A Oslo, le chef de l’ONU souligne le rôle crucial de la société civile dans les urgences humanitaires

Lors d’un forum à Oslo, en Norvège, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, souligne le rôle crucial de la société civile dans les urgences humanitaires. Photo : ONU / Rick Bajornas

Lors d’un forum à Oslo, en Norvège, le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, souligne le rôle crucial de la société civile dans les urgences humanitaires. Photo : ONU / Rick Bajornas

6 juillet 2015 – La société civile joue un rôle crucial dans les situations d’urgence humanitaire alors que l’ONU et ses partenaires sont confrontés à des demandes croissantes, a déclaré lundi le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, lors d’un forum à Oslo, en Norvège.

« Des séismes au Népal aux avalanches en Afghanistan, d’Ebola en Afrique de l’Ouest aux nombreux autres conflits et catastrophes, les organisations de la société civile jouent un rôle croissant », a dit M. Ban dans un discours à ce forum consacré au rôle de la société civile dans les situations d’urgence humanitaire.

Des organisations de la société civile participent ainsi aux efforts pour sauver des vies, soutenir les moyens de subsistance et protéger les gens contre la violence, a-t-il ajouté.

Ce rôle est d’autant plus crucial à un moment où l’ONU et ses partenaires assistent près de 79 millions de personnes à travers le monde.

Ces organisations locales sont souvent plus rapides et plus souples que les plus grosses organisations. Elles ont également une meilleure connaissance du contexte local, de la culture, de la langue et des besoins, a noté M. Ban.

Le chef de l’ONU a rappelé que l’an dernier, 88% des attaques visant les travailleurs humanitaires ont ciblé des travailleurs humanitaires locaux.

Selon lui, la communauté internationale doit faire plus pour promouvoir le rôle crucial de la société civile. « Alors que nous créons un système humanitaire plus divers, inclusif et véritablement mondial, nous devons utiliser les points forts de tous les acteurs », a-t-il dit.

En mai 2016, le Secrétaire général va réunir le premier Sommet humanitaire mondial à Istanbul, en Turquie.

Lors de son séjour en Norvège, le chef de l’ONU a également participé lundi à Oslo à une manifestation sur l’éducation, portant notamment sur l’équité, les solutions numériques et l’éducation dans les situations d’urgence.

M. Ban a aussi rencontré le Ministre norvégien des affaires étrangères, Borge Brende, avec qui il a discuté de la situation en Syrie et au Yémen, ainsi que du processus de paix au Moyen-Orient.


Autres dépêches sur la question

Objectifs du Millénaire : l’ONU salue les succès mais note que tout le monde n’en a pas bénéficié

At Oslo forum, Ban warns capacity to meet humanitarian needs under ‘unprecedented strain’

Déclarations officielles : 

Secretary-General’s remarks to Humanitarian Forum on the role of civil society in humanitarian emergencies

Strengths of All Humanitarian Actors Must Be Utilized, Secretary-General Says, at Norway Forum on Role of Civil Society