Archives de catégorie : ODD

نصف سكان الأرض يعيشون في الحضر.. والأمم المتحدة تركز على دور المدن في التنمية

فيما تستمر أعمال منتدى الأمم المتحدة رفيع المستوى المعني بالتنمية المستدامة، تركز اجتماعات اليوم على الدور الحرج الذي تلعبه المدن حول العالم في جعل التنمية المستدامة واقعا ملموسا

ولكن لتحقيق ذلك، « تحتاج المدن إلى التحرك بشكل أسرع لتحقيق أهـداف التنمية المستدامة لعام 2030″ وفق ما جاء في بيان صحفي صدر

مدينة نيويورك تصبح أول مدينة في العالم ترفع تقاريرها مباشرة إلى الأمم المتحدة. في الصورة، مقر الأمم المتحدة في منهاتن.
UN Photo/Mark Garten

اليوم الأربعاء عن برنامج الأمم المتحدة للمستوطنات البشرية. فبناء على استنتاج تقرير جديد من البرنامج حول التقدم المحرز منذ اعتماد الأهداف عام 2015، تحرز السلطات المحلية والوطنية تقدما غير متساو نحو تحقيق الهدف الحادي عشر الذي ينص على جعل المدن آمنة وشاملة ومرنة ومستدامة بحلول عام 2030.

نمو سكان الحضر وأهمية المدن في تحقيق أجندة 2030

ويشير البيان إلى ارتباط العديد من أهداف التنمية المستدامة الأخرى ارتباطا مباشرا بالتحضر، بما في ذلك تلك المتعلقة بالمياه والصرف الصحي والطاقة المستدامة والبيئة والاستهلاك المستدام

Continuer la lecture

La réussite des Objectifs de développement durable requiert l’implication de tous (ONU)

Photo: ONU/Evan Schneider
La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina Mohammed, s’adresse à la réunion spéciale du Conseil économique et social sur les sociétés résilientes et inclusives pour tous.

23 Mai 2018- La numéro deux de l’ONU a souligné mercredi que le Programme de développement durable à l’horizon 2030 se fait pour les gens, par les gens et doit être réalisé par eux. « Son succès dépendra de tous les acteurs de la société, c’est une responsabilité collective », a déclaré la Vice-Secrétaire générale de l’ONU, Amina Mohammed, lors d’une réunion spéciale du Conseil économique et social des Nations Unies (ECOSOC) organisée sur le thème : ‘Vers des sociétés durables, résilientes et inclusives grâce à la participation de tous

« L’inclusion est en effet au cœur du Programme 2030 », a également déclaré la Présidente de l’ECOSOC, Maria Chatardova, soulignant que le développement durable requiert d’encourager la participation constructive et approfondie de tous les secteurs de la société. « Les sociétés au sein desquelles des groupes sont systématiquement exclus de la vie politique et économique courent le risque de voir leurs gains de développement compromis », a-t-elle prévenu.

Mettre l’accent sur la participation des femmes et des jeunes

Mme Mohammed s’est dite convaincue de promouvoir un environnement favorable à la participation, avec une tolérance pour des points de vue différents, pour réaliser les objectifs collectifs, parvenir à de meilleures lois et promouvoir la responsabilisation.

Continuer la lecture

500 000 enfants « non recensés » vivent dans des pays incapables de mesurer les progrès des ODD (UNICEF)

7 mars 2018  – Selon un rapport publié mercredi par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), plus d’un demi-milliard d’enfants vivent dans des pays où les Objectifs de développement durable (ODD) deviennent rapidement hors de portée. L’UNICEF, confirme un manque alarmant de données dans 64 pays, ainsi que des progrès insuffisants pour atteindre les ODD dans 37 autres pays où les données permettent un suivi.

Le rapport de l’UNICEF, intitulé « Progrès pour les enfants à l’ère des ODD », est le premier rapport thématique évaluant l’efficacité visant à atteindre les cibles mondiales des ODD qui concernent les enfants et les jeunes. Le rapport indique en guise d’avertissement que 520 millions d’enfants vivent dans des pays qui manquent totalement de données sur les deux tiers, au moins, des indicateurs des ODD relatifs aux enfants ou qui ne disposent pas de données suffisantes pour évaluer leurs progrès, ce qui rend effectivement ces enfants « non recensés ».

