Archives de catégorie : Journées et années internationales

Journée des micro-, petites et moyennes entreprises : l’ONU fait l’éloge des jeunes entrepreneurs

Lara Khoury, créatrice de vêtements dans son studio à Beyrouth, au Liban. Photo: ONU Femmes / Joe Saade

27 juin 2017 – Les Nations Unies ont lancé mardi une nouvelle campagne mondiale visant à faciliter aux jeunes chômeurs l’obtention de financements et l’acquisition de nouvelles compétences pour démarrer une entreprise.

Lancée par l’Organisation internationale du Travail (OIT), le Centre du commerce international (ITC), le Fonds d’équipement des Nations Unies (FENU), la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED) et l’Organisation des Nations Unies pour le développement industriel (ONUDI), la campagne se déroulera jusqu’au mois d’août.

Elle visera à « permettre aux jeunes entrepreneurs de réussir et à améliorer la durabilité et la qualité des possibilités d’emploi indépendant pour les jeunes », selon l’OIT.

L’agence onusienne a ajouté que les principaux défis à relever sont « l’absence de politiques et d’écosystèmes propices, l’accès limité aux capitaux et des outils insuffisants pour améliorer le développement des compétences et le transfert des connaissances ».

Continuer la lecture

Journée des réfugiés : l’ONU appelle à la solidarité alors que le nombre de personnes déplacées atteint un record

 

20 juin 2017 – Alors que le nombre de personnes déracinées par la violence et les persécutions dans le monde a atteint l’an dernier le chiffre record 65,6 millions, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé mardi la communauté internationale à apporter son soutien et afficher sa solidarité.

« Il importe de méditer sur le courage de ceux qui ont fui et la compassion dont font preuve ceux qui les accueillent à bras ouverts », a déclaré M. Guterres dans un message vidéo pour cette Journée qui est célébrée chaque année le 20 juin.

« Nous devons prendre l’engagement de restaurer l’intégrité du régime international de protection des réfugiés. Et nous devons travailler – ensemble – pour donner à chacun une chance de construire un avenir meilleur », a-t-il ajouté.

« J’ai rencontré tant de personnes qui ont tout perdu. Mais elles ne perdent jamais leurs rêves pour leurs enfants ou leur désir d’améliorer notre monde. En retour, elles ne demandent presque rien – juste que nous les aidions au moment où elles en ont le plus besoin. Et notre solidarité », a-t-il encore dit.

Le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, Filippo Grandi, a aussi rendu hommage à la résilience et au courage des millions de personnes qui ont été forcées de fuir les guerres, les persécutions et la violence. « Alors qu’ils ont perdu leur foyer, leur travail, et quelquefois leur famille, ils ne baissent pas les bras pas et trouvent l’énergie de recommencer à zéro », a-t-il dit dans un message

Continuer la lecture

Le chef de l’ONU réclame un débat rationnel concernant les migrations

 

 

 

20 juin 2017 – En cette Journée mondiale des réfugiés, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a réclamé mardi un débat rationnel concernant les migrations, insistant sur le respect des droits humains tout en traitant les problèmes liés à la mobilité humaine.

« J’appelle à un débat rationnel en matière de migrations. Bien sûr, les pays ont le droit d’appliquer leurs propres politiques migratoires, mais ils doivent le faire dans le plein respect des droits de l’homme, tout en développant des politiques de coopération capables de résoudre les problèmes de mobilité humaine », a déclaré M. Guterres lors d’une conférence de presse au siège de l’ONU à New York.

Il a rappelé que la situation a considérablement changé aujourd’hui quand il la compare avec la période pendant laquelle il était Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, de 2005 à 2015.

« Au cours des dix années où j’ai été Haut-commissaire pour les réfugiés, je dois dire que, de manière générale, le droit international était respecté. Les frontières étaient, en général, ouvertes, avec très peu de situations où les réfugiés étaient rejetés ou renvoyés dans leur pays d’origine », a-t-il dit.

