Archives de catégorie : #UNSG_António_Guterres

Tremblement de terre en Iran et en Iraq: l’ONU prête à apporter son aide si nécessaire

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres (archive). Photo TASS/ONU DPI12 novembre 2017 – Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s’est déclaré « profondément attristé » par les pertes en vies humaines et les dégâts causés par le tremblement de terre qui a frappé la région frontalière de l’Iran et de l’Iraq dimanche soir.

Selon les premières informations rapportées par la presse, au moins 300 sont décédées et plus de 2.500 ont été blessés en Iran dans un séisme de magnitude 7,3. En Iraq, les médias indiquent que le premier bilan des autorités fait état de six morts.

« Le (Secrétaire général) présente ses condoléances aux familles endeuillées ainsi qu’aux gouvernements et aux populations de la République islamique d’Iran et de la République d’Iraq », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse publiée dimanche soir. « Il souhaite un prompt rétablissement aux blessés », at-il ajouté.

Le chef de l’ONU a salué les efforts locaux d’intervention en cours dans les deux pays. « Les Nations Unies sont prêtes à apporter leur aide si nécessaire », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général.

COP 23 : le chef de l’ONU appelle à accélérer l’action climatique et à relever le degré d’ambition

10 novembre 2017 – Alors que l’impact du changement climatique s’aggrave dans le monde, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé vendredi la communauté internationale à redoubler d’efforts pour aider les pays à faire face aux chocs climatiques, en particulier les plus vulnérables.

« Je suis encouragé de voir l’action climatique s’installer, à toutes les échelles, à tous les niveaux, impliquant une coalition toujours plus large d’acteurs et d’institutions », a déclaré M. Guterres lors d’une conférence de presse au siège des Nations Unies à New York. « Mais nous devons en faire plus », a-t-il souligné.

Le Secrétaire général des Nations Unis António Guterres s’adressant à la presse. Photo: ONU / Eskinder Debebe

Le chef de l’ONU a déclaré aux journalistes qu’il se rendra à Bonn, en Allemagne, pour participer à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques (COP23), où il exhortera les Etats à faire plus d’efforts pour accélérer l’action climatique et accroitre l’ambition d’en faire plus.

« La fenêtre d’opportunité pour atteindre l’objectif de 2 degrés peut se fermer dans 20 ans ou moins – et nous n’aurons peut-être que cinq ans pour réduire la courbe des émissions à 1,5 degré », a prévenu le Secrétaire général, soulignant la nécessité d’une réduction de 25% des émissions d’ici 2020.

 

Continuer la lecture

Le chef de l’ONU rend hommage au courage et à la résilience de la population de Centrafrique

27 octobre 2017 – S’exprimant devant l’Assemblée nationale de la République centrafricaine, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné vendredi l’engagement de la communauté internationale à apporter son aide pour s’attaquer aux multiples défis qui affectent le pays et a fermement défendu le rôle de la force de maintien de la paix des Nations Unies.

« Je veux rendre hommage à la résilience et au courage du peuple centrafricain et à sa détermination à surmonter les défis auxquels il est confronté », a déclaré M. Guterres dans un discours devant les parlementaires à Bangui, au dernier jour de sa visite dans le pays.

Le Secrétaire général António Guterres devant l’Assemblée nationale en République centrafricaine. Photo ONU/Eskinder Debebe

« Il incombe en premier lieu aux Centrafricains de venir à bout de cette crise. Personne n’aidera mieux ce pays que ses propres habitants », a-t-il ajouté.

Le chef de l’ONU a noté que les énormes difficultés que connaît le pays incluent l’insécurité, une crise humanitaire et la lenteur des progrès en matière de développement. Selon lui, la religion et l’origine ethnique ont été manipulées pour créer des divisions entre les communautés, polarisant fortement un pays fragile.

« La Centrafrique risque de replonger dans des violences ouvertes entre communautés », a déclaré M. Guterres.

Voir l'image sur Twitter

« Je rends hommage au courage et à la résilience du peuple  et sa détermination à surmonter nombreux défis » @antonioguterres 

Centrafrique : le chef de l’ONU apporte son soutien aux plans du gouvernement pour la consolidation de la paix

26 octobre 2017 – Au troisième jour de sa visite en République centrafricaine, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a exprimé jeudi son soutien aux plans du gouvernement pour le relèvement du pays et la consolidation de la paix et a appelé les groupes armés, les leaders politiques et la communauté internationale à apporter leur aide pour leur réalisation.

