Archives de catégorie : Journées et années internationales

L’ONU lance une campagne d’un an pour marquer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l’homme

 

11 décembre 2017 – Les Nations Unies ont lancé une campagne d’un an pour honorer la Déclaration universelle des droits de l’homme, un document fondamental qui fêtera l’an prochain son 70e anniversaire.

« En sept décennies, ce document important a contribué à changer profondément notre monde. Il établit l’égalité et la dignité de chaque être humain. Il stipule que chaque gouvernement a le devoir de permettre à tous les peuples de jouir de leurs droits et libertés inaliénables. Et il établit que ces droits sont universels », a souligné lundi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors d’une manifestation au siège de l’Organisation à New York.

L’ONU appelle le monde à l’unité face au fléau de la corruption

9 décembre 2017 – A l’occasion de la Journée internationale de la lutte contre la corruption, l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) a appelé samedi le monde entier à l’unité face à ce fléau qui sape les institutions démocratiques et le développement.

Affiche anticorruption en Namibie. Photo: Banque mondiale/Philip Schuler

“La corruption a un impact catastrophique sur les sociétés; elle bloque des opportunités, privant des populations vulnérables d’un accès aux infrastructures, et les condamnant à des vies d’inéquité et d’inégalité”, a déclaré le Directeur exécutif d’ONUDC, Yury Fedotov, dans un message.

Chaque année, 1.000 milliards de dollars sont payés en pots-de-vin et 2.600 milliards de dollars sont volés par la corruption – une somme équivalente à plus de 5% du PIB mondial. Dans les pays en développement, selon le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), les fonds perdus à cause de la corruption sont estimés à 10 fois le montant de l’aide publique au développement.

Environ 2.6 billions de $ sont perdus chaque année en raison de la corruption. C’est de l’argent perdu pour :
La santé 💊
L’éducation 📚
L’eau potable 🚰
Les infrastructures 🏗!

Continuer la lecture

Afrique : le développement industriel et le libre-échange renforcent la compétitivité du continent (ONU)

20 novembre 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a réaffirmé lundi le ferme engagement pris par l’ONU de soutenir l’industrialisation de l’Afrique et l’application d’un accord de libre-échange sur l’ensemble du continent.

« En tant que l’un des principaux moteurs de croissance économique et de création d’emplois, l’industrialisation jouera un rôle crucial dans les activités menées en faveur du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine », a déclaré M. Guterres dans un message publié à l’occasion de la Journée de l’industrialisation de l’Afrique 2017.

Lignes à haute tension au Lesotho. Photo Banque mondiale/John Hogg

Cette année, la Journée met l’accent sur les liens entre le développement industriel et les progrès de l’Afrique vers la création d’une zone de libre-échange continentale. Pour le chef de l’ONU, ces initiatives se renforcent mutuellement et peuvent contribuer à long terme à l’avènement de « sociétés solidaires, résilientes, pacifiques et prospères », permettant ainsi de contribuer à la croissance économique de l’Afrique et d’éradiquer la pauvreté.

Continuer la lecture

أمنية طفل عاش نصف عمره خارج سوريا بسبب الصراع: أوقفوا الحرب

الطفل السوري باسل الرشدان، 12 عاما، جاء اليوم من كندا حيث يقيم الآن إلى مقر الأمم المتحدة ليتحدث نيابة عن الأطفال الذين يمرون بظروف صعبة يحرمون فيها من الحماية وعن أمنيته لسوريا.

الأمين العام أنطونيو غوتيرتش والطفل باسل الرشدان – الصورة: الأمم المتحدة

باسل هو واحد من بين أطفال جاءوا إلى الأمم المتحدة في اليوم العالمي للطفل للمشاركة في فعالية نظمتها اليونيسف يتحدث خلالها الأطفال عن القضايا الملحة بالنسبة لهم ولأقرانهم بأنحاء العالم.

Continuer la lecture

« Nous ne pouvons pas continuer à décevoir les enfants » – António Guterres

20 novembre 2017 – A l’occasion de la Journée mondiale de l’enfance, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé lundi la communauté internationale à ne pas décevoir les filles et les garçons partout dans le monde.

« L’avenir du monde est entre les mains des enfants. Mais nous ne pouvons jamais oublier que l’avenir des enfants est entre nos mains », a déclaré M. Guterres lors d’une intervention à l’Assemblée générale de l’ONU à New York qui à l’instar de plusieurs autres lieux à travers la planète, était laissé « aux commandes » de plusieurs centaines d’enfants pour la Journée.

Un adolescent âgé de 15 ans, ancien enfant soldat, se rend à l’école au Soudan du Sud (archives). Photo UNICEF/Ohanesian

« Je veux parler directement aux enfants dans cette pièce, et à travers eux, à tous les enfants du monde entier. Chers jeunes, l’avenir de notre planète … la paix future de notre monde … est entre vos mains », a dit le Secrétaire général lors de cette Journée qui célèbre l’adoption de la Convention relative aux droits de l’enfant adoptée le 20 novembre 1989.

