Archives de catégorie : Incategorized

La lutte contre la tuberculose est gravement sous-financée, estime la numéro deux de l’ONU

Crédit photo : ONU/Eskinder Debebe
Tedros Adhanom Ghebreyesus (au centre), directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), prend la parole lors de la toute première réunion de haut niveau sur la lutte contre la tuberculose. Il est accompagné de Veronika Skvortsova (à gauche

26 Septembre 2018 – La lutte contre la tuberculose est considérablement sous-financée, avec un déficit d’environ 13 milliards de dollars par an, a déclaré mercredi la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, lors d’une réunion de haut niveau sur cette maladie, au Siège des Nations Unies à New York. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la réunion de haut niveau de progrès sans précédent de la part des gouvernements et de tous les partenaires engagés dans la lutte contre la tuberculose.

Près d’un an après la Conférence ministérielle sur l’élimination de la tuberculose tenue à Moscou en novembre dernier, les ministres et autres dirigeants de 120 pays se sont engagés à accélérer les progrès pour mettre fin à la maladie.

Mme Mohammed a décrit la tuberculose comme une « épidémie vicieuse » qui infecte quelque 10,4 millions de personnes dans le monde et est alimentée par la pauvreté, les inégalités, les migrations et les conflits.

Continuer la lecture

Les Nations Unies en Algérie observent une minute de silence pour honorer la vie et l’héritage de Kofi Annan

La disparition de M. Kofi Annan, ancien Secrétaire Général des Nations Unies, qui s’est éteint samedi 18 août à Berne en Suisse, est un perte pour l’organisation et pour le monde entier.

A l’instar de tous les personnels des Nations Unies à travers le monde, en Algérie, le staff à observé, le lundi 20 août 2018, une minute de silence en signe de condoléances.

A cette occasion M. Marc Lucet, Représentant de l’UNICEF en Algérie, et Coordonnateur du SNU en Algérie par intérim, a rappelé dans son discours que M. Annan était « comme un homme engagé pour la paix et la résolution pacifique des conflits ». Et a mis d’accent sur sa réussite à faire converger les Etats Membres autour d’objectifs mondiaux de développement et à réunir en 2000, les dirigeants des Etats membres pour s’engager ensemble dans un partenariat mondial chargé de lutter contre la pauvreté qui sera connu sous l’appellation des Objectifs du Millénaire pour le Développement…. Continuer la lecture

Plus de 1.500 réfugiés et migrants morts en Méditerranée depuis le début de l’année : le HCR appelle les Etats à agir

Des opérateurs locaux spécialisés transportent le cercueil d’un migrant mort noyé au large des côtes libyennes (archive)

Le HCR a annoncé vendredi que plus de 1.500 réfugiés et migrants ont perdu la vie en tentant de traverser la Méditerranée au cours des sept premiers mois de cette année.

Une sombre étape confirmée après la mort de plus de 850 personnes rien qu’en juin et en juillet, faisant de la traversée de la Méditerranée comme la voie maritime la plus meurtrière au monde.

Bien que le nombre total de personnes arrivant sur les côtes européennes soit considérablement réduit par rapport aux années précédentes, le taux de décès augmente alerte l’agence onusienne.

Près de 60 000 personnes ont traversé la Méditerranée jusqu’à présent cette année, soit environ la moitié de l’année dernière et un retour aux niveaux d’avant 2014. Cependant, 1 personne sur 31 tentant la traversée en juin et en juillet est décédée ou a disparu, contre 1 sur 49 en 2017. La suite

Humanitaire : une année 2017 marquée par des crises complexes, l’insécurité alimentaire et l’escalade des conflits (ONU)

Photo UNICEF/UN055929/Gilbertson VI
Des enfants jouent avec de l’eau lors d’une récréation dans une école soutenue par l’UNICEF dans le camp de déplacés de Bukasi, à Maiduguri, dans l’Etat Borno, au Nigéria.

