Archives de catégorie : Syrie

مؤتمر بروكسل.. تعهدات بـ 4.4 مليار دولار من أجل الأزمة السورية

تعهد المانحون الدوليون بمبلغ 4.4 مليار دولار لدعم المساعدات الإنسانية المنقذة للحياة – داخل سوريا وفي المنطقة – خلال عام 2018

وفي ثاني وآخر أيام مؤتمر بروكسل لدعم مستقبل سوريا والمنطقة، أشار وكيل الأمين العام للشؤون الإنسانية ومنسق الإغاثة الطارئة مارك

UNHCR/Bassam Diab
أرشيف: أم سورية وطفلها نزحوا من منطقة الغوطة الشرقية في سوريا تستخدم حطب الوقود وبعض الورق المقوى لغلي البيض في ملجأ في ريف دمشق.

لوكوك إلى أن الخطة الإقليمية للاجئين والقدرة على التكيف، التي تسعى الأمم المتحدة من خلالها إلى تأمين مبلغ 5.6 مليار دولار لدعم اللاجئين السوريين في البلدان المجاورة، قد مولت بنسبة 27%. إذ حيث التزم المانحون الدوليون في مؤتمرات سابقة بـ 1.2 مليار دولار

هذا بجانب نداء آخر إنساني بمقدار 3.6 مليار دولار لتوفير المساعدة والحماية لإنقاذ حياة 13.1 مليون شخص داخل سوريا. كما أكد المجتمع الدولي أيضا تمويل 3.4 مليار دولار للعمل الإنساني خلال عامي 2019 و2020 للاستجابة للأزمة السورية

وقال لوكوك:

« ما أستطيع أن أؤكده هو أنه إذا تم إعطاؤنا الموارد، فيمكننا التخفيف من معاناة الناس في سورياكل شهر نصل إلى 7.5 مليون شخص أو أكثر بمواد غذائية وصحية« 

وأوضح وكيل الأمين العام ضرورة التركيز على الفئات الأكثر ضعفا والأشد حاجة في البلاد، وخصوصا أولئك الذين يعيشون في الغوطة الشرقية وإدلب، والأكثر ضعفا في الأجزاء التي تسيطر عليها الحكومة

وبينما دعا وكيل الأمين العام إلى رفع مستوى التوعية بالمخاطر الناجمة من مخلفات الحرب غير المنفجرة من أجل حماية الناس، شدد على أهمية إيلاء تعليم الأطفال السوريين أولوية قصوى

« بالنظر إلى المستقبل، أود التأكيد على أهمية زيادة التركيز على توفير التعليم للأطفال – سواء كانوا لاجئين أو ما زالوا داخل البلاد« 

 

Syrie : à Bruxelles, l’ONU lance un appel de fonds de 9,1 milliards de dollars pour sa réponse humanitaire

24 Avril 2018-  A l’ouverture de la Conférence de soutien à l’avenir de la Syrie et de la région qui se tient à Bruxelles, les Nations Unies ont lancé un appel de fonds urgent de 9,1 milliards de dollars pour l’année 2018. Ce montant doit permettre à l’ONU et à ses partenaires de venir en aide à 13,1 millions de personnes à l’intérieur des frontières de la Syrie, ainsi qu’aux 5,6 millions de réfugiés syriens et à leurs communautés d’accueil.

Photo OCHA
Un abri à Harjalleh en Syrie accueille des milliers de personnes déplacées de la Ghouta orientale.

Le financement de la réponse humanitaire à la crise syrienne est critique, l’ONU n’ayant reçu à ce jour que 23% des fonds nécessaires pour ses opérations. « Alors que le nombre de personnes ayant un besoin urgent d’assistance continue de croître, l’ONU a épuisé ses ressources pour répondre », a déclaré le chef de l’humanitaire des Nations Unies, Mark Lowcock, au premier jour de cette conférence co-organisée par l’ONU et l’Union européenne.

Au cours des premiers mois de 2018, la crise humanitaire en Syrie s’est encore aggravée. Plus de 700.000 personnes ont été déplacées par la violence et les besoins aigus depuis le début de l’année. « Près de 70% de la population vit actuellement dans une extrême pauvreté », a averti M. Lowcock qui est également Coordonnateur des secours d’urgence de l’ONU.