FAO/Ubirajara Machado
Des enfants mangent un repas dans une école participant à un programme d’alimentation scolaire en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Lorsque des données suffisantes sont disponibles, l’ampleur du défi que présentent les cibles des ODD reste décourageante. Le rapport souligne que 650 millions d’enfants vivent dans des pays où au moins les deux tiers des ODD sont hors de portée à moins de faire des progrès accélérés. Dans ces pays, encore plus d’enfants que maintenant pourraient faire face à de mauvaises possibilités d’avenir d’ici 2030.

Continuer la lecture

Développement : pour le chef de l’ONU, l’économie mondiale doit offrir des chances à tous

27 février 2018  –Alors que le monde est confronté à une crise de légitimité et de confiance, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé mardi à faire de la réalisation d’un développement inclusif et durable, un objectif à part entière, mais aussi « notre meilleur mode de prévention ». « Nous devons avoir une économie mondiale, une économie qui travaille pour tout le monde et qui offre des chances à tous », a déclaré le Secrétaire général lors d’une réunion du Conseil économique et social (ECOSOC) consacrée au repositionnement du système de développement de l’ONU.

Photo Banque mondiale/John Hogg
Des pêcheurs de Namibie

A cet égard, le chef de l’ONU a estimé que le Programme de développement durable à l’horizon 2030 est « notre contribution cruciale ». Citant aussi le Programme d’action d’Addis-Abeba sur le financement du développement, il a insisté sur le fait que les objectifs du Programme 2030 requièrent de l’ambition pour changer la manière dont nous travaillons.

Personne ne doute, a dit M. Guterres, des bienfaits de la mondialisation, comme l’intégration des économies, l’expansion du commerce et les avancées étonnantes de la technologie. Mais beaucoup trop de personnes sont laissées de côté : les femmes ne participent toujours pas comme elles méritent au marché du travail, les écarts salariaux subsistent, le chômage des jeunes est à un niveau alarmant et les inégalités se répandent.

Les gens, a prévenu le Secrétaire général, s’interrogent sur un monde où une poignée de personnes est aussi riche que la moitié de l’humanité. L’exclusion a un prix, a-t-il prévenu, en citant : « la frustration, l’aliénation et l’instabilité » et en poursuivant sur l’aggravation des vulnérabilités aux chocs économiques et climatiques et les risques de migrations forcées, et son corollaire, la tentation d’écouter le chant des sirènes de l’idéologie extrémiste.

Continuer la lecture

اجتماعات بالأمم المتحدة حول القضاء على الفقر لتحقيق التنمية المستدامة

افتتحت بمقر الأمم المتحدة أعمال الدورة السادسة والخمسين للجنة التنمية الاجتماعية بمشاركة مسؤولين معنيين من الدول الأعضاء، تحت شعار

« استراتيجيات القضاء على الفقر من أجل تحقيق التنمية المستدامة للجميع »

نائبة الأمين العام للأمم المتحدة أمينة محمد قالت إن اللجنة تقوم بدور مهم في التعامل مع التحديات مثل القضاء على الفقر، وتقليص انعدام

اجتماعات لجنة التنمية الاجتماعية. UN Photo/Manuel Elias

المساواة، وحماية البيئة، وكل ذلك يقع أيضا في جوهر أجندة التنمية المستدامة التي اتفق العالم على تحقيقها بحلول عام 2030

« أهداف أجندة التنمية المستدامة 2030، المتمثلة في القضاء على الفقر بجميع أشكاله وأبعاده، تتطلب من جميع الدول تعزيز تمكين ومشاركة من يعيشون في ظل الفقر والأوضاع الصعبة. ويتعين علينا أيضا أن ننظر إلى الأسباب الجذرية للفقر من خلال نهج شامل ومتعدد الأبعاد »

وأكدت أمينة محمد أهمية تعزيز السياسات والحماية الاجتماعية لضمان أن تعم مزايا العولمة على الجميع

وأشارت أمينة محمد إلى التقدم المحرز في تقليص الفقر المدقع، وتوفير التعليم والرعاية الصحية وتعزيز تمكين المرأة والشباب وذوي الإعاقة، والمسنين والسكان الأصليين

ولكنها قالت إن تراجع معدلات الفقر المدقع، ليس متكافئا في كل مناطق العالم وداخل الدولة الواحدة وبين المجموعات الاجتماعية المختلفة

وشجعت نائبة الأمين العام لجنة التنمية الاجتماعية على التأكيد على حتمية إسراع وتيرة النمو الاقتصادي الجامع والعادل، بما في ذلك توفير الوظائف المنتجة والعمل الكريم للجميع

Financement des ODD : le rôle essentiel du secteur privé

La réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) nécessitera d’ici 2030, pour une période de 15 ans, quelque 90 000 milliards de dollars. Une somme colossale qui a incité le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson à organiser mardi, au Siège de l’ONU, à New York, une nouvelle réunion pour favoriser l’émergence de financements innovants.