Continuer la lecture

Journée de l’environnement : l’ONU appelle les peuples à se rapprocher de la nature

Des jeunes riverains de la forêt nationale du Tapajent se baignent dans la rivière pour se rafraîchir de la chaleur intense du soleil brésilien. Photo: ONU / Eskinder Debebe (archives)

5 juin 2017 – A l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement (5 juin) dont le thème cette année est ‘Rapprocher les gens de la nature’, les Nations Unies invitent les femmes et les hommes du monde entier à réfléchir à la façon dont ils font partie de la nature et dont ils en dépendent.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres appelle ainsi les individus à être « en communion avec la nature » et à apprécier cette planète qui nous protège.

« Les océans, la terre, les forêts, l’eau, l’air que nous respirons, c’est notre environnement, la clef de voute d’un avenir durable », a déclaré M. Guterres dans un message vidéo. « Sans un environnement sain, il est impossible de mettre fin à la pauvreté et d’atteindre la prospérité », a-t-il ajouté faisant explicitement référence aux Objectifs de développement durable. Continuer la lecture

الأمين العام يؤكد الحاجة إلى الإصلاح والموارد فيما يتعرض حفظة السلام للخطر كل يوم

مناسبة اليوم الدولي لحفظة السلام التابعين للأمم المتحدة، كتب الأمين العام أنطونيو غوتيريش مقالا بدأه بالقول « عندما دخلتُ إلى مبنى الأمانة العامة للأمم المتحدة لأول مرة كأمين عام في كانون الثاني/يناير، كان أول عمل قمت به هو أنني وضعت إكليلا من الزهور إحياء لذكرى أكثر من 500 3 موظف من موظفي الأمم المتحدة الذين جادوا بأرواحهم في خدمة السلام

وفي وقت لاحق من الأسبوع نفسه، قتل اثنان من حفظة السلام التابعين للأمم المتحدة في جمهورية أفريقيا الوسطى، حيث كانا يؤديان عملهما للحيلولة دون أن تتحول المواجهات العنيفة بين الطوائف إلى عمليات قتل جماعي. ففي كل يوم يخاطر حفظة السلام التابعون للأمم المتحدة بحياتهم وهم يقومون بالوساطة بين الجماعات المسلحة التي تحاول قتل بعضها بعضا أو تسعى إلى إيذاء المدنيين »

Continuer la lecture

L’efficacité des opérations de maintien de la paix requiert des moyens adéquats et un soutien politique appuyé, selon l’ONU

23 mai 2017 – Intervenant devant le Conseil de sécurité, le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, a souligné mardi la nécessité d’assurer aux Casques bleus « les meilleures conditions possibles pour qu’ils puissent s’acquitter de leur mandat, y compris protéger les populations ».

Un casque et des gilets de protection de Casques bleus. Photo ONU/Marie Frechon

Une question qui arrive à point nommé, selon le chef du maintien de la paix, « au moment où nous intensifions nos efforts pour rendre nos opérations plus efficaces et plus économiques, en suivant les directives données par le Secrétaire général ».

Plusieurs commandants de forces militaires des opérations de maintien de la paix ont souligné aux membres du Conseil les complexités inhérentes à la conduite de leurs missions et qui doivent être prises en comptes dans la définition et redéfinition des mandats ainsi que dans l’allocation des financements.

Le général de corps d’armée Derick Mbuyiselo Mgwebi, Commandant de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), a ainsi rappelé que sa mission la plus importante en taille opère dans un pays dont la surface très étendue est comparable à celle de l’Europe occidentale. La taille de la RDC, a-t-il dit, complique fortement le déploiement des troupes sur le théâtre des opérations, à plus forte raison qu’il n’existe pas de routes fiables pour se déplacer d’un bout à l’autre de la RDC.

