L’ONU appelle à aider des centaines de millions d’adolescentes à réaliser leur potentiel

11 octobre 2018   – A l’occasion de la Journée internationale de la fille, qui est célébrée chaque année le 11 octobre, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à vaincre les obstacles qui empêchent des centaines de millions d’adolescentes à travers le monde de réaliser leur potentiel. Sur les 600 millions d’adolescentes qui entreront sur le marché du travail lors de la prochaine décennie, plus de 90% vivent dans des pays en développement et travailleront au sein d’une économie informelle où le travail non payé, les abus et l’exploitation sont plus répandus, selon l’UNESCO.

Photo OCHA/Yasmina Guerda
Des adolescentes dans un camp de déplacés au Nigéria

Ces filles « constituent une source abondante d’idées et de solutions dont peuvent bénéficier toutes les filières », a noté M. Guterres dans un message. « Toutefois, bien trop souvent, les filles n’ont pas le loisir ou la possibilité de libérer tout leur potentiel. La discrimination systématique, les préjugés et l’absence de formation sont autant de barrières qui se dressent devant elles ».

 

Climat : « un demi-degré de réchauffement fait toute une différence » – António Guterres

Photo: UNICEF/Vlad Sokhin
Une fille de la communauté Iñupiat sur une banquise bordant l’océan Arctique à Barrow, en Alaska, aux États-Unis. La fonte anormale de la glace arctique est l’un des nombreux effets du réchauffement planétaire qui a de graves répercussions sur la vie des humains et de la faune.

08 Octobre 2018 – Après la publication lundi par le GIEC du rapport sur le réchauffement planétaire à 1,5º Celsius, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à « accélérer d’urgence » la mise en œuvre de l’Accord de Paris sur le climat.

Le chef de l’ONU estime que le rapport produit par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) constitue « une sonnette d’alarme retentissante qui interpelle le monde ».

« Cela confirme que le changement climatique est plus rapide que nous – et que le temps presse », a dit M. Guterres dans une déclaration rendue publique le jour même de la publication du GIEC.

Conditions météorologiques plus extrêmes, élévation du niveau de la mer, diminution de la banquise arctique : « Nous constatons les conséquences tout autour de nous », a alerté le Secrétaire général.

Continuer la lecture

Journée internationale des enseignants : le droit à l’éducation signifie le droit à un enseignant qualifié

05 Octobre 2018  – « L’éducation est le défi du siècle », a affirmé vendredi la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, à l’occasion de la Journée internationale des enseignants.

Selon l’UNESCO, aujourd’hui quelques 260 millions d’enfants ne vont pas à l’école et plus de 600 millions d’élèves n’acquièrent pas les savoirs fondamentaux même lorsqu’ils y vont.

© UNICEF/UN0150817/Gilbertson V
Winston Mills-Compton, enseignant en mathématiques, dans une école à Cape Coast, au Ghana (archives) Photo Jonathan Ernst/Banque mondiale

« Le droit à l’éducation, c’est aussi le droit à un enseignant qualifié », a déclaré Audrey Azoulay, ajoutant qu’elle rendait hommage aux enseignants du monde entier qui peuvent être fiers de « donner aux enfants un bagage pour l’avenir et ainsi leur permettre de devenir maîtres de leur destin ».

« Ce bagage, ce sont des savoirs, des valeurs, des compétences et surtout un sens critique et une créativité qui leur permettront de naviguer dans un monde marqué par des bouleversements de tous ordres, qu’ils soient technologiques ou environnementaux. Qui leur permettront d’apprendre à apprendre tout au long de leur vie » a continué la Directrice générale de l’UNESCO.

Elle a appelé à recruter, à former et à soutenir davantage les enseignants.

