Signature du Cadre de Coopération Stratégique (2016-2020) entre l’Algérie et le Système des Nations Unies

Photo de Groupe des Chefs d’Agences des Nations Unies et de M. Abdelhamid Senouci Bereksi, Secrétaire Général du Ministère des Affaires Etrangères

Alger le 29 juin 2015 – Le Système des Nations Unies en Algérie et le Gouvernement Algérien ont procédé ce matin, à la signature du nouveau Cadre de Coopération Stratégique (2016-2020), au siège du Ministère des Affaires Etrangères, en la présence de tous les Chefs d’Agences du Système des Nations Unies représentés en Algérie ainsi que les représentants du Ministère des Affaires Etrangères. 

Le Directeur Général des Relations Economiques et de la Coopération internationale du Ministère des Affaires Etrangères, qui a procédé à la signature de ce Cadre, a estimé : « …que les cinq effets retenus pour le prochain Cadre de Coopération Stratégique ciblent des domaines de développement prioritaires pour l’Algérie, sur lesquels, nous croyons que le Système des Nations Unies a les capacités nécessaires lui permettant d’apporter un appui ciblé et de qualité », il a également tenu à exprimer sa satisfaction « …du bon déroulement de ce processus, le climat de confiance mutuelle, de coopération et d’étroite coordination qui caractérise nos relations a favorisé une approche consensuelle dans l’élaboration de ce Cadre de Coopération, et je m’en félicite ».

Pour sa part, la Coordonnatrice résidente des Nations Unies en Algérie, Mme Cristina Amaral, a

De gauche à droite : M. Merzak Belhimeur, Directeur Général de la DGRECI/MAE et Mme Cristina Amaral Coordonnatrice résidente du SNU en Algérie

rappelé que : « Le Cadre de Coopération Stratégique (CDCS) du Système des Nations unies (SNU) avec la République Algérienne Démocratique et Populaire est le résultat d’un processus de programmation consultatif et partagé  qui a permis d’analyser et de préciser la façon dont le Système des Nations Unies peut, le plus efficacement, accompagner les efforts déployés par l’Algérie pour répondre aux priorités et besoins nationaux de développement.  Ces priorités et besoins ont été identifiés………sur la base des grandes orientations exprimées par le Président de la République lors de son discours d’investiture du 28 avril 2014, et détaillés dans le plan d’action du gouvernement pour la mise en œuvre du programme du Président, de mai 2014 ainsi que des plans sectoriels qui lui sont reliés ».

Les cinq principes programmatiques autour desquels s’articule le Système des Nations Unies, en plus de l’alignement sur les priorités nationales, sont : i) l’approche basée sur les droits humains ; (ii) l’égalité des genres ; (iii) la durabilité environnementale ; (iv) la gestion axée sur les résultats ; et (v) le renforcement des capacités.

Les quatre domaines prioritaires qui ont émergé de cette programmation, comme axe pertinents de coopération entre l’Algérie et le Système des Nations Unies sont :(i) la diversification économique, (ii) le développement social ; (iii) la préservation de l’environnement ; et (iv) la bonne gouvernance. A ces quatre grands axes s’ajoutent deux thématiques : la jeunesse et la coopération Sud-Sud.

Ce cadre de coopération servira de référence aux agences, fonds et programmes des Nations Unies en Algérie, pour la formulation de leurs propres plans d’action pour la période 2016 – 2020.