Archives de catégorie : Journées et années internationales

Journée internationale des femmes : l’ONU appelle à leur pleine participation au monde du travail

VIDEO : Entretien avec Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes

8 mars 2017 – Alors que les droits des femmes et des filles dans le monde sont attaqués, les Nations Unies ont célébré mercredi la Journée internationale des femmes en appelant à les émanciper et les former afin qu’elles atteignent l’égalité des sexes sur le lieu de travail.

« En ces temps troublés, alors que le monde devient plus imprévisible et chaotique, les femmes et les filles voient leurs droits remis en question, limités ou réduits », a noté le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message. « Le seul moyen de protéger les droits des femmes et des filles et de leur permettre de s’épanouir pleinement, c’est de les autonomiser ».

Des étudiantes d’un institut au Pakistan. Photo: Visual News Associates/Banque mondiale; Une coopérative de femmes rurales en Guinée. Photo: ONU Femmes/Joe Saade; Des femmes entrepreneurs au Liban. Photo: ONU Femmes/Joe Saade; Femmes et technologie. Photo: ONU Femmes/Gaganjit Singh

Selon lui, dans le monde entier, les traditions, les valeurs culturelles et les religions sont utilisées comme des prétextes pour s’attaquer aux droits des femmes, institutionnaliser le sexisme et défendre des pratiques misogynes.

« Malgré quelques progrès, ce sont les hommes qui occupent presque toutes les positions de pouvoir, et l’écart économique entre hommes et femmes est en train de se creuser, sur fond de mentalités arriérées et de machisme ambiant », a dit le Secrétaire général. « Cela ne peut plus durer et nous devons donner aux femmes les moyens d’agir à tous les niveaux et leur permettre de faire entendre leur voix et de maîtriser leurs propres vies et l’avenir de la planète ».

Continuer la lecture

Au Kenya, le chef de l’ONU participe à la célébration de la Journée des femmes

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, rencontre des jeunes femmes dans un bidonville de Mathare, à Nairobi, au Kenya. Photo ONU Habitat/Julius Mwelu

8 mars 2017 – En visite au Kenya, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a participé mercredi à Nairobi à la célébration par ce pays de la Journée internationale des femmes, plaidant pour la réalisation de l’égalité des sexes. « Dans notre monde, toutes les organisations des Nations Unies et la plupart des gouvernements, la plupart des institutions partout dans le monde, ont adopté l’égalité des sexes comme politique avec des programmes pour mettre en œuvre cette politique », a noté M. Guterres lors cette commémoration aux côtés de la Première Dame du Kenya.

« Mais nous sommes encore loin d’atteindre cet objectif. Et pourtant, bien des gens, même lorsqu’ils disent être favorables à l’égalité entre les sexes, ont beaucoup de difficultés à reconnaître les obstacles qui rendent difficile cette égalité entre les sexes et à s’engager fermement à éliminer ces obstacles », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme

 

Les droits de la femme font partie intégrante des droits de l’homme. Mais en ces temps troublés, alors que le monde devient plus imprévisible et chaotique, les femmes et les filles voient leurs droits remis en question, limités ou réduits.

Le seul moyen de protéger les droits des femmes et des filles et de leur permettre de s’épanouir pleinement, c’est de les autonomiser.

Les déséquilibres qui caractérisent depuis toujours les relations de pouvoir entre hommes et femmes, encore aggravés par l’accroissement des inégalités au sein de la société et entre pays, exposent les femmes et les filles à davantage de discrimination. Dans le monde entier, les traditions, les valeurs culturelles et les religions sont utilisées comme des prétextes pour s’attaquer aux droits des femmes, institutionnaliser le sexisme et défendre des pratiques misogynes.

Continuer la lecture

Journée de la vie sauvage : l’ONU appelle à prendre en compte la voix des jeunes

Des éléphants dans la Réserve nationale Maasai Mara, au Kenya. Photo: UNEP GRID Arendal/Peter Prokosch

3 mars 2017 – A l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage, plusieurs dirigeants du système des Nations Unies ont incité les jeunes à aborder les questions de la conservation de la faune et flore sauvages et les décideurs à tenir compte de leurs points de vue.

