Journée du cancer de l’enfant : réduire ce fléau avec de meilleures données

© UNICEF/UN0261446/Rusanganwa
Deux filles assises ensemble après avoir été vaccinées contre le VPH dans leur école primaire à Masaka, au Rwanda. Elles rejoignent une population croissante de Rwandaises qui peuvent espérer un avenir sans cancer du col utérin.

15 Février 2019  – Des données de qualité sur l’incidence du cancer et la survie des enfants sont essentielles pour mieux comprendre et combattre la maladie, a souligné vendredi le Centre de recherche international sur le cancer de l’OMS (CIRC), à l’occasion de la Journée internationale du cancer de l’enfant. Selon le CIRC, quelques 215.000 cancers sont diagnostiqués chaque année chez les enfants de moins de 15 ans et 85.000 autres chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans.

Incidence inégale

Dans les pays à revenu élevé, 80% des patients peuvent être guéris.

Toutefois, avec le manque de sensibilisation, d’infrastructures médicales ou d’installations de diagnostic et de traitement efficaces dans les pays à faibles ressources, la proportion d’enfants qui meurent du cancer peut être quatre fois plus élevée que dans les pays riches.

Le manque d’infrastructures et de registres de qualité dans de nombreux pays à faibles revenus se traduit par le fait que les données décrivant le fléau du cancer chez l’enfant sont trop rares.

Continuer la lecture

Les mauvaises conditions de travail sont le principal problème mondial de l’emploi, selon l’OIT

@ ILO/A. Mirza
Des ouvriers dans une entreprise fabriquant des produits électroniques en Indonésie (archives).

13 Février 2019-La mauvaise qualité de l’emploi est le problème majeur auquel sont confrontés les marchés mondiaux du travail, des millions de personnes étant contraintes d’accepter de travailler dans de mauvaises conditions, avertit un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT).

 

Les données recueillies pour le rapport Emploi et questions sociales dans le monde – Tendances 2019  montrent que la majorité des 3,3 milliards de personnes qui occupaient un emploi en 2018 déplorent l’absence de sécurité économique, de bien-être matériel et d’égalité de chances. Qui plus est, les progrès réalisés pour réduire le chômage à l’échelle de la planète ne sont pas synonymes d’amélioration de la qualité de l’emploi.
Ce rapport relève qu’un certain nombre de déficits majeurs en matière de travail décent perdurent, et tire la sonnette d’alarme : au rythme actuel des progrès effectués, l’objectif du travail décent pour tous, tel qu’énoncé dans les objectifs de développement durable  (ODD), et notamment l’objectif 8 , semble impossible à atteindre dans de nombreux pays.

« L’objectif 8 ne vise pas seulement le plein emploi, mais aussi l’emploi de qualité », explique Deborah Greenfield, Directrice générale adjointe pour les politiques de l’OIT. « L’égalité et le travail décent sont deux des piliers sur lesquels repose le développement durable ».
Le rapport attire l’attention sur le fait que certains nouveaux modèles commerciaux, notamment ceux qui sont favorisés par les nouvelles technologies, menacent de compromettre les résultats existants sur le marché du travail – dans des domaines tels que l’amélioration de la formalité et de la sécurité de l’emploi, la protection sociale et les normes du travail – à moins que les décideurs relèvent le défi.
« Avoir un emploi ne garantit pas toujours un mode de vie décent », déclare Damian Grimshaw, Directeur du Département de la recherche de l’OIT. « La preuve : 700 millions de personnes vivent dans une situation d’extrême pauvreté ou de pauvreté modérée, bien qu’elles aient un emploi ».

Continuer la lecture

La radio touche un public plus large que tout autre média (ONU)

13 Février 2019 – A l’occasion de la Journée mondiale de la radio, célébrée chaque année le 13 février, l’ONU a rappelé que la radio demeure un « puissant médium » touchant le plus grand nombre d’individus sur tous les continents.

Plus de 100 ans après son invention, la radio diffuse des informations essentielles et fait connaître des questions importantes au plus grand nombre, souligne le chef de l’ONU. « Même aujourd’hui, à l’ère des communications numériques, la radio touche un public plus large que tout autre média », a reconnu le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans un message publié à l’occasion de la Journée.

UNESCO
Même aujourd’hui, à l’ère des communications numériques, la radio touche un public plus large que tout autre média, a reconnu le Secrétaire général de l’ONU

« À l’heure actuelle, la communication sur les ondes peut être un remède à la négativité qui semble parfois prévaloir sur la toile », a pour sa part déclaré Audrey Azoulay, la Directrice de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) dans un message pour la Journée, expliquant que son agence s’efforce partout dans le monde d’accroître la diversité et la pluralité des stations de radio.

 

 

En 2019, la radio reste un formidable forum d’échange d’idées entre citoyens, rappellent les deux hauts responsables onusiens.

« C’est (…) un média personnel et interactif, qui permet aux auditeurs d’exprimer leurs vues, leurs préoccupations et leurs griefs », a dit le Secrétaire général, soulignant que la radio « peut contribuer à créer des communautés ».

