Les enfants migrants venus d’Afrique n’ont pas pour intention initiale d’aller en Europe, selon un rapport de l’UNICEF

Un groupe de garçons gambiens devant l’océan à Pozzallo, en Sicile, en mai 2016. Photo UNICEF/UN020035/Gilbertson VII Photo

Un groupe de garçons gambiens devant l’océan à Pozzallo, en Sicile, en mai 2016. Photo UNICEF/UN020035/Gilbertson VII Photo

25 juillet 2017 – Les enfants qui se rendent en Europe en provenance d’Afrique prennent eux-mêmes la décision de quitter leur pays et n’ont pas l’intention initialement d’aller en Europe, selon une étude commandée par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF).

Pour la majorité de ces enfants, les traumatismes et les abus systématiques qu’ils ont observés ou vécus en Libye les ont amenés à fuir en Europe et à prendre la terrifiante route maritime de la Méditerranée centrale, selon cette étude réalisée par REACH.

Environ 75% des enfants réfugiés et migrants interrogés en Italie dans le cadre de l’étude ont pris la décision d’entreprendre seuls ce voyage. Le voyage lui-même peut prendre deux ans ou plus pour ces enfants.

L’une des principales raisons données par ces enfants pour expliquer leur départ est la violence à la maison, mais aussi les privations et les conflits. Le mariage des enfants est également signalé comme la principale raison de partir par une jeune fille sur cinq parmi celles interrogées. La suite