Archives de catégorie : Actualités

Traite des êtres humains : l’ONU appelle à stopper les trafiquants et aider les victimes à se reconstruire

A l’occasion de la Journée mondiale de la lutte contre la traite des êtres humains, le Secrétaire général de l’ONU a lancé cette année un double appel pour empêcher les criminels d’exploiter impitoyablement des êtres humains pour de l’argent, et aider les victimes à reconstruire leur vie.

« Environ 72 % des victimes recensées sont des femmes et des filles, et que le pourcentage d’enfants a plus que doublé entre 2004 et 2016 », a souligné António Guterres Continuer la lecture

Les Nations Unies célèbrent le centenaire de l’Organisation internationale du travail à New York

OIT – L’Organisation internationale du travail célèbre son centenaire en 2019.

L’Assemblée générale des Nations Unies a célébré mercredi, lors d’une session spéciale, les 100 ans de l’Organisation internationale du travail (OIT), dans un contexte de profondes transformations dans le monde du travail. « Nous vivons une époque de profonde incertitude, de perturbations et de transformations technologiques. Des innovations telles que l’intelligence artificielle aideront à doper les économies et à réaliser les objectifs de développement durable. Mais en même temps, le marché du travail sera bouleversé : de nombreux emplois seront créés et de nombreux emplois seront détruits. La notion même de travail changera – ainsi que la relation entre travail, loisirs et autres activités », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, qui a salué la décision de l’OIT de focaliser la célébration de son centenaire sur « L’avenir du travail ».

Continuer la lecture

Libye : l’ONU condamne l’escalade des combats et demande l’arrêt des opérations militaires

Photo : ONU / Jean Marc Ferré
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors d’une conférence de presse à Genève (archive)

08 Avril 2019   –Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné l’escalade militaire en Libye.Par la voix de son porte-parole, M. Guterres a également condamné les combats en cours à Tripoli et dans les environs de la capitale libyenne, y compris l’attaque aérienne menée lundi par un avion de l’armée nationale libyenne (ANL) de Khalifa Haftar contre l’aéroport de Mitiga. Situé dans la banlieue est de Tripoli, Mitiga est le seul aéroport fonctionnel de la capitale libyenne.« Le Secrétaire général demande instamment que toutes les opérations militaires cessent immédiatement afin de désamorcer la situation et de prévenir un conflit de grande ampleur », a dit son porte-parole dans une déclaration de presse rendue publique lundi soir à New York.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), les violences à Tripoli et autour de la capitale libyenne ont déplacé plus de 2.800 personnes et empêchent l’aide humanitaire d’atteindre les civils et les personnes blessées. Le chef de l’ONU a souligné qu’il n’existait aucune solution militaire au conflit libyen et a appelé toutes les parties à engager un dialogue immédiat en vue de parvenir à une solution politique. Ghassan Salamé, le Représentant spécial du Secrétaire général en Libye est prêt à faciliter ce dialogue, a précisé le porte-parole de M. Guterres.« Le Secrétaire général rappelle en outre à toutes les parties leurs obligations, en vertu du droit international humanitaire et du droit international relatif aux droits de l’homme, d’assurer la sécurité de tous les civils », a ajouté son porte-parole. « Tous les Libyens méritent la paix, la sécurité, la prospérité et le respect des droits de l’homme », a-t-il souligné.

Qu’est-ce que la coopération Sud-Sud et pourquoi est-ce important ?

19 Mars 2019  – Cette semaine à Buenos Aires, capitale de l’Argentine, plus de mille personnes, y compris des délégations gouvernementales de haut niveau et des représentants du secteur privé et de la société civile, se réuniront pour la deuxième Conférence de haut niveau sur la coopération Sud-Sud, appelée aussi BAPA+40.

UNOSSC
Un médecin examine un enfant au Cambodge, l’un des États membres de la coopération Sud-Sud.

La Conférence marque le 40e anniversaire de la Conférence des Nations Unies sur la coopération technique entre pays en développement, qui s’est également tenue à Buenos Aires. Le thème central de la discussion portera sur le rôle de la coopération Sud-Sud pour réaliser le Programme de développement durable à l’horizon 2030.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, qui participera à la cérémonie d’ouverture de l’événement, croit fermement en l’importance de la coopération Sud-Sud pour générer à la fois de nouvelles idées et des projets concrets, ainsi que comme moyen de permettre aux voix des pays du Sud de stimuler l’innovation et promouvoir le développement.