Devant les enfants dont il s’est dit heureux d’écouter les idées et les rêves, le chef de l’ONU a reconnu que les personnes en situation de responsabilité ne font pas assez en leur faveur.

« Je suis désolé de le dire, nous avons beau essayer. Nous, les adultes, vous laissons tomber. Des millions de filles et de garçons comme vous sont en danger, et nous les laissons tomber », a dit M. Guterres, citant les enfants fuyant des conflits meurtriers, mourant de faim et sans soins, séparés de leurs parents, déplacés et réfugiés, victimes d’intimidations, de discriminations liées à leur religion, couleur de leur peau ou appartenance ethnique, et de la violence et de l’exploitation des adultes.

Continuer la lecture

الأمم المتحدة تحتفل باليوم الدولي لمحو الأمية

تحتفل الأمم المتحدة هذا العام باليوم الدولي لمحو الأمية، الموافق 8 سبتمبر/أيلول، تحت شعار محو الأمية في عالم رقمي تأكيدا على أهمية

اليوم الدولي لمحو الأمية. المصدر: اليونسكو

مهارات القراءة والكتابة الأساسية التي يحتاجها الناس في مجتمعات يتزايد فيها دور التكنولوجيا والأدوات الرقمية.وتقول منظمة اليونسكو إن التكنولوجيات الرقمية انتشرت بسرعة قياسية في كافة مجالات الحياة، « وأصبحت تؤثر بصورة أساسية على طريقة حياتنا وعملنا وتعايشنا مع الآخرين ».وقالت اليونسكو « مع تطور المعارف والمهارات والكفاءات في ظل العالم الرقمي، فكذلك هو الحال مع معنى الإلمام بمهارات القراءة والكتابة ». ومن أجل إغلاق هذه الفجوة والتقليل من الفوارق، يركز اليوم الدولي لمحو الأمية هذا العام على التحديات والفرص المتعلقة بتعزيز محو الأمية في العالم الرقمي الذي، ورغم كل التقدم المحرز، ما زال يشهد عدم التحاق نحو 750 مليون نسمة من سكان العالم الكبار و264 مليون نسمة من الأطفال بالمدارس ليصبحوا غير ملمين بالمهارات الأساسية للقراءة والكتابة.

إيرينا بوكوفا المديرة العامة لليونسكو قالت إن التكنولوجيات الرقمية تغزو جميع جوانب الحياة وتهيمن على أنماط معيشة البشر ووسائل عملهم وسبل تعارفهم وتواصلهم.وفيما تتيح هذه التكنولوجيات فرصا جديدة لا تعد ولا تحصى لتحسين ظروف الحياة وتعزيز التواصل بين البشر، فإنها يمكن أن تؤدي أيضا إلى تهميش من لا يملكون المهارات الأساسية اللازمة لاستخدامها والانتفاع بها، ومنها مهارات القراءة والكتابة والحساب.وشددت على ضرورة العمل معا لإتاحة فرص جديدة واغتنامها من أجل المضي قدما في تحقيق الهدف الرابع من أهداف التنمية المستدامة، والذي يهدف إلى توفير فرص التعليم والتعلم مدى الحياة للجميع.وأكدت أهمية الشراكات بين الحكومات والمجتمع المدني والقطاع الخاص، وقالت إن تلك الشراكات أصبحت وسائل ضرورية لتعزيز محو الأمية في عالمنا الرقمي.

Traité d’interdiction complète des essais nucléaires : l’ONU appelle tous les Etats qui n’y ont pas encore adhéré à le faire

Un essai nucléaire conduit par les États-Unis sur l’atoll d’Enewetak, , le 1er novembre 1952. Photo: Gouvernement des États-Unis

29 août 2017 – A l’occasion de la Journée internationale contre les essais nucléaires, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a instamment demandé mardi à tous les pays qui n’ont pas encore adhéré au Traité d’interdiction complète des essais nucléaires de le faire dès que possible.

« Chaque année, le 29 août est pour nous l’occasion d’honorer les victimes du passé et de rappeler au monde que ces essais font toujours peser une menace sur l’environnement et la stabilité internationale », a déclaré le Secrétaire général dans un message publié à l’occasion de la Journée.

Au cours des 70 dernières années, plus de 2.000 essais nucléaires ont été conduits à travers le monde, du Pacifique Sud à l’Amérique du Nord, et de l’Asie centrale à l’Afrique du Nord. « Ces essais ont eu des effets dommageables sur certaines des populations les plus vulnérables du monde et détruit des écosystèmes jusqu’alors préservés », a rappelé M. Guterres.