Continuer la lecture

الأزمة السورية، بعد 7 سنوات من الصراع

مع استمرار تدهور الأوضاع في سوريا، يعقد مؤتمر بروكسل الثاني حول « دعم مستقبل سوريا والمنطقة » والذي سيركز على الدعم الإنساني وتعزيز العملية السياسية التي تقودها الأمم المتحدة في جنيف. ينظم المؤتمر، الذي يعقد يومي الثلاثاء والأربعا، الأمم المتحدة والاتحاد الأوروبي

ويعمل الأمين العام للأمم المتحدة وفريقه لإيجاد سبل لكسر الجمود الراهن في سوريا، لكن الوساطة التي يقوم بها لا تعد بديلا عن اتفاق وعمل الدول الأعضاء في مجلس الأمن الدولي

ويعتمد السلام على القدرة على إقناع الأطراف على القدوم إلى طاولة المفاوضات. ويقوم مجلس الأمن بدور القيادة على مسار العمل السياسي بشأن سوريا

عام 2017، ناقش أعضاء المجلس الخمسة عشر القضية السورية 33 مرة- لتصبح أكثر قضية تتم مناقشتها، في مشاورات غير رسمية

منذ عام 2012، اعتمد مجلس الأمن 23 قرارا، تتعلق بشكل كبير بسوريا. وعقدت الأمم المتحدة المحادثات السورية-السورية ثماني مرات منذ عام 2016، لإيجاد حل سياسي للصراع

ويحقق مجلس حقوق الإنسان في جميع انتهاكات القانون الدولي منذ مارس آذار عام 2011، عبر لجنة التحقيق الدولية المستقلة

عندما يتم السماح بالوصول الإنساني، تعمل قوافل الإغاثة بقيادة الأمم المتحدة، من أجل الوصول إلى المحتاجين داخل سوريا بالإضافة إلى تقديم الدعم لملايين اللاجئين في الدول المجاورة والبلدان الأخرى

عام 2017، وصلت القوافل الإنسانية، بقيادة الأمم المتحدة، إلى أكثر من 800 ألف شخص داخل سوريا. شملت مواد الإغاثة إمدادات السكن الطارئة، والغذاء، والعلاج الطبي، وتدريب العاملين في المجال الطبي، والتلقيح ضد الأمراض، والخدمات التعليمية… وما زالت الاحتياجات هائلة

Syrie : l’ONU juge nécessaire d’accroître la réponse humanitaire

17  Avril 2018-Le chef de l’humanitaire de l’ONU, Mark Lowcock, a fait le point mardi sur la situation humanitaire en Syrie devant le Conseil de sécurité et a insisté sur la nécessité d’accroître l’assistance fournie à la population syrienne dans le besoin.

Photo UNICEF/Amer Al Shami
Une rue à Douma, dans la Ghouta orientale, en Syrie (archives).

« Alors que la conférence qui se tiendra à Bruxelles les 24 et 25 avril approche, nous avons une occasion immédiate de faire des progrès pour atténuer les souffrances en finançant pleinement les opérations humanitaires. Avec un appel de fonds actuellement financé à moins de 15%, je ne saurais trop insister sur l’importance de soutenir et d’intensifier la réponse internationale », a dit M. Lowcock dans un exposé devant les membres du Conseil.

Le chef de l’humanitaire de l’ONU a fait le point sur la situation humanitaire à Raqqa et Rukban, ainsi que dans la Ghouta orientale, à Idlib et à Afrin.

Continuer la lecture

Syrie : Devant le Conseil de sécurité réuni d’urgence, António Guterres réitère son appel à la retenue

14 avril 2018  – Devant le Conseil de sécurité réuni samedi matin d’urgence, après les frappes aériennes effectuées plus tôt en Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni, le Secrétaire général a une nouvelle fois exhorté tous les États Membres à faire preuve de retenue et à éviter tout acte qui pourrait aggraver la situation.