11 Juin 2018 –  Au début de 2017, plus de 128 millions de personnes avaient besoin d’aide humanitaire dans 33 pays. À la fin de l’année, ce nombre était passé à 141 millions, indique le rapport annuel du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA) publié lundi.

Cette augmentation du nombre de personnes ayant besoin d’aide est due à la complexité de crises prolongées, à l’escalade des conflits dans plusieurs pays, à la vulnérabilité induite par le changement climatique et à une série de catastrophes naturelles.

L’OCHA a lancé un appel de fonds de 22,2 milliards de dollars – le plus grand appel humanitaire jamais lancé – et estime avoir relevé le défi en aidant les plus vulnérables et en les protégeant contre la famine, les maladies, les ouragans, les conflits et autres catastrophes.

En 2017, le système d’aide humanitaire a traité des situations d’urgence en République démocratique du Congo, en Iraq, en Syrie et au Yémen, ainsi qu’en Éthiopie, au Nigéria et en Somalie, sans compter la crise des Rohingyas.

En réponse à l’appel lancé par le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, pour lutter contre la famine dans le nord-est du Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen, OCHA et ses partenaires, avec l’appui de donateurs généreux, ont contribué à éviter la famine qui menaçait 20 millions de personnes dans ces quatre pays.

OCHA a mobilisé des financements, y compris des montants records, à travers les fonds communs qu’elle gère, dont le Fonds central d’intervention d’urgence (CERF), et a fait campagne pour améliorer l’accès aux personnes victimes de crises prolongées dans des pays tels que la République centrafricaine, la région du Bassin du Lac Tchad, la Syrie et le Yémen

Journée mondiale sans tabac : comment le tabagisme augmente le risque de maladie cardiaque

Organisation mondiale de la santé (OMS)
Journée mondiale sans tabac – 31 mai 2018

31 Mai 2018 – Un sensible recul du tabagisme est observé depuis l’an 2000, mais cette régression est trop lente, selon un nouveau rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié jeudi à l’occasion de la Journée mondiale sans tabac. Ce document conjoint de l’OMS et de la Fédération mondiale du cœur fait ressortir le lien entre le tabac et les maladies cardiovasculaires – première cause de décès dans le monde, à l’origine de 17,9 millions de décès annuels ou 44 % de tous les décès par maladies non transmissibles.

Selon les deux organisations, le tabagisme, y compris le tabagisme passif, sont des causes majeures de maladies cardiovasculaires, notamment d’infarctus du myocarde et d’accidents vasculaires cérébraux, provoquant quelque 3 millions de décès annuels.

Mais il apparaît que les risques multiples associés au tabac sont bien mal connus. Si l’on sait couramment que le tabagisme accroît le risque de cancer, il est inquiétant de constater les connaissances bien plus lacunaires concernant les risques cardiovasculaires.

Continuer la lecture

 22 Mai 2018 – Le bien-être et la prospérité des générations actuelles et à venir dépendent de « la richesse de la diversité sur Terre », a déclaré le Secrétaire général des Nations Unies António Guterres, dans son message pour la Journée internationale de la diversité biologique, mardi.C’est la raison pour laquelle il y a 25 ans, les nations du monde se sont mises d’accord sur la Convention sur la diversité biologique (CBD), a-t-il rappelé.

Kadir van Lohuizen/NOOR/PNUE
Les écosystèmes des récifs coralliens abritent 25% de la vie marine et nourrissent des centaines de millions de personnes. Un récif en bonne santé dans la baie de Molinere, une zone de protection marine à la Grenade.

Entrée en vigueur en 1993, la Convention a été ratifiée jusqu’à présent par 196 États parties. Elle poursuit trois objectifs : la conservation de la diversité biologique au niveau mondial, son utilisation durable et le partage équitable de ses avantages.