Pour le chef de l’ONU, il est essentiel que le Traité d’interdiction complète des essais nucléaires entre enfin en vigueur, « afin que plus aucun État ne puisse procéder à un autre essai ». Pour que cette entrée en vigueur soit possible, il suffit que huit États supplémentaires parmi ceux mentionnés à l’annexe 2 du Traité le ratifient.

Depuis près de 20 ans, une norme mondiale contre les essais nucléaires existe, fondée sur des moratoires unilatéraux et volontaires. « Je salue cette mesure de restriction, mais ce n’est pas suffisant », a dit M. Guterres. « Les essais nucléaires auxquels la République populaire démocratique de Corée continue de procéder montrent que même la norme la plus ferme ne saurait remplacer une interdiction juridiquement contraignante », a-t-il souligné.

L’an dernier, le Conseil de sécurité a adopté sa première résolution consacrée exclusivement aux essais nucléaires. Le Secrétaire général a dit espérer voir dans cette résolution « le signe d’un nouvel élan qui mènera à cet objectif essentiel qu’est l’élimination totale de la menace des armes nucléaires dans le monde ».

Journée du souvenir de la traite négrière : « chacun doit savoir l’ampleur de ce crime », déclare l’UNESCO

23 août 2017 – A l’occasion de la Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition, qui est célébrée chaque année le 23 août, l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a rappelé mercredi l’importance capitale de la transmission de l’histoire pour éclairer le combat contre toutes les formes d’oppression et de racisme aujourd’hui.

Des chaînes utilisées pour attacher les esclaves. Photo ONU/Mark Garte

Le 23 août marque la date anniversaire de l’insurrection en 1791 des hommes et des femmes mis en esclavage sur la partie occidentale de l’île de Saint-Domingue, qui reprendra à la proclamation de l’indépendance son nom amérindien d’origine : Haïti.« Leur révolte porte une revendication universelle de liberté, qui dépasse toute les limites de temps et d’espace. Elle parle à l’humanité tout entière, sans distinction d’origine ou de religion, et résonne aujourd’hui avec une force intacte », a déclaré la Directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova, dans un message.

Continuer la lecture

Journée des micro-, petites et moyennes entreprises : l’ONU fait l’éloge des jeunes entrepreneurs

Lara Khoury, créatrice de vêtements dans son studio à Beyrouth, au Liban. Photo: ONU Femmes / Joe Saade

27 juin 2017 – Les Nations Unies ont lancé mardi une nouvelle campagne mondiale visant à faciliter aux jeunes chômeurs l’obtention de financements et l’acquisition de nouvelles compétences pour démarrer une entreprise.

Lancée par l’Organisation internationale du Travail (OIT), le Centre du commerce international (ITC), le Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), la campagne se déroulera jusqu’au mois d’août.

Elle visera à « permettre aux jeunes entrepreneurs de réussir et à améliorer la durabilité et la qualité des possibilités d’emploi indépendant pour les jeunes », selon l’OIT.

L’agence onusienne a ajouté que les principaux défis à relever sont « l’absence de politiques et d’écosystèmes propices, l’accès limité aux capitaux et des outils insuffisants pour améliorer le développement des compétences et le transfert des connaissances ».

Continuer la lecture

Journée des réfugiés : l’ONU appelle à la solidarité alors que le nombre de personnes déplacées atteint un record

 

20 juin 2017 – Alors que le nombre de personnes déracinées par la violence et les persécutions dans le monde a atteint l’an dernier le chiffre record 65,6 millions, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé mardi la communauté internationale à apporter son soutien et afficher sa solidarité.

« Il importe de méditer sur le courage de ceux qui ont fui et la compassion dont font preuve ceux qui les accueillent à bras ouverts », a déclaré M. Guterres dans un message vidéo pour cette Journée qui est célébrée chaque année le 20 juin.

« Nous devons prendre l’engagement de restaurer l’intégrité du régime international de protection des réfugiés. Et nous devons travailler – ensemble – pour donner à chacun une chance de construire un avenir meilleur », a-t-il ajouté.

« J’ai rencontré tant de personnes qui ont tout perdu. Mais elles ne perdent jamais leurs rêves pour leurs enfants ou leur désir d’améliorer notre monde. En retour, elles ne demandent presque rien – juste que nous les aidions au moment où elles en ont le plus besoin. Et notre solidarité », a-t-il encore dit.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a aussi rendu hommage à la résilience et au courage des millions de personnes qui ont été forcées de fuir les guerres, les persécutions et la violence. « Alors qu’ils ont perdu leur foyer, leur travail, et quelquefois leur famille, ils ne baissent pas les bras pas et trouvent l’énergie de recommencer à zéro », a-t-il dit dans un message

Continuer la lecture