Continuer la lecture

Marche des jeunes pour le climat : Guterres salue les « voix de l’espoir »

Photo: CCNUCC
Des enfants participant à la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques à Bonn (COP 23), en Allemagne.

16 Mars 2019 – Le chef de l’ONU a salué l’engagement des milliers de jeunes qui ont marché vendredi partout dans le monde contre le dérèglement climatique et appelé tous les dirigeants à mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat.

 

 

« Hier, des dizaines de milliers de jeunes sont descendus dans la rue pour adresser un message clair aux dirigeants de ce monde : agissez maintenant face à l’urgence climatique pour sauver notre planète et notre avenir », a écrit le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans une tribune publiée dans le quotidien britannique The Guardian. « Ces écoliers et écolières ont compris ce qui semble échapper à bon nombre de leurs aînés : nous luttons pour notre survie, et nous sommes en train de perdre la bataille ».

Vendredi, plus d’un million d’étudiants, de lycéens et de collégiens ont défilé dans 2.000 villes de 125 pays pour demander à leurs dirigeants d’agir contre le dérèglement climatique.

Pour le Secrétaire général, l’urgence climatique est bien une réalité. « Bientôt, il sera trop tard », a-t-il dit. « Nous ne pouvons plus nous permettre de rester les bras croisés, et reporter la lutte contre les changements climatiques est presque aussi néfaste que nier leur existence ».

« Ma génération n’a pas été à la hauteur face à la menace titanesque des changements climatiques », a reconnu António Guterres, « et les jeunes font les frais de cette inaction. Rien d’étonnant à ce qu’ils soient en colère ».

Continuer la lecture

Syrie : après huit ans de conflit, l’ONU appelle à protéger les civils et à alléger leurs souffrances

15 Mars 2019 – Alors que le conflit entre dans sa neuvième année, les Syriens continuent de souffrir d’un des pires conflits de notre époque, rappelle le chef de l’ONU « Des centaines de milliers de personnes ont été tuées, de nombreuses autres blessées physiquement et psychologiquement, des millions de personnes sont toujours déplacées, des dizaines de milliers sont arrêtées et disparues, des centaines de milliers sont mortes et les Syriens du nord-est et du nord-ouest continuent de craindre une nouvelle catastrophe humanitaire », a dit le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres dans une déclaration de presse publiée vendredi soir.Huit ans après le début du conflit syrien, le Secrétaire général a lancé quatre appels urgents à toutes les parties.

Photo : HCR / Andrew McConnell
En Syrie, des civils reviennent dans la vieille ville d’Homs ravagé par le conflit.

Tout d’abord, respecter leurs engagements et l’accord de cessez-le-feu conclu sur Idlib. António Guterres s’est dit extrêmement préoccupé par l’intensification des opérations militaires au cours des dernières semaines. « Les opérations de lutte contre le terrorisme ne peuvent pas outrepasser la responsabilité de protéger les civils. Un cessez-le-feu à Idlib est une étape nécessaire pour ouvrir la voie à un cessez-le-feu à l’échelle nationale », a-t-il dit.

Le Secrétaire général a ensuite souligné que quelconque opération militaire envisagée, planifiée ou exécutée par un acteur doit pleinement respecter le droit international humanitaire et faire en sorte que les droits de l’homme soient protégés. « Des civils innocents, en majorité des femmes et des enfants, ont payé le prix fort dans ce conflit en raison du mépris flagrant du droit international humanitaire et des droits de l’homme », a-t-il déploré.

Continuer la lecture

Accident d’avion en Éthiopie : une vingtaine d’employés de l’ONU parmi les victimes

10 Mars 2019 –  Un avion de la compagnie Ethiopian Airlines s’est écrasé dimanche peu après son décollage d’Addis-Abeba, tuant plus de 150 personnes. Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est déclaré «profondément attristé par les pertes tragiques en vies humaines», alors que des rapports indiquaient que des membres du personnel de l’ONU figuraient parmi les victimes.

Photo ONU/Eskinder Debebe
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres.

