Développement durable : l’ONU et l’Afrique « parlent d’une même voix »

Mariam Soumaguel enseigne dans l’école Alpha Moya, à Timbouctou, au Mali. Photo UNICEF/UNI203065/Dicko

Mariam Soumaguel enseigne dans l’école Alpha Moya, à Timbouctou, au Mali. Photo UNICEF/UNI203065/Dicko

20 avril 2016 – Le Vice-Secrétaire général des Nations Unies, Jan Eliasson, a appelé mercredi à mettre l’accent sur l’autonomisation des femmes, la prévention des conflits et la mobilisation des ressources pour parvenir au développement durable sur le continent africain et dans le monde.

« L’an dernier, parallèlement à l’adoption historique au niveau mondial du Programme de développement durable à l’horizon 2030 et de l’Accord de Paris sur le changement climatique, l’Afrique a aussi adopté son propre programme transformatif, l’Agenda 2063, assorti d’un Plan décennal de mise en œuvre », a rappelé M. Eliasson à l’occasion d’un évènement dont l’objectif était de réfléchir à la meilleure façon d’intégrer ce Plan décennal avec les 17 objectifs de développement durable (ODD) du Programme à l’horizon 2030.

Intitulé ‘L’Afrique que nous voulons en 2030, 2063 et au-delà’, cet évènement était organisé au siège de l’ONU, à New York, à l’initiative de l’Union africaine (UA) et de la Suède, en coordination avec le Bureau du Conseiller spécial de l’ONU pour l’Afrique, Maged Abdelaziz.

« Ces deux cadres, au niveau mondial et régional, mettent tous deux l’accent sur les individus et leur bien-être sur une planète en meilleure santé. Tous deux comprennent des engagements en matière de justice et sont ancrés dans le respect des droits de l’homme », a déclaré le Vice-Secrétaire général. Lire la suite