Continuer la lecture

منحت جائزة نوبل للسلام هذا العام للناشطة العراقية الإيزيدية نادية مراد سفيرة الأمم المتحدة للنوايا الحسنة لكرامة الناجين من الاتجار بالبشر، والطبيب الكونغولي دينيس ميكويغي الذي كرس حياته لمكافحة الاعتداءات الجنسية ضد النساء

وهنأ الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش الفائزين على حصولهما على الجائزة دفاعا عن ضحايا العنف الجنسي في الصراع، ودفاعا عن « قيمنا المشتركة »

وقال في مؤتمر صحفي بالمقر الدائم في نيويورك، إن مجلس الأمن قد أدان بالإجماع قبل عشر سنوات العنف الجنسي كسلاح في الحرب، وإن لجنة نوبل اليوم اعترفت بجهود نادية مراد ودنيس موكويغي كأدوات حيوية للسلام.

« من خلال تكريم هؤلاء المدافعين عن الكرامة الإنسانية، فإن هذه الجائزة تمثل أيضا اعترافا بعدد لا يحصى من الضحايا حول العالم الذين غالبا ما يعانون من الوصم والتخفي والنسيان. وهذه الجائزة لهم أيضا. في الواقع، هذه الجائزة جزء من حركة متنامية للاعتراف بالعنف والظلم اللذين يواجههما نصف سكاننا بشكل غير متناسب. »

Le commerce maritime se porte bien mais risque de faire les frais des guerres commerciales, alerte la CNUCED

03 Octobre 2018-  Le commerce maritime a connu une croissance de 4% en 2017, a indiqué mercredi la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED). Dans son dernier rapport sur le commerce maritime, la CNUCED juge « saine » la croissance du secteur. L’agence onusienne souligne que cette croissance est la plus rapide qu’ait connu le secteur ces cinq dernières années et qu’elle devrait se maintenir à ce rythme en 2018.

OMI
Un cargo dans le port de Ningbo, en Chine.

Les volumes dans tous les segments du commerce maritime devraient augmenter en 2018, les marchandises conteneurisées et en vrac sec devant enregistrer la croissance la plus rapide au détriment des volumes de navires citernes.« Les perspectives du commerce maritime sont certes positives, mais elles sont menacées par le déclenchement des guerres commerciales et par le renforcement de politiques du repli sur soi », a alerté le Secrétaire général de la CNUCED, Mukhisa Kituyi.

« L’escalade du protectionnisme et des batailles tarifaires incessantes pourraient potentiellement perturber le système commercial mondial qui sous-tend la demande de transport maritime », a prévenu M. Kituyi.

Continuer la lecture

الترويج للطاقة الشمسية والصرف الصحي الآمن، على رأس جدول أعمال الأمين العام في الهند

أكد الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش أن « الطاقة الشمسية قادرة على المنافسة مع الوقود الأحفوري، كونها أرخص منه في كثير من

UN in India/Vishal Singh
الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش (وسط) في اتفاقية المهاتما غاندي الدولية للصرف الصحي في 2 أكتوبر 2018. نيودلهي، الهند

الأحيان، على الرغم من الدعم الحكومي الضار الذي لا تزال أشكال الطاقة الملوثة تتلقاه في جميع أنحاء العالم »

وفي كلمته في افتتاح الاجتماع العام الأول للتحالف الدولي للطاقة الشمسية، قال الأمين العام إن هذه المبادرة « تمثل بالضبط ما يجب القيام به والمستقبل. » وأضاف أن « الطاقة الشمسية وسيلة قوية لتحقيق هدفنا المتمثل في الوصول الشامل إلى الطاقة الحديثة. وهي أداة لا غنى عنها لخفض الانبعاثات ومكافحة تغير المناخ. »

وحذر غوتيريش من خطر فقدان الفرصة لتجنب آثار تغير المناخ إذا لم يغير العالم من هذا المسار بحلول عام 2020

وتسعى المبادرة، التي تقودها الهند وفرنسا، إلى حشد تريليون دولار من أجل نشر ألف غيغاوات من الطاقة الشمسية بحلول عام 2030. وفي هذا الصدد، أثنى غوتيريش على حكومة الهند لوضع هدف للوصول إلى إنتاج 100 غيغاوات من الطاقة الشمسية بحلول عام 2022.