António Guterres a transmis ses «sincères condoléances et a exprimé sa solidarité aux familles et aux proches des victimes, y compris ceux des membres du personnel des Nations Unies, ainsi que ses sincères condoléances au Gouvernement et au peuple éthiopiens».

D’après les médias, l’avion de ligne – un Boeing 737 – a décollé à 8h44, heure locale, à destination de la capitale kenyane, Nairobi. Six minutes plus tard, il a perdu le contact avec le contrôle aérien à l’aéroport international Bole d’Addis-Abeba. L’avion transportait des passagers de plus de 35 pays.

Selon le rapport du Département de la sécurité et de la sûreté des Nations Unies au Kenya, au moins 19 membres du personnel de l’ONU ont péri dans l’accident. Le Programme alimentaire mondial (PAM) a perdu sept personnes, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) deux, de même que l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Continuer la lecture

Journée des femmes : « Nous vivons toujours dans un monde dominé par les hommes » – António Guterres

 

ONU Femmes / Ryan Brown
La Journée internationale de la femme commémorée au siège des Nations Unies à New York

08 Mars 2019 -Le chef de l’ONU a appelé vendredi à une nouvelle vision de l’égalité et des chances afin que « la moitié de la population mondiale puisse contribuer à la réussite de la planète ».Changement climatique, inégalités, conflits armés, urgences humanitaires, affaiblissement de l’économie et de l’engagement en faveur du multilatéralisme. « L’égalité des sexes et les droits des femmes sont fondamentaux pour relever chacun de ces défis », a déclaré le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, lors d’un évènement célébrant la Journée internationale de la femme 2019 au siège de l’Organisation à New York.

Continuer la lecture

« Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement »

Cette année, le thème de la Journée internationale des femmes, célébrée le 8 mars, est « Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ». Il place l’innovation par les femmes et les filles, pour les femmes et les filles, au cœur des efforts pour parvenir à l’égalité entre les sexes.Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement

Pour obtenir l’égalité entre les sexes, il faut des innovations sociales qui profitent à la fois aux femmes et aux hommes, sans laissés-pour-compte.Qu’il s’agisse de planification urbaine axée sur la sécurité communautaire, de plates-formes d’apprentissage en ligne ouvrant les salles de classe aux femmes et aux filles, de garderies de qualité à des prix abordables ou de technologies conçues par les femmes pour surmonter les obstacles persistants qui les freinent, l’innovation peut permettre à la course engagée pour l’égalité des sexes d’arriver à son terme d’ici 2030. Continuer la lecture

Au Sahel, la situation humanitaire se dégrade en raison d’une insécurité croissante (ONU)

06 Mars 2019  –  De hauts responsables des Nations Unies ont tiré mercredi la sonnette d’alarme face à la montée des conflits et de l’insécurité dans le Sahel qui a provoqué des déplacements massifs de populations. Environ 4,2 millions de personnes sont déplacées dans le Sahel, contre 3,2 millions en 2018, en raison de l’escalade de la violence armée dans certaines régions du Mali, dans le bassin du lac Tchad et dans le Liptako-Gourma, une région à cheval sur le territoire du Burkina Faso, du Mali et du Niger.

Le nombre de personnes déplacées au Mali a triplé pour atteindre environ 120.000. La région

OCHA/Otto Bakano
Une jeune fille devant une marmite dans un camp pour personnes déplacées à Barsalogho, dans la région du Centre-Nord, du Burkina Faso. Plus de 100.000 personnes ont été déracinées de leurs foyers en raison d’affrontements intercommunautaires.

du bassin du lac Tchad enregistre 2,7 millions de déplacements forcés, alors que plus de 100.000 personnes ont été déracinées au Burkina Faso, dont plus de la moitié depuis le début de 2019.

« Nous assistons à une urgence humanitaire sans précédent au Burkina Faso où une recrudescence d’attaques armées a provoqué des déplacements internes massifs », a déclaré Ursula Mueller, Sous-Secrétaire générale aux affaires humanitaires de l’ONU qui vient de conclure une visite de trois jours au « Pays des hommes intègres ». « Des milliers de familles, de jeunes enfants, d’hommes et de femmes survivent dans des conditions extrêmement difficiles, certaines dans des tentes surpeuplées et sans suffisamment de nourriture, d’eau ou de soins médicaux ».

Continuer la lecture