Photo : ONU/Manuel Elias
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est adressé au Conseil de sécurité lors d’une réunion d’urgence sur la situation en Syrie, le samedi 14 avril 2018.

« La Syrie représente aujourd’hui la menace la plus sérieuse pour la paix et la sécurité internationales», a déclaré en fin de matin, lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, António Guterres tout en réaffirmant «la nécessité d’éviter que la situation ne devienne incontrôlable ».

Il a appelé les membres du Conseil de sécurité à s’unir et à exercer leur responsabilité principale en matière de maintien de la paix et de la sécurité internationales, conformément à la Charte des Nations Unies.

« J’ai suivi de près les informations faisant état de frappes aériennes en Syrie menées par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni », a déclaré le Secrétaire général, notant que les trois États avait indiqué que leur objectif était de cibler les capacités d’armes chimiques du gouvernement syrien et de décourager leur utilisation future.

Continuer la lecture

Syrie : le chef de l’ONU appelle à la cessation des combats à Douma dans la Ghouta orientale

08 Avril 2018 – Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit profondément préoccupé dimanche par le regain de violences au cours des 36 dernières heures à Douma dans la Ghouta orientale, en Syrie, après une période de calme relatif.

Photo OCHA/Ghalia Seifo
Douma, dans la Ghouta orientale, en Syrie (archives).

Les informations reçues font état de frappes aériennes et de bombardements soutenus sur Douma, de meurtres de civils, de destruction d’infrastructures civiles, et d’attaques ayant endommagé plusieurs établissements de santé. Il y a également eu des bombardements sur la ville de Damas, qui auraient tué des civils.

“Le Secrétaire général appelle toutes les parties à cesser les combats et à rétablir le calme et à se conformer pleinement à la résolution 2401 (2018) du Conseil de sécurité. Il réitère qu’il n’y a pas de solution militaire au conflit”, a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse.

Continuer la lecture

Crise syrienne : « aucun pays au monde ne devrait assumer seul le défi auquel le Liban est confronté » (ONU)

UNICEF/Alessio Romenzi
Une petite fille syrienne est assise sur une chaise cassée dans le camp Faida 3, un village de tentes pour réfugiés syriens dans la vallée de la Bekaa, au Liban

19 Mars  2018 -Les Nations Unies ont octroyé lundi 6,5 millions de dollars pour répondre aux besoins des personnes les plus vulnérables qui ont trouvé refuge au Liban.

Sept ans après son éclatement, la crise syrienne a eu un profond impact humanitaire, socio-économique et politique sur le Liban et ses habitants. Le pays accueille 1,5 million de Syriens et plusieurs centaines de milliers de réfugiés palestiniens.

Malgré les efforts humanitaires, les besoins de ces communautés fragiles dépassent les ressources et les capacités des partenaires de l’ONU, et les mécanismes d’adaptation des plus vulnérables sont sévèrement mis à l’épreuve.

Continuer la lecture

Syrie : sept ans après le début du conflit, 6,5 millions de personnes sont en état d’insécurité alimentaire (PAM)

Photo PAM/Dina Elkassaby
Des Syriens recevant des rations alimentaires du PAM. (archive)

15 Mars  2018 -Alors que la guerre en Syrie entre jeudi dans sa huitième année, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) tire la sonnette d’alarme sur la détresse humanitaire vécue par les civils qui paient le plus lourd tribut. Plus d’un tiers de la population syrienne est déplacée à l’intérieur du pays. Environ 6,5 millions de personnes sont en état d’insécurité alimentaire et quatre autres millions – deux fois plus qu’il y a un an – risquent de l’être.

« Chaque jour qui passe sans que la crise ne soit résolue est un jour de plus qui témoigne de notre échec vis-à-vis du peuple syrien », a déclaré Jakob Kern, le représentant du PAM en Syrie. « Notre seule priorité doit être de mettre un terme à ce conflit. L’Histoire nous tiendra pour responsables », a-t-il prévenu.