ونوه الأمين العام، وهو مهندس سابق من حيث التعليم، إلى أن العصر الحجري لم ينته لنقص الحجارة، وإنما مع العثور على تقنيات أفضل لحل مشاكلنا. وأعرب عن أمله في ألا ينتهي عصر الوقود الأحفوري بانتهاء الوقود الأحفوري

يأتي ذلك في إطار زيارة يقوم بها الأمين العام إلى الهند، حيث شهد الاحتفال باليوم الدولي للاعنف في الثاني من أكتوبر/تشرين الثاني. وهو تاريخ ميلاد المهاتما غاندي زعيم حركة استقلال الهند ورائد فلسفة واستراتيجية نبذ العنف

Continuer la lecture

La Présidente de l’Assemblée générale appelle à traduire les engagements pris en actions concrètes

01 Octobre 2018- A la clôture du débat général de la 73e session de l’Assemblée générale des Nations Unies, Maria Fernanda Espinosa, a appelé lundi les Etats membres à traduire en actions concrètes les engagements qu’ils ont pris pendant ce débat.

Photo ONU/Cia Pak
María Fernanda Espinosa, Présidente de la soixante-treizième session de l’Assemblée générale, termine le débat général annuel de l’Assemblée générale.

« Nous sommes mis au défi de traduire toutes les idées, les engagements pris et les défis posés en actions concrètes, marquées par une plus grande efficacité et un plus grand impact dans la vie des personnes, surtout dans la vie de celles qui ont le plus besoin de cette Organisation », a-t-elle dit du haut de la tribune de l’Assemblée à New York.

Elle a remercié les 121 chefs d’Etat et de gouvernement, les neuf vice-présidents et vice-premiers ministres, et les ministres et représentants qui ont pris la parole pendant le débat général.

Continuer la lecture

L’Algérie appelle à réformer l’ONU pour résoudre la « crise morale » du multilatéralisme

29 septembre 2018   – A la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies, le chef de la diplomatie algérienne a appelé samedi à rejeter la « logique dangereuse » des politiques de puissance en renforçant l’action multilatérale : « la meilleure voie pour relever les défis mondiaux en matière de sécurité et de développement ».

Photo ONU/Cia Pak
Le Ministre des affaires étrangères algérien, Abdelkader Messahel, prend la parole à la soixante-treizième session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

« Ce n’est pas sans regret que nous constatons que le monde dans son ensemble continue de vivre au rythme d’une crise multiforme d’une rare intensité. Une crise à propos de laquelle M. Antonio Guterres était parfaitement fondé de s’alarmer », a déclaré Abdelkader Messahel, le Ministre des affaires étrangères algérien.

Pour Alger, le monde ne peut plus « s’accommoder de la perpétuation d’un ordre international qui ne favorise plus la promotion et la concrétisation des valeurs universelles de la paix, de la justice, de l’égalité et du développement ».

« Le triste constat que nous devons nous résoudre à faire est que nous sommes face à une véritable crise morale », a dit le chef de la diplomatie algérienne. « Aujourd’hui, plus que jamais depuis sa création, l’ONU se doit de trouver les voies et moyens à même de lui permettre de jouer pleinement le rôle que ses pères fondateurs lui ont assigné au sortir d’une conflagration planétaire dévastatrice », a-t-il ajouté.

Si l’ONU demeure « l’enceinte par excellence du dialogue et de la coopération entre toutes les nations du monde », elle se doit également d’être porteuse des changements nécessaires à cet effet, estime l’Algérie.