« Il y a quatre volets qui [sont liés entre eux] et face auxquels il y a une vision et une stratégie claire qu’il faut garantir dans son exécution », a dit M. Guterres lors d’un point de presse conjoint avec le Président centrafricain Faustin Archange Touadéra, suite à une réunion à Bangui sur le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion et la réforme du secteur de la sécurité.

Le premier volet est le volet sécuritaire, « auquel nous voulons contribuer avec la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) », a expliqué le chef de l’ONU. « On a demandé au Conseil de sécurité le renforcement des moyens de la MINUSCA et de sa capacité opérationnelle pour mieux protéger les civils en Centrafrique. Et naturellement, le besoin de l’appui de la communauté internationale au développement d’une véritable armée nationale et de forces de police nationale, qui puissent remplir leurs rôles ».

Il y a également le volet de la construction de l’Etat, le volet de la réconciliation nationale et le volet du développement. « Et dans tous ces volets, nous travaillerons ensemble et nous appuierons les projets du gouvernement, car le leadership d’un projet national doit être toujours le leadership national. Et c’est à la communauté internationale d’appuyer les initiatives du gouvernement et du peuple centrafricain », a ajouté M. Guterres.

AUDIO: Le Secrétaire général António Guterres apporte son soutien aux plans de consolidation de la paix du gouvernement. Crédit: Nations Unies

Le Secrétaire général a lancé trois appels. « Le premier aux groupes armés, pour qu’ils désarment, pour qu’ils acceptent de participer à la vie politique du pays, en comprenant que les violences, les exactions qui font des victimes, ne sont pas propices à leur insertion pacifique dans la communauté nationale », a-t-il dit.

Continuer la lecture

Centrafrique : le chef de l’ONU appelle à la solidarité internationale pour reconstruire le pays

25 octobre 2017 – Au deuxième jour de sa visite en République centrafricaine, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé mercredi la communauté internationale à afficher sa solidarité avec ce pays pour l’aider à se reconstruire.

Le Secrétaire général António Guterres rencontre des déplacés à Bangassou, en République centrafricaine. Photo ONU/Eskinder Debebe

« Cette visite est une visite de solidarité mais de solidarité active », a déclaré M. Guterres lors d’un point de presse à l’issue d’une rencontre avec le Président centrafricain Faustin Archange Touadéra dans la capitale Bangui.

Selon lui, il faut « l’engagement de la communauté internationale, non seulement pour réduire ces souffrances », mais parce qu’il y a « une opportunité de construire une Centrafrique nouvelle en paix, en sécurité et en prospérité pour son peuple ».

« Il y a en Centrafrique des institutions démocratiques élues par le peuple, il y a en Centrafrique une volonté politique d’ouverture qui est très bien traduite dans l’élargissement récent de son gouvernement », a encore dit le chef de l’ONU. « Il y a en Centrafrique un dialogue politique y compris avec les mouvements armés et une perspective de garantir un futur de paix dans le pays, et il y a une compréhension que les divisions religieuses qui (…) ne sont pas quelque chose de profond ».

Selon lui, ces divisions n’ont jamais existé en République centrafricaine. « Elles ne sont que le résultat de manipulation politique qu’il faut à tout prix condamner et éviter », a-t-il dit.

Voir l'image sur Twitter

En visite en Centrafrique, le chef de l’ONU rend hommage aux Casques bleus

Le Secrétaire général, António Guterres, rend visite à des Casques blessés, en République centrafricaine. Photo ONU/Eskinder Debebe

24 octobre 2017 – Entamant mardi une visite de quatre jours en République centrafricaine, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a rendu hommage, en cette Journée des Nations Unies, aux Casques bleus déployés dans ce pays ainsi qu’à ceux servant dans d’autres missions de maintien de la paix.

M. Guterres s’est rendu à la base de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) dans la capitale Bangui, où il a déposé une gerbe de fleurs pour honorer la mémoire des Casques bleus morts au service de l’ONU dans ce pays.

« J’ai voulu que la Journée mondiale des Nations unies soit célébrée ici à Bangui, et soit célébrée avec les forces de [maintien] de la paix », a dit M. Guterres lors de la cérémonie.

« Les forces de [maintien] de la paix, les Casques bleus, les femmes et les hommes de la police et des forces militaires des Nations unies, sont vraiment l’image de marque des Nations unies dans le monde », a-t-il ajouté. « Il n’y a rien de plus précieux que la paix. Il n’y a rien de plus noble que de travailler pour maintenir la paix, même quand ce travail signifie le sacrifice des vies ».