Jeudi, un convoi conjoint de l’ONU, du Comité international de la Croix rouge et du Croissant rouge a pu livrer une aide alimentaire à 26.100 personnes dans le besoin à Douma, dans la Ghouta orientale. « Mais beaucoup plus (de produits) sont nécessaires, tels que des médicaments, des fournitures médicales et d’autres produits indispensables », a souligné le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) en Syrie.

Continuer la lecture

Syrie : « combien d’enfants syriens devront encore mourir cette année des violences ? »

13 Mars 2018 – Alors que le conflit en Syrie entre jeudi dans sa huitième année, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a tenu pour la première fois mardi un débat de haut niveau sur les violations des droits des enfants dans le pays.

UNICEF/NYHQ2012-0218/Romenzi
Des enfants syriens s’abritent derrière la porte d’une maison, au milieu de tirs et de bombardements, dans une ville touchée par le conflit

A cette occasion, la Haut-Commissaire adjointe des Nations Unies aux droits de l’homme, Kate Gilmore, a rappelé que le conflit syrien a tué 400.000 personnes et en a blessé plus de 1 million. Selon Mme Gilmore, ce conflit a non seulement nié les droits humains fondamentaux des enfants, mais leur a également volé leur enfance.

Près des deux tiers des enfants de Syrie ont besoin d’assistance humanitaire, plus d’un million vivent dans des zones difficiles d’accès, et la moitié des déplacés internes sont des enfants, a indiqué la Haut-Commissaire adjointe. Elle a assuré que ces violations sont commises par les autorités syriennes et par des groupes armés et que la situation avait encore empiré en 2017 avec une escalade du conflit et le nombre de violations vérifiées des droits des enfants le plus élevé depuis 2012.

« Combien d’enfants syriens devront encore mourir cette année des violences ? » a demandé Mme Gilmore, dénonçant l’échec de la communauté internationale dans la protection des civils, et en particulier des enfants. la Haut-Commissaire adjointe a exhorté le Conseil à renouveler le mandat de la Commission d’enquête indépendante en Syrie et l’a encouragé à renvoyer la situation devant la Cour pénale internationale (CPI).

Au moins 910 enfants tués en 2017 en Syrie

A Geneve, le Coordonnateur humanitaire régional des Nations Unies pour la crise syrienne, Panos Moumtzis, a indiqué que sur les 13,1 millions de personnes ayant besoin d’une assistance humanitaire en Syrie, 40% de ces personnes vulnérables sont des enfants.

Continuer la lecture

« En 2017, plus d’enfants ont été tués en Syrie que depuis le début de la guerre » – António Guterres

12 Mars  2018 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé lundi le Conseil de sécurité à ne suivre qu’un seul ordre du jour : « mettre fin aux souffrances du peuple syrien et trouver une solution politique au conflit ».

Photo UNICEF/UN013166/Al Shami
Dans la Ghouta orientale, en Syrie, un jouet d’enfant dans les décombres d’un bâtiment détruit (photo d’archives).

« En 2017, plus d’enfants ont été tués en Syrie que depuis le début de la guerre », a déclaré le Secrétaire général, se disant déçu « par tous ceux qui, année après année, en agissant ou en n’agissant pas, par dessein ou par indifférence, ont permis cet état de fait ».

M. Guterres a souligné que l’ONU ne peut avoir une vision d’ensemble de la manière dont la résolution 2401 (2018) du Conseil est mise en œuvre, à cause de l’accès limité sur le terrain. Si le conflit a diminué en intensité dans certaines zones, il n’y a pas eu de cessation des hostilités, a-t-il déploré, rappelant que la résolution réclame précisément cela. La violence se poursuit dans la Ghouta orientale et au-delà, à Afrin, dans certaines parties d’Edleb et à Damas, a déclaré le Secrétaire général.

Depuis l’adoption de la résolution 2401, les frappes et les combats se sont intensifiés dans la Ghouta orientale et ont fait des centaines de victimes civiles.  Contrairement à ce que demande la résolution, il n’y a pas d’accès humanitaire sûr et sans entrave et aucun siège n’a été levé, a poursuivi M. Guterres. « A notre connaissance, aucune personne gravement malade ou blessée n’a pu être évacuée ».

Continuer la lecture