Soulignant que le coût de l’inaction serait bien plus grand, Peter Thomson a mis l’accent lors de

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Peter Thomson (Crédit photo: ONU/JC McIlwaine)

son intervention sur l’importance du secteur privé, dépositaire des plus grands bassins de ressources du monde et principal moteur de l’esprit d’entreprise et de l’innovation dans le monde.

Pour le diplomate fidjien, il est essentiel que le secteur privé soit considéré comme un partenaire clé dans les discussions de la communauté internationale sur la façon de mobiliser les investissements nécessaires à la réalisation des ODD.

« Nous devons distinguer les diverses sources de capital et les classes d’actifs qu’elles représentent et reconnaître leurs différentes sphères d’exploitation et leur influence – des multinationales aux agriculteurs de base, » a déclaré Peter Thomson, avant d’ajouter : « En effet, par exemple, les investisseurs institutionnels disposent de vastes fonds de capital gérés par des compagnies d’assurance, des fonds de pension, des fonds souverains et des organisations philanthropiques. »

Le Président de l’Assemblée générale a fait remarquer que dans l’OCDE, les investissements institutionnels sont évalués à plus de 80 milliards de dollars. Or, a-t-il souligné, le changement du comportement d’investissement de cette catégorie d’acteurs du secteur privé a le potentiel de transformer nos efforts mondiaux pour établir des systèmes financiers durables qui favorisent les investissements à long terme, l’inclusion sociale et l’intendance de l’environnement et génèrent la croissance économique.

Des messagers pour les Objectifs du développement durable

Le point commun entre Shakira, la reine Mathilde, Forest Whitaker, Jeffrey Sacks et Lionel Messi ? Ils sont tous engagés aux côtés du Secrétaire général des Nations Unies pour la réussite des Objectifs de développement durable (ODD).

Mardi, le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki Moon a rendu publique une liste de 15 personnalités, du monde politique, du privé, de la culture ou du milieu universitaire qui se sont engagées à soutenir la mise en œuvre de ces objectifs. Les 17 ODD, adoptés par l’assemblée générale des Nations Unies en septembre dernier, visent à mettre un terme à la pauvreté, à combattre les inégalités et le changement climatique, en ne laissant personne pour compte. Continuer la lecture

Sommet sur le développement durable : dix-sept nouveaux objectifs pour les quinze prochaines années

Cette semaine Escale s’intéresse au Sommet des Nations Unies sur le développement durable organisé à New York du 25 au 27 septembre 2015. Le Sommet a rassemblé plus de 150 chefs d’États et de gouvernement qui ont adopté les dix-sept Objectifs de développement durable (ODD) à réaliser d’ici 2030. Il a été marqué par la présence exceptionnelle du Pape François qui s’est rendu au Siège des Nations Unies le 25 septembre. Après un entretien avec le Secrétaire général, le Souverain Pontife s’est adressé au personnel de l’Organisation et a rendu hommage à la mémoire de ceux qui ont perdu la vie au service de l’ONU. Il a ensuite prononcé une allocution dans la grande salle de l’Assemblée générale.

Le Sommet a adopté le nouveau programme de développement pour l’après 2015 qui s’articule autour de dix-sept objectifs et pas moins de 169 cibles. Il se veut être « une charte pour l’humanité et pour la planète au 21ème siècle ». Les ODD s’inscrivent dans le prolongement des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMS) qui arriveront à échéance à la fin de l’année. Continuer la lecture

La pauvreté dans le monde devrait passer pour la première fois sous la barre des 10%, selon la Banque mondiale

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

Les 17 Objectifs de développement durable (ODD) du Programme de développement durable à l’horizon 2030 de l’ONU. Photo : ONU/Project Everyone

5 octobre 2015 – Le nombre de personnes dans le monde vivant dans l’extrême pauvreté devrait passer pour la première sous la barre des 10% en 2015, selon des prévisions de la Banque mondiale publiées dimanche, alors que la communauté internationale vient d’adopter un Programme de développement durable avec pour objectif d’éradiquer l’extrême pauvreté à l’horizon 2030. Continuer la lecture