Le Ministre algérien a appelé à réparer « l’injustice historique faite au continent africain » en termes de sous-représentation dans les instances onusiennes plus particulièrement au Conseil de sécurité, soulignant que la réforme doit également porter sur la revitalisation de l’Assemblée générale,

Continuer la lecture

الجزائر: قضية الصحراء الغربية لن تحل إلا من خلال تقرير الشعب الصحراوي لمصيره

قال وزير الشؤون الخارجية الجزائري عبد القادر مساهل إن « قضية الصحراء الغربية من صميم مسؤولية الأمم المتحدة باعتبارها مسألة تصفية استعمار » ولذا تؤمن بلاده بأن حلها لن يتم إلّا « من خلال تمكين الشعب الصحراوي من ممارسة حقه الثابت وغير القابل للتنازل في تقرير مصيره »

وأضاف عبد القادر مساهل في مداولات الدورة الـ 73 للجمعية العامة:

« إن بلادي التي تجدد دعمها التام لجهود الأمين العام للأمم المتحدة ومبعوثه الخاص إلى الصحراء الغربية، تأمل أن يكلل نشاطهما بمساهمة الاتحاد الإفريقي لإعادة بعث المفاوضات دون شروط مسبقة وبحسن نية بين طرفي النزاع، المملكة المغربية وجبهة البوليساريو، قصد التوصل إلى حل سياسي يرضي الطرفين ويضمن تقرير المصير لشعب الصحراء الغربية »

وفي مجمل كلمته، تطرق الوزير الجزائري إلى تجربة بلاده في مكافحة الإرهاب. وأضاف أن الإرهاب، الذي كانت الجزائر أولى أهدافه مع نهاية القرن الماضي، أصبح أحد الآفات الكونية الأكثر فتكا. وشدد على ضرورة أن تعمل المجموعة الدولية على محاربة الإرهاب بشكل ترافقه إجراءات مكافحة التطرف وتشجيع سياسات تؤسس للعيش المشترك

وقال إن الجزائر تتابع باهتمام بالغ الأزمات والنزاعات في المنطقة، إدراكا منها بمسؤولياتها ومساهمتها في مجال حفظ السلام والأمن الدوليين. وأضاف أن بلاده تواصل القيام بدورها انطلاقا من قناعة بعدم إمكانية فض النزاعات بشكل نهائي، دون الاعتماد على سياسة ترتكز على ملكية الحل من الأطراف، والحوار الشامل الذي يضع المصالح الوطنية فوق كل اعتبار، ويصون سيادة الدول واستقلالها ووحدتها الترابية

وقال « سواء تعلق الأمر بالوضع في مالي أو ليبيا أو سوريا أو اليمن، فإنه لا مناص من هذه المقاربة لتمكين هذه الدول الشقيقة من استرجاع الأمن والاستقرار ولتباشر بعد ذلك عملية إعادة البناء »

La lutte contre la tuberculose est gravement sous-financée, estime la numéro deux de l’ONU

Crédit photo : ONU/Eskinder Debebe
Tedros Adhanom Ghebreyesus (au centre), directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), prend la parole lors de la toute première réunion de haut niveau sur la lutte contre la tuberculose. Il est accompagné de Veronika Skvortsova (à gauche

26 Septembre 2018 – La lutte contre la tuberculose est considérablement sous-financée, avec un déficit d’environ 13 milliards de dollars par an, a déclaré mercredi la Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, lors d’une réunion de haut niveau sur cette maladie, au Siège des Nations Unies à New York. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la réunion de haut niveau de progrès sans précédent de la part des gouvernements et de tous les partenaires engagés dans la lutte contre la tuberculose.

Près d’un an après la Conférence ministérielle sur l’élimination de la tuberculose tenue à Moscou en novembre dernier, les ministres et autres dirigeants de 120 pays se sont engagés à accélérer les progrès pour mettre fin à la maladie.

Mme Mohammed a décrit la tuberculose comme une « épidémie vicieuse » qui infecte quelque 10,4 millions de personnes dans le monde et est alimentée par la pauvreté, les inégalités, les migrations et les conflits.

Continuer la lecture