Continuer la lecture

في اليوم الدولي للتوعية بخطر الألغام، الأمم المتحدة تدعو إلى الاستجابة لاحتياجات الضحايا

بمناسبة اليوم الدولي للتوعية بخطر الألغام، حث الأمين العام أنطونيو غوتيريش جميع الدول الأعضاء على إبقاء هذه المسألة في صدارة جدول الأعمال الدولي « عند التفاوض بشأن السلام، وعند السعي إلى منع وقوع الأذى أثناء النزاعات، وعند نشر عمليات الاستجابة الإنسانية الطارئة في مناطق الحرب. »

إزالة الألغام في تمبكتو، مالي.المصدر : بعثة الأمم المتحدة المتكاملة المتعددة الأبعاد لتحقيق الاستقرار في مالي / ماركو دورمينو

وقال في رسالة بمناسبة اليوم والذي يحتفل به في الرابع من نيسان أبريل، « إن السلام بدون الإجراءات المتعلقة بالألغام هو سلام غير كامل. ولا ينبغي لأحد أن يعيش وهو خائف من الموت حتى بعد توقف القتال. » وأضاف غوتيريش،  » في عالم اليوم، ما فتئت النزاعات تتضاعف ويتزايد ترابطها. وأكثر ما يبعث على القلق أن كثيرا من الأطراف المتحاربة لا تبدي أي خجل في استهداف المدنيين بل تبدي تجاهلا صارخا للقانون الدولي الإنساني ». ويشار إلى أن موضوع عام 2017 هو : « تلبية احتياجات الناس محور العمل ». وتواصل الأمم المتحدة الدعوة لتعميم الأطر القانونية القائمة وتشجيع الدول الأعضاء على توسيع نطاق هذه الأنظمة، ووضع صكوك دولية جديدة لحماية المدنيين من ويلات الألغام الأرضية ومخلفات الحرب من المتفجرات. وتقوم بهذا العمل بالتعاون مع الدول المهتمة، والمجتمع المدني والمنظمات المعنية بالإجراءات المتعلقة بالألغام والمنظمات الدولية. وقال الأمين العام « إن الأجهزة المتفجرة اليدوية الصنع تتسبب في مقتل وإصابة آلاف المدنيين سنويا. وهذه الأجهزة الخبيثة مخبأة في المنازل والمدارس وتروِّع السكان المحليين. » ويصادف هذا العام 20 عاما على إنشاء دائرة الأمم المتحدة للأعمال المتعلقة بالألغام، وهو تعاون بين إدارات الأمم المتحدة ووكالاتها وبرامجها وصناديقها. والمعروف باسم « أونماس » اختصارا. وتعمل أونماس حاليا في 18 بلدا وإقليما لإنقاذ الأرواح وإعادة بناء المجتمعات المحلية. وفي رسالته لهذا اليوم، أشاد السيد غوتيريس بالبعثة « لقيادتها وشجاعتها والتزامها بالسلام ». وحتى الآن، قامت دائرة الأمم المتحدة للأعمال المتعلقة بالألغام وشركاؤها بتنظيف وإعادة 72 في المائة من الأراضي الملوثة المعروفة إلى المجتمعات المحلية، وإزالة الألغام من 31 مستشفى و 35 مركزا تعليما ، فضلا عن الأسواق وآبار المياه. وكانت الجمعية العامة للأمم المتحدة، قد أعلنت بموجب قرارها 97/60 المؤرخ في 8 كانون الأول/ديسمبر 2005، يوم 4 نيسان/أبريل من كل عام رسميا اليوم الدولي للتوعية بالألغام والمساعدة في الأعمال المتعلقة بالألغام. ودعت إلى استمرار الجهود التي تبذلها الدول، بمساعدة من الأمم المتحدة والمنظمات ذات الصلة المشاركة في الأعمال المتعلقة بالألغام، للقيام، حسب الاقتضاء، بتشجيع بناء قدرات وطنية وتطويرها في مجال الأعمال المتعلقة بالألغام في البلدان التي تشكل فيها الألغام والمخلفات المنفجرة للحرب تهديدا خطيرا على سلامة السكان المدنيين المحليين وصحتهم وأرواحهم، أو عائقا أمام جهود التنمية الاجتماعية والاقتصادية على الصعيدين الوطني والمحلي.

