Mali/Accord de paix : le Représentant spécial de l’ONU se veut confiant

Le Représentant spécial du Secrétaire général au l’ONU au Mali est ouvert à la possibilité que certains groupes armés signent l’accord de paix même après la cérémonie officielle prévue le 15 mai à Bamako.

Mongi Hamdi l’a évoqué hier (mercredi) au sortir d’une rencontre entre une délégation représentant la communauté internationale et le président malien Ibrahim Boubacar Kéita. Bamako et la médiation internationale maintiennent la date du 15 mai malgré la violation du cessez-le feu et un regain de tension dans le nord du pays ces dernières semaines.

Le chef de la MINUSMA, Mongi Hamdi reste toutefois confiant.

Ecouter le L’extrait sonore Mongi Hamdi, Représentant spécial du Secrétaire général au l’ONU