Drogues : l’ONU appelle à se focaliser sur l’offre de soins proposée aux consommateurs

Un champ de pavot. Photo ONUDC

A l’occasion d’un débat thématique à l’Assemblée générale des Nations Unies sur la question des drogues, des hauts-responsables onusiens ont appelé jeudi à se focaliser sur l’offre de soins proposée aux consommateurs de drogues.

« Prévenir l’usage de drogues, traiter la dépendance à la drogue, fournir des soins de santé et une protection sociale, et fournir des moyens de subsistance alternatifs sont des aspects essentiels d’une approche équilibrée concernant les drogues », a dit le Vice-Secrétaire général de l’ONU, Jan Eliasson, lors de cette session.

Selon lui, la priorité « doit être de promouvoir des réponses basées sur la santé offrant des soins aux consommateurs de drogues ». « Nous devons garantir un accès aux substances contrôlées essentielles ayant une fin médicale. Nous devons adopter des politiques pour empêcher la propagation de l’hépatite, du VIH, de la tuberculose et d’autres maladies. Et, aspect très important, nous devons accorder une attention particulière aux jeunes », a-t-il ajouté.

Le Président de l’Assemblée générale, Sam Kutesa, a aussi estimé que les « efforts collectifs devaient se concentrer sur la prévention ». « Les gens doivent être au centre de tous nos efforts et nous devons faire ce que nous pouvons pour les aider à surmonter leurs vulnérabilités qui les exposent aux drogues illicites et à la criminalité ».

M. Kutesa a estimé qu’il fallait aussi « accroître les interventions et la coopération internationale pour résister et combattre le crime organisé transnational lié à la drogue ».

Le Vice-Secrétaire général Eliasson a également déclaré qu’il fallait reconnaître que le commerce de drogues pose dans de nombreux cas une menace à la paix et à la sécurité aux niveaux national, régional et international. « De l’Afrique de l’Ouest à l’Asie centrale, nous voyons comment le trafic de drogue international met en péril les efforts de consolidation de la paix et soutient les groupes terroristes », a-t-il souligné.

Ce débat thématique a été organisé en prélude d’une session extraordinaire de l’Assemblée générale sur les drogues prévue en avril 2016.

Autres dépêches sur la question

La Commission de l’ONU sur les stupéfiants s’ouvre à Vienne

Drogue : Jan Eliasson appelle les États à mettre l’accent sur la santé publique

L’Assemblée générale évalue les progrès et les obstacles dans la lutte mondiale contre la drogue, un marché de 322 milliards de dollars