Journée internationale des femmes : l’ONU appelle à leur pleine participation au monde du travail

VIDEO : Entretien avec Phumzile Mlambo-Ngcuka, Directrice exécutive d’ONU Femmes

8 mars 2017 – Alors que les droits des femmes et des filles dans le monde sont attaqués, les Nations Unies ont célébré mercredi la Journée internationale des femmes en appelant à les émanciper et les former afin qu’elles atteignent l’égalité des sexes sur le lieu de travail.

« En ces temps troublés, alors que le monde devient plus imprévisible et chaotique, les femmes et les filles voient leurs droits remis en question, limités ou réduits », a noté le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, dans un message. « Le seul moyen de protéger les droits des femmes et des filles et de leur permettre de s’épanouir pleinement, c’est de les autonomiser ».

Des étudiantes d’un institut au Pakistan. Photo: Visual News Associates/Banque mondiale; Une coopérative de femmes rurales en Guinée. Photo: ONU Femmes/Joe Saade; Des femmes entrepreneurs au Liban. Photo: ONU Femmes/Joe Saade; Femmes et technologie. Photo: ONU Femmes/Gaganjit Singh

Selon lui, dans le monde entier, les traditions, les valeurs culturelles et les religions sont utilisées comme des prétextes pour s’attaquer aux droits des femmes, institutionnaliser le sexisme et défendre des pratiques misogynes.

« Malgré quelques progrès, ce sont les hommes qui occupent presque toutes les positions de pouvoir, et l’écart économique entre hommes et femmes est en train de se creuser, sur fond de mentalités arriérées et de machisme ambiant », a dit le Secrétaire général. « Cela ne peut plus durer et nous devons donner aux femmes les moyens d’agir à tous les niveaux et leur permettre de faire entendre leur voix et de maîtriser leurs propres vies et l’avenir de la planète ».

Continuer la lecture

Au Kenya, le chef de l’ONU participe à la célébration de la Journée des femmes

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, rencontre des jeunes femmes dans un bidonville de Mathare, à Nairobi, au Kenya. Photo ONU Habitat/Julius Mwelu

8 mars 2017 – En visite au Kenya, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a participé mercredi à Nairobi à la célébration par ce pays de la Journée internationale des femmes, plaidant pour la réalisation de l’égalité des sexes. « Dans notre monde, toutes les organisations des Nations Unies et la plupart des gouvernements, la plupart des institutions partout dans le monde, ont adopté l’égalité des sexes comme politique avec des programmes pour mettre en œuvre cette politique », a noté M. Guterres lors cette commémoration aux côtés de la Première Dame du Kenya.

« Mais nous sommes encore loin d’atteindre cet objectif. Et pourtant, bien des gens, même lorsqu’ils disent être favorables à l’égalité entre les sexes, ont beaucoup de difficultés à reconnaître les obstacles qui rendent difficile cette égalité entre les sexes et à s’engager fermement à éliminer ces obstacles », a-t-il ajouté.

Continuer la lecture

Message du Secrétaire général de l’ONU à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme

 

Les droits de la femme font partie intégrante des droits de l’homme. Mais en ces temps troublés, alors que le monde devient plus imprévisible et chaotique, les femmes et les filles voient leurs droits remis en question, limités ou réduits.

Le seul moyen de protéger les droits des femmes et des filles et de leur permettre de s’épanouir pleinement, c’est de les autonomiser.

Les déséquilibres qui caractérisent depuis toujours les relations de pouvoir entre hommes et femmes, encore aggravés par l’accroissement des inégalités au sein de la société et entre pays, exposent les femmes et les filles à davantage de discrimination. Dans le monde entier, les traditions, les valeurs culturelles et les religions sont utilisées comme des prétextes pour s’attaquer aux droits des femmes, institutionnaliser le sexisme et défendre des pratiques misogynes.

Continuer la lecture