Vers une planète sans pollution

17 octobre 2017 – La pollution de l’air constitue l’une des principales causes de mortalité : un décès sur quatre d’enfants de moins de 5 ans est attribuable à la pollution atmosphérique et elle est responsable chaque année de 6,5 millions décès.pollutionfreesolheim

La menace mondiale de la pollution provenant des produits chimiques, des déchets et d’autres sources est visible sous différentes formes dans l’air, la terre, les eaux douces et les océans. S’écartant de toutes ces formes de pollution, Vers une planète sans pollution est le thème central de la Troisième Assemblée des Nations Unies sur l’environnement qui se tiendra à Nairobi début décembre 2017.

Erik Solheim, Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), participant à la préparation de l’Assemblée au Parlement européen à Bruxelles, est resté positif sur la possibilité d’une planète sans pollution, affirmant que l’humanité a résolu des problèmes de taille similaire par le passé. Solheim a souligné que le chemin vers une planète sans pollution nécessite une plus grande collaboration entre les différents acteurs mondiaux. « Il s’agit simplement d’une question de mobiliser la volonté politique et les forces d’innovation », a-t-il déclaré, en soulignant la nécessité de combiner les forces de la société civile, des gouvernements et des entreprises. La suite