 

أكثر وظيفة مستحيلة في العالم: ما هو دور الأمين العام للأمم المتحدة؟

منذ إنشاء الأمم المتحدة عام 1945، تولى المنصب 9 أمناء عامين من مختلف الدول والثقافات.

يرأس الأمين العام أمانة الأمم المتحدة، التي تتشكل من الموظفين العاملين في المنظمة الدولية.

للأمين العام الحق في طرح أية قضية تهدد السلم والأمن على مجلس الأمن الدولي.

دبلوماسي، مدافع، موظف في الخدمة المدنية الدولية، يقوم الأمين العام بدور متنوع. وهو رمز لأفكار الأمم المتحدة، ومسؤول أمام جميع الدول الأعضاء ومتحدث باسم مصالح جميع شعوب العالم، وخاصة الفقراء والضعفاء.

مع بدء فترة ولايته التي تمتد لخمس سنوات، في يناير/كانون الثاني 2017، تعهد الأمين العام غوتيريش بالعمل من أجل السلام والتنمية وإصلاح الأمم المتحدة.

« واجبنا تجاه شعوب العالم التي نخدمها يحتم العمل معا للانتقال من الخوف إلى الثقة في بعضنا البعض. الثقة في القيم التي تجمعنا معا، والثقة في المؤسسات التي تخدمنا وتحمينا. مساهمتي للأمم المتحدة ستهدف إلى الإلهام بهذه الثقة فيما أبذل أقصى جهدي من أجل إنسانيتنا المشتركة. »

ENTRETIEN : l’ONU doit prendre la tête d’une « vague diplomatique » pour la paix, déclare António Guterres

8 septembre 2017 – Alors que l’Assemblée générale des Nations Unies se prépare pour sa session annuelle de haut niveau réunissant chefs d’État et de gouvernement du monde entier à New York, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a rencontré ONU Info pour discuter du rôle de l’Organisation dans un monde confronté à des défis complexes.

M. Guterres, Premier ministre du Portugal de 1995 à 2002, et ancien Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, a pris ses fonctions le 1er janvier de cette année. Depuis, il a constamment poussé pour une diplomatie accrue, une large adhésion aux objectifs de l’accord mondial sur le climat de Paris, un engagement plus large avec les jeunes du monde et des efforts pour assurer la parité entre les sexes dans l’ensemble du système des Nations Unies. Continuer la lecture

A Lisbonne, le chef de l’ONU conditionne la réussite des ODD à l’application de l’Accord de Paris sur le climat

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres (archives). Photo TASS/ONU DPI

3 juillet 2017 – « Il n’y aura pas de Programme (de développement durable à l’horizon) 2030 réussi si l’Accord de Paris n’est pas mis en œuvre d’une manière plus impliquée », a déclaré lundi le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, depuis la capitale portugaise où il participait à la Conférence Tidewater.

La Conférence Tidewater constitue depuis des décennies un forum de discussions stratégiques entre les ministres et les chefs des principaux organismes d’aide bilatéraux et multilatéraux. Cette année, la conférence est axée sur la mise en forme d’une architecture de développement adaptée aux Objectifs de développement durable (ODD).

 

Continuer la lecture

Le développement inclusif est la meilleure forme de prévention des conflits, déclare le chef de l’ONU en Asie centrale

9 juin 2017 – Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a souligné vendredi l’importance du partenariat entre les Nations Unies et l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS) pour réaliser les objectifs de développement durables (ODD) et pour lutter contre certaines des principales menaces d’aujourd’hui comme le terrorisme.

« À l’avenir, l’Organisation des Nations Unies continuera d’être votre partenaire solide », a dit M. Guterres au Conseil des chefs d’Etat de l’OCS à Astana, au Kazakhstan.

L’OCS a été fondée en 1996 à Shanghaï par le Kazakhstan, la Chine, le Kirghizistan, la Russie, le Tadjikistan. L’Ouzbékistan l’a rejoint en 2001, ainsi que l’Inde et le Pakistan aujourd’hui comme membres à part entière.

Le centre d’Astana, la capitale du Kazakhstan. Photo Banque mondiale/Shynar Jetpissova

 

Le chef de l’ONU a déclaré que l’OCS joue un rôle important dans la promotion de la compréhension mutuelle, du dialogue, de la stabilité et du développement dans une grande partie de l’Eurasie, et ses membres travaillent ensemble pour combattre certaines des principales menaces d’aujourd’hui à la paix et la sécurité, y compris le terrorisme, l’extrémisme violent, le trafic de drogue et le crime organisé.

Continuer la lecture