Célébrée chaque année le 3 mars, la Journée a cette année pour thème : « Écoutons la voix des jeunes ». Selon le Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), les jeunes (personnes âgées entre 10 et 24 ans) représente près d’un quart de la population mondiale. Toutefois, l’évolution des attitudes, des croyances et des comportements des jeunes vis-à-vis de l’environnement est préoccupante, suggérant une baisse de la responsabilité individuelle chez eux en ce qui concerne la conservation des espèces sauvages et l’environnement dans son ensemble.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé les jeunes à protéger leur patrimoine en restant informés et en agissant pour protéger les animaux et les plantes sauvages de la menace d’extinction. « L’application stricte des lois est importante, mais la prise de conscience l’est tout autant », a-t-il dit dans un message.

La Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina J. Mohammed, a pour sa part rappelé que la moitié des animaux et des plantes sauvages ont été perdus au cours des 40 dernières années, en raison de la perte d’habitat, du changement climatique, de la surexploitation, du braconnage et du trafic illicite. « Partout dans le monde, les jeunes jouent un rôle de plus en plus important en tant que consommateurs responsables et futurs leaders de la conservation pour inverser cette tendance », a souligné Mme Mohammed.

 

AUDIO: David Morgan, chef des organes directeurs et services de conference du Secrétariat CITES explique lCredit: CITES

Continuer la lecture

Journée de la langue maternelle: l’éducation multilingue une clef du développement durable

A l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle, célébrée chaque 21 février, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a lancé un appel mardi pour que « le potentiel de l’éducation multilingue soit reconnu partout, dans les systèmes éducatifs et administratifs, dans les expressions culturelles et dans les médias, le cyberespace et les échanges commerciaux ».

Cette année, la Journée est placée sous le thème « Vers des avenirs durables grâce à l’éducation multilingue ». Elle souligne notamment le rôle de l’éducation multilingue dans la réalisation de l’agenda de développement à l’horizon 2030 avec ses 17 Objectifs de développement durable.

L’UNESCO affirme que pour favoriser le développement durable, les apprenants doivent avoir accès à l’éducation dans leur langue maternelle et dans d’autres langues.

Continuer la lecture

الأمم المتحدة تحتفل باليوم الدولي للمرأة في مجال العلوم

 

 

تحتفل الأمم المتحدة في الحادي عشر من فبراير شباط باليوم الدولي للمرأة في مجال العلوم

وعلى مدى الـ15 سنة الماضية، عمل المجتمع الدولي على إشراك المرأة والفتاة في مجال العلوم، ولكن النساء ما زلن يستبعدن من المشاركة الكاملة في ذلك المجال

وفي هذا اليوم الدولي، حث الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش على الالتزام بإنهاء التحيز وزيادة الاستثمارات في مجالات العلوم والتكنولوجيا والهندسة وتعليم الرياضيات لجميع النساء والفتيات، بالإضافة إلى الالتزام بمنحهن الفرص في حياتهن المهنية

Les chercheuses toujours minoritaires en génie et informatique, selon un rapport de l’UNESCO

10 février 2017 – A la veille de la Journée internationale des femmes et des filles en sciences, un rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) montre que les chercheuses sont toujours minoritaires en génie et en informatique, alors qu’elles ont atteint la parité en sciences de la vie dans de nombreux pays.

Les femmes représentent désormais 53% des titulaires d’une licence ou d’un mastère et 43% des docteurs, mais seulement 28% des chercheurs dans le monde, précise ce Rapport de l’UNESCO sur la science vers 2030.

Des étudiantes dans un laboratoire universitaire à Serdang, en Malaisie. Photo Nafise Motlaq/Banque mondiale

« Les filles continuent de se heurter aux stéréotypes et aux restrictions d’ordre social et culturel qui limitent leur accès à l’éducation et aux financements de la recherche, les détournent des carrières scientifiques et les empêchent de réaliser tout leur potentiel. Les femmes restent une minorité parmi les chercheurs et les décideurs dans le domaine scientifique », a souligné la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans un message pour la Journée.

