L’ONU salue la signature d’un accord définissant le statut juridique de la mer Caspienne

La mer Caspienne est une zone riche en biodiversité ainsi qu’en pétrole et en gaz naturel.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité de la signature de la Convention sur le statut juridique de la mer Caspienne par l’Azerbaïdjan, l’Iran, le Kazakhstan, la Russie et le Turkménistan.

« Ce document historique démontre l’importance de la coopération régionale, qui est vitale pour le maintien de la paix et de la sécurité internationales », a dit son porte-parole dans une déclaration à la presse publiée lundi soir.

« Le Secrétaire général estime que la Convention devrait se révéler indispensable pour réglementer un large éventail de problèmes de longue date entre les États riverains de la mer Caspienne et constitue une étape importante dans l’atténuation des tensions régionales », a-t-il ajouté. « Le Secrétaire général saisit cette occasion pour féliciter les cinq pays signataires de ce succès historique en matière de coopération régionale et de multilatéralisme ».

Selon la presse, l’accord a été signé à la suite de plus de 20 ans de négociations avec pour enjeux notamment les ressources en pétrole et en gaz. La Caspienne, la plus grande mer fermée, occupe une position stratégique et recèle des hydrocarbures en quantité. Depuis l’effondrement de l’Union soviétique et l’indépendance des républiques d’Asie centrale, le statut de la mer Caspienne demeurait dans le flou.

Source