Archives de catégorie : #UNGA 73

La Présidente de l’Assemblée générale appelle à traduire les engagements pris en actions concrètes

01 Octobre 2018- A la clôture du débat général de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, a appelé lundi les Etats membres à traduire en actions concrètes les engagements qu’ils ont pris pendant ce débat.

Photo ONU/Cia Pak
María Fernanda Espinosa, Présidente de la soixante-treizième session de l’Assemblée générale, termine le débat général annuel de l’Assemblée générale.

« Nous sommes mis au défi de traduire toutes les idées, les engagements pris et les défis posés en actions concrètes, marquées par une plus grande efficacité et un plus grand impact dans la vie des personnes, surtout dans la vie de celles qui ont le plus besoin de cette Organisation », a-t-elle dit du haut de la tribune de l’Assemblée à New York.

Elle a remercié les 121 chefs d’Etat et de gouvernement, les neuf vice-présidents et vice-premiers ministres, et les ministres et représentants qui ont pris la parole pendant le débat général.

Continuer la lecture

L’Algérie appelle à réformer l’ONU pour résoudre la « crise morale » du multilatéralisme

29 septembre 2018   – A la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, le chef de la diplomatie algérienne a appelé samedi à rejeter la « logique dangereuse » des politiques de puissance en renforçant l’action multilatérale : « la meilleure voie pour relever les défis mondiaux en matière de sécurité et de développement ».

Photo ONU/Cia Pak
Le Ministre des affaires étrangères algérien, Abdelkader Messahel, prend la parole à la soixante-treizième session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

« Ce n’est pas sans regret que nous constatons que le monde dans son ensemble continue de vivre au rythme d’une crise multiforme d’une rare intensité. Une crise à propos de laquelle M. Antonio Guterres était parfaitement fondé de s’alarmer », a déclaré Abdelkader Messahel, le Ministre des affaires étrangères algérien.

Pour Alger, le monde ne peut plus « s’accommoder de la perpétuation d’un ordre international qui ne favorise plus la promotion et la concrétisation des valeurs universelles de la paix, de la justice, de l’égalité et du développement ».

« Le triste constat que nous devons nous résoudre à faire est que nous sommes face à une véritable crise morale », a dit le chef de la diplomatie algérienne. « Aujourd’hui, plus que jamais depuis sa création, l’ONU se doit de trouver les voies et moyens à même de lui permettre de jouer pleinement le rôle que ses pères fondateurs lui ont assigné au sortir d’une conflagration planétaire dévastatrice », a-t-il ajouté.

Si l’ONU demeure « l’enceinte par excellence du dialogue et de la coopération entre toutes les nations du monde », elle se doit également d’être porteuse des changements nécessaires à cet effet, estime l’Algérie.

Le Ministre algérien a appelé à réparer « l’injustice historique faite au continent africain » en termes de sous-représentation dans les instances onusiennes plus particulièrement au Conseil de sécurité, soulignant que la réforme doit également porter sur la revitalisation de l’Assemblée générale,

Continuer la lecture

الجزائر: قضية الصحراء الغربية لن تحل إلا من خلال تقرير الشعب الصحراوي لمصيره

قال وزير الشؤون الخارجية الجزائري عبد القادر مساهل إن « قضية الصحراء الغربية من صميم مسؤولية الأمم المتحدة باعتبارها مسألة تصفية استعمار » ولذا تؤمن بلاده بأن حلها لن يتم إلّا « من خلال تمكين الشعب الصحراوي من ممارسة حقه الثابت وغير القابل للتنازل في تقرير مصيره »

وأضاف عبد القادر مساهل في مداولات الدورة الـ 73 للجمعية العامة:

« إن بلادي التي تجدد دعمها التام لجهود الأمين العام للأمم المتحدة ومبعوثه الخاص إلى الصحراء الغربية، تأمل أن يكلل نشاطهما بمساهمة الاتحاد الإفريقي لإعادة بعث المفاوضات دون شروط مسبقة وبحسن نية بين طرفي النزاع، المملكة المغربية وجبهة البوليساريو، قصد التوصل إلى حل سياسي يرضي الطرفين ويضمن تقرير المصير لشعب الصحراء الغربية »

وفي مجمل كلمته، تطرق الوزير الجزائري إلى تجربة بلاده في مكافحة الإرهاب. وأضاف أن الإرهاب، الذي كانت الجزائر أولى أهدافه مع نهاية القرن الماضي، أصبح أحد الآفات الكونية الأكثر فتكا. وشدد على ضرورة أن تعمل المجموعة الدولية على محاربة الإرهاب بشكل ترافقه إجراءات مكافحة التطرف وتشجيع سياسات تؤسس للعيش المشترك

وقال إن الجزائر تتابع باهتمام بالغ الأزمات والنزاعات في المنطقة، إدراكا منها بمسؤولياتها ومساهمتها في مجال حفظ السلام والأمن الدوليين. وأضاف أن بلاده تواصل القيام بدورها انطلاقا من قناعة بعدم إمكانية فض النزاعات بشكل نهائي، دون الاعتماد على سياسة ترتكز على ملكية الحل من الأطراف، والحوار الشامل الذي يضع المصالح الوطنية فوق كل اعتبار، ويصون سيادة الدول واستقلالها ووحدتها الترابية

وقال « سواء تعلق الأمر بالوضع في مالي أو ليبيا أو سوريا أو اليمن، فإنه لا مناص من هذه المقاربة لتمكين هذه الدول الشقيقة من استرجاع الأمن والاستقرار ولتباشر بعد ذلك عملية إعادة البناء »