Continuer la lecture

« En cette Journée mondiale de la radio, célébrons le pouvoir de la radio, qui favorise le dialogue, la tolérance et la paix. » — António Guterres, Secrétaire général de l’ONU

La radio est un moyen de communication à faible coût, particulièrement adapté pour toucher les communautés isolées et les personnes vulnérables (les analphabètes, les personnes souffrant d’un handicap, les jeunes, les pauvres), et qui donne à tous, quelque soit le niveau d’instruction, la possibilité de participer au débat public.

Continuer la lecture

الأمم المتحدة تدعو إلى معالجة البيئات غير الداعمة للنساء والفتيات في ميدان العلوم

تحتفل الأمم المتحدة باليوم الدولي للمرأة والفتاة في ميدان العلوم في الحادي عشر من فبراير/شباط من كل عام لرفع الوعي بضرورة إشراك مزيد من الفتيات في مجالات الرياضيات والتكنولوجيا والعلوم.

فتيات يدرسن العلوم في فيتنام. رغم أن عددا أكبر من الفتيات حول العالم صرن يلتحقن بالمدارس ، إلا أنهم غير ممثلات بشكل كاف في مواضيع العلوم والتكنولوجيا والهندسة والرياضيات.

الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش قال إن تمثيل النساء والفتيات في “مجالات تُحفِّز الابتكار” مثل العلوم والتكنولوجيا والهندسة والرياضيات “ناقصٌ على نحو محزن”،  مشددا على ضرورة أن “تؤدي النساء والفتيات دورا حيويا في جميع هذه المجالات.” 

ونادى أنطونيو غوتيريش بضرورة أن يضمن العالم “تمتع كل فتاة في كل مكان بالفرصة لكي تحقق أحلامها وتنمِّي قوتها وتسهم في تحقيق مستقبل مستدام للجميع”.
وقال الأمين العام في رسالته إن القوالب النمطية الجنسانية “والافتقار إلى نماذج بارزة يُحتذى بها والبيئات والسياسات غير الداعمة أو حتى Continuer la lecture

فتيات أفريقيات في الخطوط الأمامية لتحقيق توازن القوى بين الجنسين

أمين عام الأمم المتحدة يلتقي فتيات مبتكرات في إطار مبادرة”الفتيات الأفريقيات قادرات على البرمجة” التي تشارك في تنفيذها هيئة الأمم المتحدة للمرأة

“الفتيات الأفريقيات قادرات على البرمجة” هو اسم مبادرة لتشجيع الفتيات على الابتكار والإبداع في مجال التكنولوجيا والبرمجة الإلكترونية، ينفذها في إثيوبيا هيئة الأمم المتحدة للمرأة والاتحاد الأفريقي والاتحاد الدولي للاتصالات.

أثناء زيارته لإثيوبيا لحضور قمة الاتحاد الأفريقي، التقى الأمين العام للأمم المتحدة أنطونيو غوتيريش عددا من الفتيات المبتكرات واستمع إلى أفكارهن ومشاريعهن الخلاقة.

وقال موجها حديثه للفتيات:

“إحدى المشاكل الجوهرية التي تواجهها النساء والفتيات تتمثل في أن العالم قائم بطريقة تبقي القوة في أيادي الرجال، إنه عالم يهيمن عليه الرجال. هذه أسباب استمرار وجود صعوبات، على سبيل المثال في أفريقيا ما زالت الفتيات تواجه تحديات تعوق التحاقهن بالمدرسة كما يمارس تشويه الأعضاء الجنسية للإناث (ختان الإناث) والزواج المبكر، وغير ذلك. من المهم تغيير علاقات القوى في العالم وتحقيق التوازن بين النساء والرجال.”

وقال الأمين العام إن أحد أهدافه الرئيسية في الأمم المتحدة هو تحقيق التكافؤ بين الجنسين بما يعني أن يتساوى عدد النساء والرجال في كل Continuer la lecture

La coopération ONU-UA renforce le vent d’espoir qui souffle en Afrique, selon António Guterres

09 Février 2019 –  La coopération entre les Nations unies et l’Union africaine est un vecteur stratégique fondamental pour la paix et la sécurité et le développement, a déclaré samedi le Secrétaire général de l’ONU à Addis Abeba, en Éthiopie.

Saisie d’écran
Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’adresse aux médias à Addis-Abeba, en Éthiopie, à l’issue d’une réunion avec le président de la Commission de l’Union africaine. 9 février 2019

« On voit, dans le domaine de résolution des conflits et dans le domaine de la prévention, que des progrès remarquables ont été réalisés » a précisé le chef de l’ONU.

Selon lui, ce vent d’espoir est à la fois lié aux initiatives conjointes de l’Union africaine (UA) et des Nations unies (ONU), et aux initiatives de chefs d’états et de gouvernements africains.

 

 

António Guterres s’est ainsi félicité du programme de l’UA pour éliminer les armes en 2020 et de la nouvelle impulsion de la diplomatie pour la paix de l’ONU.

« Nous nous sommes réunis très régulièrement et… je crois que les résultats commencent à démontrer que ce travail commence à produire des effets », a continué M. Guterres.