« La protection et la restauration des écosystèmes ainsi que l’accès aux services écosystémiques sont nécessaires à l’éradication de l’extrême pauvreté et de la faim. La réduction de la déforestation et de la dégradation des sols ainsi que le renforcement des stocks de carbone dans les forêts, les zones arides, les pâturages et les terres cultivées sont nécessaires pour atténuer les effets des changements climatiques. Et la protection de la biodiversité des forêts et des bassins hydrographiques favorise un approvisionnement en eau propre et abondante », a souligné le chef de l’ONU.

Continuer la lecture

وصول أكثر من 5000 مهاجر ولاجئ إلى أوروبا عبر البحر المتوسط خلال العام الحالي

ذكرت المنظمة الدولية للهجرة، أن أكثر من خمسة آلاف وخمسمائة مهاجر ولاجئ دخلوا أوروبا عن طريق البحر منذ بداية العام، وصل نحو نصفهم إلى إيطاليا والباقي إلى إسبانيا واليونان

وأشارالبيان الصحفي الصادر عن المنظمة إلى أن سفن الإنقاذ الإيطالية والدولية قد أنقذت 965 مهاجرا في البحر خلال عطلة نهاية الأسبوع،

من الأرشيف: وصول مهاجرين ولاجئين إلى إحدى الجزر اليونانية -المصدر: IOM

ولا تزال عمليات الإنقاذ مستمرة، حيث تم انتشال جثتين مع توقع وجود مفقودين آخرين

وأفادت المنظمة في بيانها بأن ما يقرب من 120 ألف مهاجر غير نظامي وصلوا من شمال أفريقيا خلال العام الماضي من عشرة بلدان أفريقية وبنغلاديش

ووفقا للبيان، قدم مكتب المنظمة في ليبيا مساعدة طبية طارئة لخمسة مهاجرين أعيدوا إلى الشواطئ الليبية أثناء محاولتهم الهجرة إلى إيطاليا عبر البحر الأبيض المتوسط

Continuer la lecture

استطلاع أممي: اللاجئون السوريون في لبنان أكثر فقرا وأشد ضعفا في 2017

أظهر استطلاع أممي جديد أن اللاجئين السوريين في لبنان أصبحوا أكثر فقرا وضعفا من أي وقت مضى، حيث يعيش أكثر من نصفهم الآن في فقر مدقع، بينما يعيش أكثر من ثلاثة أرباعهم تحت خط الفقر.

فوفقا لنتائج الدراسة الاستقصائية التي تجريها وكالات الأمم المتحدة سنويا، وهي مفوضية الأمم المتحدة السامية لشؤون اللاجئين واليونيسف

لاجئون سوريون في تجمع للاجئين بوادي البقاع في لبنان. Photo: UNHCR/Sam Tarling

وبرنامج الأغذية العالمي، فإن 58% من أسر اللاجئين تعيش الآن في فقر مدقع، أي على أقل من 2.87 دولار للفرد في اليوم الواحد. وهي زيادة في عدد الأسر تقدر بنحو 5% عما كان عليه الوضع منذ عام. ويشير الاستطلاع إلى استمرار تزايد عدد الأسر التي تعيش تحت خط الفقر، أي على أقل من 3.84 دولار في اليوم. وبذلك فإن 76% من أسر اللاجئين تعيش دون هذا المستوى. وهذا يعني أن أكثر من ثلاثة أرباع اللاجئين السوريين في لبنان يعيشون الآن على أقل من 4 دولارات في اليوم، مما يضطرهم إلى التقشف في الموارد لتلبية احتياجاتهم الأساسية. وبشكل عام، تنفق الأسر اللاجئة الآن في المتوسط 98 دولارا للشخص الواحد في الشهر، 44 دولارا منها تنفق على الغذاء. ولكن على الرغم من هذا السيل من المعلومات الصادمة، أشار الاستطلاع إلى إحراز خطوات كبيرة في الالتحاق بالدارسة، حيث بلغت نسبة الأطفال الملتحقين بالتعليم ممن تتراوح أعمارهم بين 6 إلى 14 عاما، 70% على المستوى الوطني مقارنة بـ 52% في عام 2016. وفي حين شهد التسجيل في المدارس مكاسب هامة، مثـّل إتمامه تحديا رئيسيا. فقد أكمل 12% فقط من المراهقين بين 17 و19 عاما الصف التاسع. وبالإضافة إلى ذلك، كان احتمال التحاق البنين في المرحلة الثانوية أقل من البنات. وبحسب اللاجئين، كانت تكلفة التعليم الحاجز الأكبر، مثل تكاليف النقل ولوازم الدراسة والملابس. ومن النقاط الأخرى الواردة في الاستطلاع: – تخطى عدد اللاجئين السوريين المسجلين في لبنان حاجز المليون في حزيران / يونيه من العام الماضي. – بلغت تكلفة الوفاء باحتياجاتهم أكثر من ملياري دولار، مولت بنسبة 30%. – تعيل النساء حوالي 20% من أسر اللاجئين في لبنان.