« Il faut autonomiser les filles et les femmes à tous les niveaux, dans l’apprentissage et la recherche, dans l’administration et l’enseignement, et dans toutes les disciplines scientifiques », a-t-elle ajouté.

Manifeste de l’UNESCO pour les femmes et la science

L’UNESCO et la fondation L’Oréal ont lancé l’an dernier un manifeste pour les femmes et la science, invitant les gouvernements et les parties concernées à encourager la pleine participation des filles et des femmes à la science.

« Nous devons encourager les filles et les femmes en offrant aux jeunes scientifiques des possibilités de tutorat pour les accompagner dans l’évolution de leur carrière. Nous devons mieux faire connaître le travail accompli par les femmes scientifiques en offrant à celles-ci des chances égales de participer à divers organes et manifestations scientifiques de haut niveau et de les diriger », a déclaré Mme Bokova.

Continuer la lecture

Journée des toilettes : 260 milliards de dollars perdus chaque année du fait d’un mauvais assainissement, selon l’ONU

18 novembre 2016 – A l’occasion de la Journée mondiale des toilettes (19 novembre), le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé à continuer d’œuvrer à l’avènement d’un monde « garantissant à tous, ici et partout, dans des conditions équitables », l’accès à un assainissement adéquat.

La Journée mondiale des toilettes vise à faire prendre conscience de la crise mondiale de l’assainissement, sujet souvent négligé et enveloppé de tabou, et susciter une action propre à remédier à ce problème.

Maria et ses enfants posent devant leurs sanitaires Photo: UNICEF Angola/2016/Simancas

Maria et ses enfants posent devant leurs sanitaires Photo: UNICEF Angola/2016/Simancas

Cette année, la Journée est axée sur le thème « les toilettes et l’emploi » et sur l’impact de l’assainissement – ou du manque d’assainissement – sur la vie des populations et leur environnement de travail. « Les toilettes jouent un rôle crucial dans la création d’une économie vigoureuse », a déclaré M. Ban dans un message, rappelant que l’absence de toilettes sur le lieu de travail et dans les habitations a de graves conséquences, notamment des problèmes de santé entraînant l’absentéisme, une baisse de concentration, l’épuisement et une perte de productivité.

Continuer la lecture

Coopération Sud-Sud : Ban Ki-moon appelle à renforcer les partenariats pour le développement durable

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

2 septembre 2016 – A l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a souhaité lundi que les Etats membres réaffirment leur engagement envers “cet outil précieux” pour parvenir à un développement durable et améliorer la vie de milliards de personnes dans les pays du Sud et au-delà.

“Les pays du Sud se sont imposés comme des participants indispensables sur la scène économique et sociale mondiale. Malgré la volatilité des marchés dans le monde entier, les investissements étrangers directs Sud-Sud sont en augmentation. Il existe des formes de plus en plus institutionnalisées de coopération Sud-Sud dans les domaines politiques et économiques. Ces tendances prouvent que la collaboration entre les pays en développement est bénéfique et prospère”, a dit M. Ban dans un message.

Selon lui, il faut saisir les nouvelles opportunités pour renforcer la coopération entre les pays en développement, en particulier au moment où la communauté internationale met en oeuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Continuer la lecture

L’ONU réclame l’entrée en vigueur du Traité d’interdiction des essais nucléaires le plus rapidement possible

29 août 2016 – À l’occasion de la Journée internationale contre les essais nucléaires, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a demandé lundi à tous les pays et à tous les peuples d’œuvrer pour que le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires entre en vigueur le plus rapidement possible, afin de progresser vers un monde exempt d’armes nucléaires.

Test nucléaire en 1971 en Polynésie française. Photo OTICE Photo stream

Test nucléaire en 1971 en Polynésie française. Photo OTICE Photo stream

 

« En cette Journée internationale contre les essais nucléaires, j’invite le monde entier à faire preuve en la matière d’un sentiment de solidarité qui soit à la mesure de la nécessité urgente de sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvons », a dit M. Ban dans un message.

Continuer la lecture