Le chef de l’ONU s’est félicité de l’accord historique conclu cette semaine, sous l’égide de l’UA avec l’appui de l’ONU, en République Centrafricaine, ainsi que de l’accord « finalement » signé par Salva Kiir et Riek Machar au Soudan du Sud.

Continuer la lecture

Deux tiers des enfants dans le monde n’ont pas de protection sociale (ONU)

La protection sociale est essentielle pour aider les enfants à sortir de la pauvreté et de ses effets dévastateurs. Pourtant, la grande majorité des enfants n’ont aucune couverture sociale réelle, soulignent l’UNICEF et l’OIT dans un rapport conjoint publié mercredi.

© UNICEF/UN0235949/Nybo Des enfants à Beni, en République démocratique du Congo, apprennent à se protéger contre Ebola

Il existe des preuves claires indiquant que les transferts en espèces sont essentiels pour casser le cercle vicieux de la pauvreté et de la vulnérabilité. Pourtant, seulement 35% des enfants sont couverts par une protection sociale – les chiffres vont de 87% des enfants couverts en Europe et en Asie centrale, 66% aux Amériques, 28% en Asie et 16% en Afrique.

Parallèlement, un enfant sur cinq vit dans les formes de pauvreté les plus extrêmes (avec moins de 1,90 dollar par jour), et presque la moitié des enfants dans le monde vivent dans une pauvreté « modérée » (avec moins de 3,10 dollars par jour). Presque partout, la pauvreté affecte les enfants de façon disproportionnée, car ils ont deux fois plus de probabilités de vivre dans l’extrême pauvreté que les adultes.

Le rapport appelle à une expansion rapide des allocations familiales et destinées aux enfants, pour atteindre une protection sociale universelle pour les enfants. Ces aides sont un élément essentiel des politiques visant à améliorer l’accès à l’alimentation, la santé et l’éducation, tout en réduisant le travail des enfants ainsi que la pauvreté et la vulnérabilité des enfants. Ces aides permettent également d’atteindre les objectifs de développement durables (ODD). La suite

Dans un monde troublé, l’Alliance des civilisations peut contribuer à apaiser les tensions (Moratinos)

Photo : ONU/Mark Garten Miguel Angel Moratinos lors d’une réunion de l’Alliance des civilisations au siège de l’ONU.

Dans un monde troublé et marqué par des tensions culturelles et religieuses, l’Alliance des civilisations, née d’une initiative des gouvernements espagnol et turc il y a 15 ans, est plus nécessaire que jamais pour réduire les tensions dans le monde et encourager plus de respect et de compréhension mutuelle, déclare le nouveau Haut-Représentant pour cette entité des Nations Unies, Miguel Ángel Moratinos.

Ancien Ministre des affaires étrangères de l’Espagne, de 2004 à 2010, M. Moratinos a pris ses nouvelles fonctions à la tête de l’Alliance il y a quelques semaines, en janvier 2019, à New York. Il a succédé au Qatari, Nassir Abdulaziz Al-Nasser.

L’Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC) a été établie en 2005 avec pour objectif d’unir le monde contre l’extrémisme en instaurant un dialogue interculturel et interreligieux afin de désamorcer notamment les tensions entre les mondes occidental et musulman. Miguel Ángel Moratinos, qui était alors chef de la diplomatie espagnole, a lui-même participé à la création de l’Alliance.

« Si l’Alliance des civilisations (…) était nécessaire à l’époque (…), aujourd’hui en 2019, étant donné la situation globale dans le monde et surtout l’origine des conflits, des malentendus, des crises, la grande majorité de toutes ces crises ont presque toute un élément de manque de compréhension culturelle, de confrontation religieuse ou civilisationnelle », souligne-t-il dans entretien à ONU Info. La suite

Les quatre dernières années sont les plus chaudes jamais enregistrées (OMM)

L’Organisation météorologique mondiale (OMM) a confirmé mercredi que les années 2015, 2016, 2017 et 2018 ont été les plus chaudes jamais enregistrées.

ONU Info/Anton Uspensky Rayons de soleil sur la mer.

En 2018, la température moyenne à la surface du globe dépassait de quelque 1,0 °C (avec une marge d’erreur de ±0,13 °C) celle de l’époque préindustrielle (1850-1900).  2018 se classe au quatrième rang des années les plus chaudes constatées, après 2016 (1,2 °C de plus qu’à l’époque préindustrielle) et 2015 et 2017 (1,1 °C de plus qu’à l’époque préindustrielle pour ces deux années).

« Il est bien plus important d’examiner l’évolution à long terme de la température, qui accuse une tendance à la hausse, que d’opérer un classement entre les différentes années », a souligné le Secrétaire général de l’OMM, Petteri Taalas dans un communiqué. « Les 22 dernières années comptent les 20 années les plus chaudes jamais enregistrées, et le rythme du réchauffement constaté ces trois dernières années est exceptionnel, tant à la surface des terres que dans les océans », a-t-il précisé.

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a pris note « avec préoccupation » des informations confirmées par l’OMM. Pour M. Guterres, les données publiées par l’OMM confirment « l’urgence de lutter contre le changement climatique », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse. La suite