Jérusalem : l’Assemblée générale exige des Etats qu’ils respectent les résolutions de l’ONU

21 décembre 2017 – L’Assemblée générale des Nations Unies a adopté, ce jeudi, une résolution exigeant que tous les Etats membres « respectent les résolutions du Conseil de sécurité concernant Jérusalem et s’abstiennent de reconnaître les actions et les mesures qui y sont contraires ».

Adopté par 128 voix pour, 9 contre et 35 abstentions, le texte déplore « au plus haut point » les récentes décisions relatives au statut de Jérusalem. Le 6 décembre, les Etats-Unis ont reconnu la Ville sainte comme capitale d’Israël et annoncé leur volonté d’y transférer leur ambassade depuis Tel-Aviv. La suite

Les écrans de la salle de l’Assemblée générale indique le résultat du vote final concernant la résolution sur le statut de Jérusalem, lors de la reprise de la 10e Session extraordinaire d’urgence sur les actions illégales d’Israël à Jérusalem-Est occupée et dans le reste du territoire palestinien occupé. Photo : ONU / Manuel Elias

Les écrans de la salle de l’Assemblée générale indique le résultat du vote final concernant la résolution sur le statut de Jérusalem, lors de la reprise de la 10e Session extraordinaire d’urgence sur les actions illégales d’Israël à Jérusalem-Est occupée et dans le reste du territoire palestinien occupé. Photo : ONU / Manuel Elias

Intelligence artificielle : quel avenir pour l’emploi ?

19 octobre 2017 – La technologie a un impact indéniable sur l’amélioration de la qualité de vie et l’augmentation de la productivité. Mais suite aux progrès technologiques rapides de ces dernières années, les ordinateurs empiètent de plus en plus sur des domaines qui étaient auparavant exclusivement réservés aux humains.

Les craintes suscitées par l’innovation technologique impliquent une augmentation du chômage, une compression des salaires et de plus grandes inégalités. On redoute que les machines activées par l’intelligence artificielle ne remplacent de nombreux emplois humains, entraînant chômage de masse et appauvrissement.

Cette question centrale et autres interrogations sont abordées dans le nouveau rapport « Frontier Issues » préparé par les chercheurs du Département des affaires économiques et sociales (DAES) de l’ONU, en collaboration avec le PNUD, l’OIT et ONU Femmes. Le rapport intitulé « L’impact de la révolution technologique sur les marchés du travail et la répartition des revenus » conclut que les nouvelles technologies auront un impact profond sur les marchés du travail du monde entier : aucun pays ne sera épargné. Les inégalités augmenteront et certains emplois disparaîtront, entraînant un ajustement douloureux. Cependant, les craintes du chômage de masse causé par l’automatisation sont exagérées. L’impact de ces nouvelles technologies sur les marchés du travail et la répartition des revenus n’est pas prédéterminé. Les nouvelles technologies fourniront également de nouveaux emplois sur le marché du travail. La bonne combinaison de stratégies politiques et arrangements institutionnels peut faire en sorte que les avantages de l’innovation seront largement partagés, ce qui constitue une étape essentielle pour atteindre les ODD. La suite