations de paix, El-Ghassim Wane, appelé mardi le Conseil de sécurité à saisir l’occasion unique qu’offre la mise sur pied de la Force conjointe du G5 Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad et Mauritanie) pour répondre aux défis de cette région d’Afrique.

Le Conseil de sécurité de l’ONU. (archives). Photo ONU/Rick Bajornas

A travers une approche régionale,cette Force conjointe peut apporter une contribution significative à la stabilisation du Sahel, en synergie avec d’autres initiatives, a-t-il affirmé lors d’une réunion du Conseil consacrée à la paix et à la sécurité en Afrique. Mais, pour réussir, il faudra traiter simultanément des autres causes de l’instabilité au Mali et dans toute la région, a-t-il ajouté.

Cette séance du Conseil intervenait à la suite de l’adoption, le 21 juin, d’une résolution par laquelle le Conseil disait « se féliciter du déploiement de la Force conjointe sur l’ensemble du territoire des pays qui y participent » et demandait au Secrétaire général de l’ONU de lui présenter dans les deux mois un rapport oral sur les activités de la Force. Un rapport écrit est en outre prévu pour octobre, date à laquelle le Conseil a décidé de « réexaminer le déploiement » de la Force conjointe.

Continuer la lecture

Traite des êtres humains : l’ONU appelle à protéger les victimes et à mettre fin à ce crime

Une jeune fille de 18 ans attirée à Almaty, au Kazakhstan, pour travailler comme femme de ménage mais obligée de devenir travailleuse du sexe. Photo UNICEF/UN045727/Pirozzi

Une jeune fille de 18 ans attirée à Almaty, au Kazakhstan, pour travailler comme femme de ménage mais obligée de devenir travailleuse du sexe. Photo UNICEF/UN045727/Pirozzi

30 juillet 2017 – A l’occasion de la Journée mondiale de la dignité des victimes de la traite d’êtres humains, le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), Yury Fedotov, a appelé à protéger les victimes et à mettre fin à ce crime.

Cette année, le thème de cette Journée est « Agissons maintenant pour protéger et aider les victimes de la traite ». Il s’agit pour l’ONUDC de mettre l’accent sur les actions qui peuvent être entreprises en vue d’aider et de protéger les victimes de la traite.

Ce thème est également lié à la question des larges mouvements de réfugiés et de migrants. Il met en évidence les conséquences multiples que font peser les conflits et les catastrophes naturelles sur les risques de traite d’êtres humains.

« Les groupes criminels se nourrissent des conflits dans le monde ainsi que de l’instabilité et de l’insécurité qu’ils créent. Les conflits sont une base propice à l’activité criminelle. Les personnes forcées de fuir leurs maisons sont la proie de trafiquants d’êtres humains alors qu’elles essaient désespérément d’échapper à la violence », a souligné M. Fedotov dans un message pour cette Journée. La suite

Lire aussi الأمم المتحدة: ملايين البشر حول العالم يقعون عرضة للاتجار بالأشخاص

Sahel : un « accent disproportionné » sur la sécurité affaiblirait l’établissement d’une paix durable, selon l’ONU

28 juin 2017 – La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, a souligné mercredi la nécessité d’« éviter un accent disproportionné sur la sécurité » lors de la mise en œuvre d’une stratégie visant à aider la région du Sahel en Afrique à atteindre une paix et un développement durables.

La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, lors d’une réunion conjointe du Conseil économique et social et de la Commission de consolidation de la paix consacrée au Sahel. Photo: ONU / Kim Haughton

« Compte tenu de la nature transfrontalière et multidimensionnelle de l’instabilité dans la région du Sahel, il ne peut y avoir aucune solution purement militaire », a déclaré Mme Mohammed, lors d’une réunion consacrée à la situation au Sahel, organisée conjointement par le Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) et la Commission pour la consolidation de la paix (CCP).

La numéro 2 des Nations Unies a décrit comment le crime organisé transnational, l’extrémisme violent et le terrorisme sont devenus des menaces croissantes pour la stabilité dans la région du Sahel et comment la rareté de la nourriture et les conditions de vie difficiles ont stimulé un flux régulier de migrants sur des voyages dangereux, parfois mortels, dans le désert vers la Méditerranée et au-delà.

« La détérioration continue de la sécurité au Sahel est le résultat de plusieurs causes sous-jacentes non résolues de l’instabilité, y compris le manque de développement, la bonne gouvernance et le respect des droits de l’homme », a déclaré la Vice-Secrétaire générale, ajoutant que la région a également subit des conditions climatiques difficiles, exacerbées par le changement climatique.

Continuer la lecture